TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

Avenirs sociaux Signaux faibles

Une protéine pour remplacer le sport?

Woman sitting on a gym floor with fitness equipment around her.
Partagez

Dans un article publié en janvier 2020, des chercheurs ont démontré qu’une protéine, la Sestrine, est responsable de la plupart des bienfaits de l’exercice physique. En laboratoire, des mouches dont la Sestrine était surexprimée avaient des habiletés supérieures, même sans exercice. La Sestrine peut aussi prévenir l’atrophie des muscles immobilisés pendant de longues périodes, par exemple par un plâtre. Une  « pilule de Sestrine » ne semble pas envisageable à l’heure actuelle car il s’agit d’une molécule complexe difficile à synthétiser.

Pouvoir être en forme sans effort est le rêve de ceux et celles qui n’aiment pas ou ne peuvent pas facilement faire de l’exercice. Ce signal faible n’indique pas qu’une telle solution ait été trouvée, mais il suggère que de nouvelles thérapies pharmaceutiques et autres pourraient un jour conférer les bienfaits du sport et remettre en question l’idée qu’on n’a « rien sans rien ». Il pose aussi la question du bien fondé des remèdes qui contournent le fonctionnement naturel du corps humain.

Les recherches sur la Sestrine pourraient aider les personnes qui ne peuvent pas muscler certaines parties de leur corps en raison d’un handicap, ainsi que les personnes qui ne peuvent pas faire de sport en raison d’une maladie chronique, les personnes alitées, très âgées ou en quarantaine, en période de pandémie ou d’autre crise sanitaire.

De telles découvertes pourraient aussi servir à amplifier la performance physique, ce qui pourrait intéresser les travailleurs de la construction, les infirmiers et infirmières, les secouristes et les soldats.

Les effets de la Sestrine sur la performance athlétique posent des questions sur son utilisation dans les compétitions sportives.

Une pilule capable de remplacer l’exercice pourrait être perçue comme une solution aux problèmes de santé liés à la sédentarité sans nécessiter de modification de nos modes de vie actuels. Elle pourrait nous inciter à passer plus de temps à travailler ou à nous divertir et moins de temps à bouger. Elle pourrait aussi marquer un nouveau degré de perfection dans l’art de ne rien faire.

Sources

Mots-clés :
John Beasy

John a récemment obtenu un baccalauréat en philosophie, politique et économie de l'université Mount Allison. Il a découvert Horizons de politiques grâce à un stage financé par son université et a tout de suite adoré la prospective. Ses intérêts sont très variés, et vont de l'histoire aux langues en passant par les ordinateurs et l’ésotérisme. John veut créer un avenir qui ressemble plus à Star Trek qu'à Wall-E.

  • 1

Vous aimeriez peut-être