TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

Module 5 : Moteurs de changement

Exercice de la matrice d’interactions – Guide de l’animateur

OBJECTIF : EXPLORER LES INTERACTIONS ENTRE LES MOTEURS DE CHANGEMENT

Dans un contexte prospectif, l’exercice d’élaboration d’une matrice d’interactions est une technique analytique qui permet d’explorer comment différents moteurs de changement pourraient interagir dans l’avenir en tenant compte de deux moteurs de changement à la fois. Les résultats de l’exercice sont utilisés pour aider à élaborer des scénarios. Environ 60 minutes seront nécessaires pour discuter des quatre interactions. Il s’agit d’une activité adaptable, c’est-à-dire qu’elle peut être menée en grands groupes, en sous-groupes ou deux par deux. Pour les longues listes de moteurs de changement, il peut s’avérer nécessaire de diviser le travail pour des séances simultanées en sous-groupes ou deux par deux.

Personnes :

  • 1 animateur
  • 15 à 25 participants
  • 1-2 commis (facultatif)
  • 1 secrétaire (facultatif)

Matériaux :

  • Un stylo pour chaque participant
  • Des fiches d’interactions (voir l’exemple)

Affichages sur le mur :

  • une affiche sur laquelle sont inscrites les questions sur les interactions (facultatif)
  • programme visuel (optionnel)
  • règles de participation (optionnel)
  • deux thèmes indiqués sur des feuillets autoadhésifs (optionnel): Qu’est-ce qui a fonctionné? Aspects à améliorer?

Salle de réunion :

  • Salle de réunion équipée d’un mur sur lequel on peut écrire, d’un grand rouleau de papier étalé sur le mur ou plusieurs tableaux à feuilles mobiles placés les uns à côté des autres.
  • Une disposition des sièges permettant à tous d’entendre les autres participants, de voir le diagramme d’impact et de prendre des notes.
DURÉEACTIVITÉ
5 MIN1. Instructions générales de la réunion (si nécessaire)
70 MIN2. Donner le contexte pour l’exercice de matrice d’impact croisé (5 minutes)
3. Fournir des instructions pour l’exercice (4 minutes)
4. Exercice: matrice complète d’impact croisé (60 minutes)
5. Résumer les points de l’exercice d’impact croisé (1 minute)
20 MIN6. Rapport des séances de discussion (facultatif)
10 MIN7. Réfléchissez et / ou évaluez l’exercice

DURÉE TOTALE ESTIMÉE : 105 minutes

AVANT LA RÉUNION : PLANIFICATION DE L’ACTIVITÉ

L’équipe de facilitation devra calculer combien de discussions sur les interactions pourront avoir lieu et combien de temps elles dureront. Par exemple, pour quatre moteurs de changement, six interactions sont possibles (d’une durée de 15 minutes chacune, ce qui correspond à une discussion d’une heure et demie). Le nombre d’interactions augmente exponentiellement à mesure qu’augmente le nombre de facteurs de changement (p. ex. cinq moteurs ont dix interactions, six moteurs ont 15 interactions, dix moteurs ont 45 interactions, ainsi de suite). Pour calculer combien d’interactions sont possibles pour un nombre N de moteurs, utilisez la formule suivante : Interactions= N*(N-1)/2

L’équipe peut choisir d’exclure certains moteurs de changement de la discussion (voir Comment évaluer les moteurs de changement pour savoir comment réduire le nombre de discussions nécessaires sur les interactions). Répartir les participants en sous-groupes ou deux par deux est également utile.

Le présent guide suppose qu’un animateur dirigera une discussion en groupe pour chacune des interactions. Autrement, le guide indique comment l’exercice peut être mené au moyen de sous-groupes autoanimés ou deux par deux. Dans le cas de discussions simultanées et de sous-groupes autoanimés, l’équipe de facilitation devra établir combien d’interactions feront l’objet d’une discussion, qui mènera les discussions et comment ils seront assignés. (Par exemple, les moteurs seront-ils écrits sur des documents, remis à l’avance ou énumérés sur un mur?)

Préparation de la salle

  • Chaque participant aura besoin d’une chaise, d’une surface pour écrire et d’un exemplaire de la matrice d’interactions. Pour les groupes plus importants (p. ex. de 25 personnes), faites asseoir les participants face à face afin que tous soient vus et entendus. Assurez-vous également que les participants peuvent voir le devant de la salle et lire la matrice d’interactions remplie durant la séance affichée à l’écran.
  • Si des sous-groupes ou des groupes de deux personnes sont utilisés, assurez-vous que la réunion permette les discussions en groupes plus restreints. Afficher au mur toutes les aides visuelles qui seront utilisées durant la réunion.
ACTIVITÉREMARQUES
1. Présentation générale de la réunion (au besoin) (5 minutes)Présenter les animateurs.Mettre la séance en contexte (pourquoi sommes-nous ici?).Permettre aux participants de se présenter s’ils ne se connaissent pas.Songer à ajouter quelques minutes à l’ordre du jour :pour tisser des liens au moyen d’une activité brise-glace(link is external);pour passer en revue les règles de base pour assurer des discussions de qualité.Si plusieurs activités sont prévues, penser à afficher un ordre du jour pour situer l’activité en cours dans le déroulement de la journée.Afficher une liste des règles de participation dans la pièce permet de rappeler au groupe qu’il s’est engagé à favoriser des discussions constructives.
2. Mettre l’exercice d’élaboration de la matrice d’interactions en contexte (5 minutes)« Dans un contexte prospectif, l’exercice d’élaboration d’une matrice d’interactions est une technique analytique qui nous permet d’explorer comment différents moteurs de changement peuvent interagir dans l’avenir. »« Nous utilisons la matrice d’interactions après avoir examiné les répercussions possibles liées à chaque moteur de changement de manière individuelle (au moyen de diagrammes d’impact). »« Durant le présent exercice, nous examinons seulement l’interaction entre deux moteurs à la fois. » Cette approche nous aidera à être mieux préparés pour réfléchir à l’interaction de plusieurs changements à la fois à la phase d’élaboration du scénario. »« À l’instar des autres étapes, il s’agit d’un autre outil permettant de mieux comprendre les possibles enjeux stratégiques et de se préparer à l’incertitude concernant l’avenir. »Fournir un exemple d’une interaction.Par exemple, si nous considérons l’interaction de deux moteurs de changement, tels que « la numérisation de l’économie » et « les inégalités croissantes », nous pouvons concevoir l’idée qu’« Internet pourrait devenir un droit humain fondamental » à l’avenir, alors que de plus en plus de gens comptent sur Internet pour l’éducation, les emplois, les services et autres.« Certains défis se présentent parfois lorsqu’il est question de réaliser une analyse des interactions, surtout dans le cas de questions complexes. En voici quelques-uns :garder la matrice simple;établir les paramètres pour les moteurs utilisés dans la matrice;acquérir une compréhension suffisante des moteurs de changement pour bien comprendre leurs interactions;prévoir la complexité de l’avenir en se fondant sur les interactions de seulement quelques moteurs de changement clés ».« En soi, la matrice d’interactions n’est pas le but ultime de l’exercice. Il s’agit plutôt d’un outil que nous pouvons utiliser pour développer des idées sur l’avenir pour aider à l’élaboration de scénarios. »Pour vous assurer que les participants comprennent bien les résultats pertinents de l’exercice sur les interactions, présentez un exemple de ce que vous souhaitez obtenir.
3. Fournir des directives sur l’exercice (4 minutes)« Nous vous avons fourni une matrice de moteurs de changement pertinente au présent exercice. La matrice comporte des moteurs de changement placés horizontalement dans la partie supérieure et verticalement sur le côté gauche. » (Consultez le lien suivant pour obtenir un modèle vide de matrice d’interaction et la diapositive 15 du module 5 Moteurs de changement pour visualiser un exemple.)« Notre tâche consiste à explorer les différentes interactions entre les moteurs de changement et à consigner nos constatations dans les cases correspondantes. »« Avant de commencer l’examen d’une interaction, nous fournirons un résumé de chacun des moteurs de changement pour que vous saisissiez bien leur signification. »Remarque : Nous supposerons que la plupart des participants dans la salle comprendront les moteurs de changement comme s’ils les avaient examinés lors de séances antérieures. Si ce n’est pas le cas, des explications et une discussion approfondies peuvent s’avérer nécessaires avant d’explorer chaque interaction. Songez à fournir la liste des définitions des moteurs de changement sous forme de document remis aux participants. Consultez l’exemple.« Nous allons ensuite penser à quoi pourrait ressembler l’avenir d’ici 10 ou 15 ans, lorsque les deux moteurs de changement se produiront en même temps et interagiront. Nous allons vous donner l’occasion de consigner vos idées après que nous aurons décrit chaque moteur de changement. »« Une fois que vos idées auront été consignées, nous entreprendrons la discussion sur les interactions et consignerons les idées novatrices proposées par le groupe. »« À la fin de la séance, nous récapitulerons certaines de nos constatations. »Remarque : Si le groupe est divisé en sous-groupes autoanimés ou deux par deux, assurez-vous que tous les moteurs de changement sont présentés brièvement avant de diviser les groupes. Il est également important d’accorder un certain temps pour partager les résultats à la fin de la session.Le présent module comprend un modèle de matrice d’interactions que les animateurs peuvent utiliser ou remettre aux participants s’ils travaillent en sous-groupes autoanimés ou deux par deux.
4. Exercice : remplissez la matrice d’interactions (60 minutes)Présenter les moteurs de changement qui sont à l’étude. Si les participants ne possèdent pas une bonne connaissance des moteurs de changement, prendre le temps de les expliquer en détail. Si les participants possèdent une bonne connaissance des moteurs de changement, les expliquer brièvement.Une fois que les participants connaissent les moteurs de changement à l’étude, leur demander d’explorer quel pourrait être le résultat des interactions entre eux dans l’avenir. Voici des exemples de questions que les animateurs pourraient poser :Si le moteur de changement A interagit avec le moteur de changement B, quel serait le résultat de cette interaction dans l’avenir?Quels seraient les défis à relever?Quelles nouvelles possibilités pourraient en découler?Quels seraient les grands titres des journaux?Demander aux participants de réfléchir sur les interactions entre les moteurs de changement et d’inscrire leurs idées dans les cases sur la fiche d’interactions fournie.Demander aux participants de partager leurs réflexions avec l’ensemble du groupe (l’animateur demande aux groupes à tour de rôle de présenter leurs idées ou invite les participants à le faire lorsqu’ils sont prêts).À mesure que les participants partagent leurs réflexions, permettre aux autres participants de joindre la discussion et d’élaborer les idées davantage. L’animateur assure une continuité en invitant les groupes à présenter toute idée connexe ou en élaborant davantage des idées similaires.Une fois qu’une idée particulière relative à l’interaction aura été suffisamment discutée, la résumer et demander au preneur de notes de la consigner dans la matrice à l’écran.Une fois que quelques idées auront été élaborées dans chacune des cases d’interactions, passer à la case suivante.Poursuivre ainsi de suite jusqu’à ce que toutes les cases pertinentes soient remplies.À la fin de l’exercice, résumer les points discutés et les points d’entente.Suggestions:Il n’est pas nécessaire d’atteindre un consensus au sein du groupe pour consigner une idée d’interaction intéressante.Consacrer plus de temps aux moteurs ayant la plus grande interactivité. Les participants peuvent également attribuer une cote aux cellules selon une échelle d’interactivité élevée, moyenne ou faible.Inviter les participants à consigner les idées de scénarios possibles ou des récits concernant l’avenir s’ils se sentent inspirés.Si l’exercice se déroule deux par deux, les participants peuvent s’interviewer l’un l’autre pour avoir une idée de leurs réflexions respectives au sujet des interactions, puis développer ces idées ensemble.Demander à un preneur de notes de saisir les interactions soulevées durant la conversation. La période de 60 minutes est calculée en fonction de l’élaboration d’une matrice 2×2 (quatre cases). Cela comprend une période de discussion de cinq minutes sur les moteurs de changement ainsi qu’une discussion de 15 minutes sur l’interaction entre les  moteurs. Dans ces conditions, il est possible de consigner quatre  interactions durant une période de 60 minutes.
5. Présenter un compte rendu des séances en sous-groupes (facultatif) (20 minutes)Si l’exercice est mené en sous-groupes de discussion ou deux par deux, accorder du temps à la fin de l’exercice pour permettre aux participants de rendre compte de leurs discussions.Demander au présentateur de chaque sous-groupe de faire part des principaux éléments de chaque interaction et d’expliquer leur signification.Lorsqu’un point a déjà été soulevé, demander aux présentateurs de ne pas y consacrer beaucoup de temps et de passer aux points qui n’ont pas été discutés.
6. Résumer les points soulevés durant l’exercice sur les interactions (1 minute)« Les idées qui ont été avancées aujourd’hui décrivent des situations qui pourraient se produire dans l’avenir, et c’est le point principal de cet exercice. »« Elles nous donnent de bases sur lesquelles nous pourrons élaborer des scénarios et envisager divers avenirs possibles. »S’il est pertinent de le faire, l’animateur pourrait s’engager à afficher les résultats (les principaux titres) de l’exercice dans un espace partagé (p. ex. un dossier partagé en réseau, un mur sur votre lieu de travail) et inviter les participants à continuer d’ajouter des idées au cours du projet pertinent.
7. Retour sur l’exercice/évaluation de l’exercice (10 minutes)Fournir aux participants l’occasion de donner une rétroaction sur l’exercice.Cette rétroaction pourrait prendre la forme :d’une discussion accompagnée d’une période de questions et réponses;de réponses des participants sur un formulaire d’évaluation;d’une évaluation informelle — à leur sortie de la salle, on demande aux participants de fournir un commentaire sur un feuillet auto-adhésif pour chacun des deux titres affichés sur le mur :Qu’est-ce qui a fonctionné?Que feriez-vous différemment?Fournir des formulaires d’évaluation ou des feuillets auto-adhésifs, au besoin.

Créer un atelier de travail sur la prospective : activités complémentaires à envisager

Les animateurs qui nourrissent plusieurs objectifs à l’égard d’un atelier de travail sur la prospective trouveront ci-dessous quelques suggestions d’activités qui pourraient être jumelées avantageusement à l’exercice sur les interactions.

Avant l’exercice

  • Offrir la présentation « Moteurs de changement »
  • Si les participants n’ont pas eu l’occasion de se pencher sur les répercussions de chaque moteur de changement avant l’exercice (recommandé), l’animateur pourrait préparer un diagramme d’impact des moteurs de changement. Par exemple, les participants pourraient être divisés en quatre sous-groupes où chacun se familiarise avec un moteur de changement à l’aide d’un diagramme d’impact. Les participants de chaque groupe pourraient alors être jumelés avec ceux des autres groupes pour discuter de l’interaction entre leurs moteurs de changement respectifs.