TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

Avenirs économiques Signaux faibles

Le Vermont versera 10 000 $ aux nouveaux arrivants télétravailleurs

Pierre-Olivier DesMarchais
Image of the Welcome to Vermont road sign for Vermont will pay remote Teleworkers $10,000 to move there blog post
Partagez

Quoi?

Au Vermont, l’âge moyen (43 ans) est dorénavant plus élevé que dans le reste des États-Unis et l’État cherche à insuffler un nouveau souffle à ses collectivités en remplissant ses établissements scolaires et en maintenant l’économie locale en vie. Depuis mai 2018, le Vermont souhaite attirer les télétravailleurs prêts à s’installer dans la région en leur versant jusqu’à 10 000 $ pour couvrir les frais de déménagement, d’espace de travail partagé, ainsi que les coûts du matériel informatique et de l’accès à la bande passante. Ce programme s’appuie sur l’image de marque de l’État en matière de style de vie (qualité de vie, activités de plein air, cuisine locale, microbrasseries, etc.) plutôt que sur les offres d’emploi locales pour attirer les travailleurs. Le Vermont n’est pas la seule juridiction américaine à proposer des initiatives de relocalisation. Le programme Tulsa Remote à Tulsa, Oklahoma offre 10 000$ en argent comptant, une indemnité de logement pour un appartement meublé dans le centre-ville et un espace de travail collaboratif pour inciter les travailleurs à déménager. Le Maine, le Montana et l’Iowa offrent également leurs propres initiatives de relocalisation.

Et alors?

Dans l’économie numérique émergente, la technologie pourrait permettre à davantage de personnes de séparer leur lieu de vie de leur lieu de travail. Les lunettes intelligentes à réalité mixte pourraient faciliter le travail à distance, même pour les travailleurs de première ligne. L’essor de l’économie à la demande et de la généralisation des conditions de travail flexibles chez les employeurs pourraient considérablement augmenter le nombre de travailleurs à distance pouvant travailler de presque partout avec un bon accès à Internet.
En investissant dans des éléments de «style de vie» tels que la culture, la nature, la vie nocturne et de bonnes écoles, les collectivités et les juridictions pourraient accroître leur attrait pour les travailleurs à distance. À l’avenir, les collectivités pourraient se faire concurrence pour attirer plus de travailleurs et stimuler leurs économies locales grâce à une population accrue.

Mots-clés :
Pierre-Olivier DesMarchais
Pierre-Olivier DesMarchais

Pierre‑Olivier a une formation en droit. Il est chercheur en prospective à Horizons depuis cinq ans, dans les domaines des technologies, de l’énergie, des infrastructures et des transports, du développement durable et des modes de production. Il a dirigé une équipe de chercheurs sur le développement pendant le programme Canada au-delà de 150. Fervent défenseur du télétravail, il anime des séances sur les moteurs de changement à l’aide de Christine, un robot de téléprésence.

  • 1

Vous aimeriez peut-être