TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

Avenirs sociaux Vidéos

Quatres domaines de changement dans la création de sens

Partagez

Transcription

Pouvoir et autorité

Quand les Grecs de l’Antiquité voulaient obtenir une réponse à une question vitale, ils consultaient un oracle, une personne qui pouvait obtenir des réponses sur les affaires du monde auprès d’un patron divin, une autorité. À travers les époques et les lieux diverses sociétés se sont fiées de la même façon à des personnes ou des institutions. Jusqu’à récemment, les acteurs de la production de sens tels que la Presse, les chercheurs, les universités et certains chefs religieux semblaient être des autorités inébranlables.

Aujourd’hui, les changements technologiques et sociaux les remettent en question comme jamais auparavant. Le savoir aujourd’hui est défini par des plateformes numériques qui façonnent nos régimes d’information en interprétant des masses de données avec leurs algorithmes. Il y a aussi les influenceurs qui, grâce à leur charisme et à leur maîtrise des réseaux sociaux façonnent l’opinion à grande échelle. Ces bouleversements permettent à de nouvelles voix, auparavant marginalisées, de se faire entendre. Ils font aussi place à un flot de mésinformation et de désinformation, y compris les théories du complot. Ainsi, si l’avenir de la création de sens est plus démocratique, il pourrait aussi compliquer consensus nécessaires au fonctionnement des sociétés.

Partenariats avec le non-humain

Qu’ont en commun tous ces textes?

Ils ont tous été écrits par des humains.

Et en quoi ceux-ci sont-ils différents?

Ils sont écrits par des machines.

Si vous y réflechissez bien, c’est une évolution stupéfiante. Nous vivons avec une collection croissante de machines qui créent du sens. Elles peuvent écrire, diagnostiquer des maladies, créer des oeuvres d’art, évaluer des demandes de prêts, et contribuer aux décisions d’embauche. Ce sont des participants tout à fait nouveaux à la création de sens. Grâce à des raisonnements et des processus uniques,ces intelligences artificielles peuvent également contribuer à revitaliser nos anciens partenariats de création de sens avec les animaux et les plantes en traduisant directement leurs expériences sensorielles de manière à nous permettre de ressentir ce qu’ils ressentent. Il en résulte un éventail croissant de partenariats numériques et biologiques capables de produire des connaissances d’un type inédit. Ces connaissances pourraient changer la donne, même si elles émergent de processus que la plupart d’entre nous ont du mal à comprendre.

Notions de l’espace

Réflechissez à l’origine de la création de sens humaine. Elle a débuté dans les environnements naturels. Nos sens, nos systèmes cognitifs, et nos outils sociaux, comme le langage, ont évolué pour nous permettre de rivaliser et de survivre dans ces contextes. Mais ces espaces de création de sens ne sont pas restés statiques. Le passage de l’environnement naturel à l’environnement bâti a modifié le sens que nous donnons à notre vie. Les bâtiments sollicitent nos sens différemment des espaces naturels. Ils soutiennent différents types de relations sociales et d’expressions culturelles. Deux changements qui se produisent actuellement sont tout aussi transformateurs. D’une part, les changements climatiques qui transforment notre planète transforment aussi l’environnement qui façonne notre compréhension du monde même si on ne sait pas encore exactement comment. D’autre part, l’explosion des espaces virtuels comme les jeux, les lieux de travail, les salles de classe, ou même les parcs, créent des contextes entièrement nouveaux qui affecteront certainement le sens que nous donnons aux choses.

Réalité partagée

Une vieille histoire raconte qu’un groupe de personnes s’est lancé dans un projet ambitieux : une tour reliant le ciel et la Terre, leur langage commun, pour trouver une réalité partagée. Et tant que cela durait les progrès étaient bons. Mais lorsque la punition divine a fait éclater le langage et la réalité, le projet s’est effondré.

Aujourd’hui, notre capacité à nous mettre d’accord et à travailler ensemble dépend toujours de notre capacité à habiter largement la même réalité. Cela dépend d’éléments partagés tels que des modèles mentaux, des histoires, des modes de connaissances et des normes permettant de séparer la vérité de la fiction. Cette réalité partagée ne doit pas nécessairement être complète ou parfaite, mais il nous en faut juste assez pour nous mettre d’accord sur la nature des problèmes, sans parler des bonnes solutions. Actuellement, notre réalité partagée semble se réduire. Les bulles de filtres et les chambres d’écho amplifiées par les nouvelles technologies, la minent, tout comme la perte d’un paysage médiatique unifié avec des normes claires, de même que l’effondrement du consensus sur les récits historiques, les formes idéales d’organisation sociale, politique et économique. Cela pourrait éventuellement conduire à une nouvelle forme plus inclusive de réalité partagée. Dans le cas contraire, un avenir fait de réalités éclatées pourrait rendre difficile le type de collaboration nécessaire pour résoudre les problèmes complexes.

Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être