TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

L’avenir de l’Asie Rapports Travail complete

MetaScan 4 – L’avenir de l’Asie : implications pour le Canada

Partagez

Insights sur les changements en Asie

Sur cette page

Classe émergente des consommateurs et essor de l’innovation frugale en Asie
Émergence de l’économie numérique en Asie
Désagréation de la propriété : économie collaborative et code source ouvert
Perturbations sociales possibles
Des mutations sociales qui risquent de perturber les normes et valeurs mondiales
Évolution des modèles de gouvernance en Asie
Ascendance possible de l’Asie sur l’innovation en matière de politiques sociales au XXie siècle
La mutation de la demande d’énergie en Asie
Transition des énergies fossiles aux énergies renouvelables en Asie
L’architecture institutionnelle de l’Asie pourrait modifier les relations internationales
L’évolution possible des sources de conflits géopolitiques
Côté sombre de l’ère numérique
Notes

Les insights décrivent les transformations qui pourraient entraîner des changements perturbateurs dans l’un ou l’autre des sous-systèmes asiatiques visés par la présente étude, soit les sous-systèmes économique, social, énergétique et géostratégique. Un insight est élaboré à partir d’une veille axée sur les « signaux faibles » d’un changement qui, s’il venait à prendre de l’ampleur, pourrait entraîner une divergence nette et surprenante par rapport aux hypothèses admises concernant l’avenir. Les insights proposés ne sont pas des prédictions, mais plutôt une exploration des scénarios plausibles les plus influents (du type « que se passerait-il si… ») dont il faut tenir compte pour élaborer et renforcer les politiques canadiennes.

Classe émergente des consommateurs et essor de l’innovation frugale en Asie

La classe des consommateurs émergents en Asie, comptant quelque 2,4 milliards de personnes en quête de produitsbon marché, favorisera l’explosion de nouveaux modèles d’affaires à faible coût. Nous pourrions assister à la montée d’une nouvelle génération d’entreprises qui transformeront la nature même de l’économie mondiale.

Classe des consommateurs émergents

Il se peut que la croissance de la classe traditionnelle des consommateurs de l’Asie (soit la classe moyenne), dont le nombre triplera et atteindra le milliard d’ici à 2030, soit éclipsée par l’avènement d’une classe de consommateurs émergents, laquelle pourrait comprendre 2,4 milliards de personnes qui gagneront un revenu annuel moyen se situant entre 10 000 $ et 20 000 $ (se reporter à la figure 1)16. La taille de ce groupe et son accès quasi universel aux plateformes de commerce électronique d’ici 2030 pourrait forcer les entreprises à adopter l’innovation frugale pour tirer profit de ce fabuleux marché mixte de consommateurs.

Innovation frugale

À mesure que les économies asiatiques poursuivent leur évolution, la demande des consommateurs aux faibles revenus pourrait pousser les entreprises à adopter de plus en plus des processus d’innovation frugale (se reporter à l’encadré)17. L’engouement pour l’innovation frugale se fait déjà sentir dans les secteurs de l’automobile, des téléphones intelligents, des tablettes et des produits pharmaceutiques et du design industriel18 , ainsi que dans certains services importants tels que les services bancaires19. Des leaders en technologie comme Apple et Samsung ont fait des pieds et des mains pour s’imposer sur le marché mondial du téléphone intelligent haut de gamme, mais de nouveaux concurrents se sont emparés du marché dans les pays émergents asiatiques. Adepte de l’innovation frugale, l’entreprise chinoise Xiaomi s’est hissée parmi les premiers fournisseurs de téléphones intelligents en Inde et en Chine20, et de nombreux fournisseurs indiens ont lancé leurs propres téléphones intelligents issus de l’innovation frugale. Ces concurrents indiens font des incursions dans le marché local des produits à faible coût mais, tout comme Xiaomi, ils lorgnent les circuits de distribution internationaux21. Ces entreprises gagnent des parts de marché en jetant leur dévolu sur des consommateurs négligés22, notamment ceux de la classe des consommateurs émergents, dans l’espoir que les volumes de vente compensent les marges de profit extrêmement étroites23. Le concept de l’innovation frugale n’est pas entièrement nouveau pour les entreprises occidentales, qui ont déjà exploré une panoplie de nouveaux modèles d’affaires, y compris des campagnes de prix très agressives. Par exemple, tirant profit des coûts négligeables de la distribution numérique, l’entreprise Google a créé un écosystème complet de logiciels gratuits (selon la stratégie dite du « freemium », une contraction des mots anglais free et premium), dont l’objet est d’amener les internautes à utiliser ses outils de recherche, dont elle tire la majeure partie de ses revenus de publicité. Amazon, leader bien établi du marché mondial, fonctionne depuis 21 ans en sacrifiant ses profits pour augmenter ses revenus. L’offensive de nouveaux compétiteurs comme Alibaba, en Chine, sur les marchés occidentaux24 promet toutefois de mettre ces stratégies à rude épreuve. Si les entreprises, qu’elles soient asiatiques ou occidentales, optent pour des processus d’innovation frugale, toutes les couches de la société pourraient être touchées, puisque de nombreux produits seront également attrayants pour les consommateurs de la classe moyenne du monde entier, au détriment de plusieurs industries et modèles commerciaux traditionnels.

Figure 1 – Population selon la catégorie de richesse, 2012 et 2030

Population selon la catégorie de richesse, 2012 et 2030

Cette figure s’intitule « Population selon la catégorie de richesse, 2012 et 2030 » et elle illustre les consommateurs émergents dans le monde selon la région. Le graphique présente la répartition de l’évolution de la croissance entre la classe de consommateurs et les consommateurs émergents entre 2013 et 2030 dans les trois régions suivantes : Asie (Asie du Sud, Chine élargie, Asie du Sud-Est et Océanie); Occident (Europe et Amérique du Nord); et le reste du monde (Amérique latine, Caraibes, Afrique, Moyen-Orient et ancienne Union soviétique). En résumé, d’ici 2030, l’Asie comptera plus de consommateurs que tous les autres continents combinés.

Innovation frugale

Un processus visant à mettre au point de nouveaux modèles d’affaires, à reconfigurer les chaînes de valeur et à reconcevoir les produits afin de servir les utilisateurs qui font face à des contraintes financières extrêmes, de manière extensible et durable. Elle consiste à surmonter ou à combler les lacunes institutionnelles et les contraintes en matière de ressources afin de créer des marchés plus inclusifs. Visionner la vidéo : Rise of the Frugal Economy(link is external) (5 min 12). L’entreprise indienne Tata Motors fabrique le véhicule Nano, vendu à environ 3 000 $ US. La tablette Aakash, créée pour le marché indien, se vend actuellement 55 $ US.

Entreprises asiatiques émergentes

Ces entreprises pourraient se trouver en bonne position pour miser sur le marché de la consommation émergent de l’Asie et s’en servir comme tremplin pour pénétrer et perturber les marchés mondiaux à prix plus élevés. Contrairement à la perception répandue voulant que les entreprises asiatiques se contentent de copier les innovations développées dans la Silicon Valley et ailleurs en Occident, le secteur commercial asiatique continue de se développer. Il a même devancé l’Amérique du Nord en 2014 quant au nombre de sièges sociaux des plus importantes multinationales25, parmi lesquelles plusieurs s’imposent comme les leaders mondiaux en matière d’innovation (se reporter à la figure 2)26. Si l’Asie réussit à mobiliser son capital humain (notamment dans les secteurs des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques) et à attirer les meilleurs talents du monde, qui occupent actuellement des postes de recherche et de développement en Occident, (y compris les nombreux étudiants diplômés asiatiques dans les universités27 et les centres d’études et de recherches de l’Occident), la proportion des grandes entreprises mondiales basées en Asie pourrait connaître une hausse considérable d’ici 2030. Ce phénomène pourrait créer un cercle vertueux et susciter un intérêt croissant pour les investissements en Asie et les échanges avec ce continent.

Figure 2 – Entreprises montantes en Asie, en chiffres

Entreprises montantes en Asie, en chiffres

Cette figure s’intitule « Entreprises montantes en Asie, en chiffres ».

Émergence de l’économie numérique en Asie

Les investissements continus et l’évolution de l’infrastructure numérique, de concert avec les phénomènes de la désagrégation des emplois et de la croissance des services numériques, remodèleront en profondeur la nature du travail et du commerce. Grâce à l’amélioration de la vitesse d’Internet et des technologies de collaboration, les téléphones intelligents abordables, les chargeurs solaires et l’Internet sans fil, les citoyens les plus pauvres de l’Asie, qu’ils soient ruraux ou urbains, pourront prendre part à l’économie mondiale à titre de travailleurs virtuels du marché numérique en fournissant des services aux consommateurs du monde entier.

Évolution ultrarapide de l’infrastructure numérique

L’intervention dynamique des gouvernements des principaux pays asiatiques, dont la Chine et la Corée du Sud28, s’est traduite par l’adoption rapide d’infrastructures de données plus évoluées que celles de nombreux pays occidentaux qui dépendent exclusivement de fournisseurs privés. Les pays asiatiques font de grands bonds en exploitant les technologies existantes pour mettre en place une infrastructure numérique plus rapide à moindre coût. En guise d’exemple, en Corée du Sud, les connexions Internet sont 2,5 fois plus rapides en moyenne que celles du Canada, au quart du prix29. La Chine a débloqué un plan de dépenser plus de 182 milliards de dollars sur la fibre et sur les technologies 4G pour améliorer la vitesse d’accès à Internet d’ici la fin de 201730. Depuis cinq ans, l’Asie améliore sans cesse ses infrastructures numériques(link is external), alors que la plupart des pays occidentaux stagnent ou régressent à ce chapitre31. Les investissements croissants dans l’infrastructure numérique permettent à l’Asie de tirer profit des technologies émergentes et de se positionner comme leader dans des domaines clés de la nouvelle économie mondiale.

Désagrégation des emplois et convergence salariale

La désagrégation des emplois est un processus continu menant à la décomposition du travail en sous-tâches qui sont réalisées à la pige(link is external), comme le montre la figure 3. Ce processus permet aux travailleurs de soumissionner de manière plus efficiente et en optimisant les coûts, sans égard à l’endroit où ils se trouvent. Dominé par des entreprises comme eLance.com, Freelancer et Zhubajie en Chine (projets), et par Mechanical Turk, d’Amazon (tâches et microtâches), le marché de la pige en Asie regroupe cinq des dix principaux joueurs(link is external)32 dans une industrie qui devrait atteindre les cinq milliards de dollars33 en 2015. Dans certains pays, dont les États-Unis, le travail à la pige devrait représenter jusqu’à 50 % des emplois(link is external)34 dès 2020. Étant donné le net avantage de l’Asie sur l’Occident sur le plan des salaires35 et ses investissements massifs dans l’infrastructure numérique, la progression du mouvement mondial vers la désagrégation des emplois pourrait favoriser les travailleurs asiatiques et accélérer la convergence des salaires à l’échelle mondiale.

Figure 3 – Écosystème de la désagrégation : évolution du monde du travail

Écosystème de la désagrégation - évolution du monde du travail

Cette figure s’intitule « Écosystème de la désagrégation : évolution du monde du travail »; elle montre le passage du travail plus traditionnel vers le travail désagrégé. La liste passe du traditionnel vers le désagrégé. On peut lire, du haut en bas : carrière; emploi à temps plein, emploi à temps partiel; emploi contractuel; projet (moyenne 200 $); tâche (médiane 5 $); microtâche (médiane 0,05 $); tâche hybride (humain + IA) et automatisation complète.

Expansion des services numériques internationaux

L’automatisation croissante des procédés industriels, favorisée par la nouvelle génération de robots(link is external)36 et l’adoption de technologies de pointe telles que l’impression 3D(link is external)37, entraînera une baisse importante, tant en Asie qu’en Occident(link is external), des emplois dans le secteur de la fabrication38. À mesure que la fabrication s’automatise, l’Asie poursuivra vraisemblablement le développement de services numériques internationaux à titre de principale méthode d’augmentation de l’emploi et des salaires sur le continent39. L’évolution d’outils numériques, comme les technologies de téléprésence40 et la réalité amplifiée, associée à la désagrégation des emplois, pourrait largement faciliter cette transition vers une meilleure offre de services numériques grâce à une main d’oeuvre virtuelle internationale.

Désagréation de la propriété : économie collaborative et code source ouvert

Le modèle commercial tel qu’on le connaît, dominé par les échanges commerçants à commerçants et commerçants à consommateurs, cède peu à peu la place à de nouveaux modèles, caractérisés par des structures de prix radicalement différentes. La désagrégation de la propriété est un reflet de deux forces majeures qui bousculent les modèles traditionnels : la transition vers l’économie collaborative (du partage) et l’utilisation de codes sources ouverts. Certains signes indiquent que les marchés asiatiques adoptent maintenant ces modèles, qui pourraient connaître une croissance rapide. Ensemble, ces nouveaux modèles d’interaction permettent une utilisation des ressources plus efficace et peuvent nuire de façon importante aux modèles commerciaux existants ou entraîner une chute des prix. L’onde de choc pourrait être importante pour de nombreux secteurs économiques, mais les consommateurs  en sortiront gagnants et de nouvelles occasions d’affaires pourraient en découler.

Figure 4 : Aspects de l’économie collaborative (texte)

Consommation collaborative

  • Zipcar est une entreprise de location fonctionnant sur un mode de mise en commun d’une flotte de véhicles entre les membres.
  • Yongche est une plateforme mobile chicoise qui met des conducteurs individuels en lien avec des clients qui ont besoin d’un taxi, à l’instar de Uber.
  • Kijiji est une plateforme Web de redistribution d’articles d’occasion.

Production collaborative

  • Firefox est un navigateur Web à code source ouvert qui a été créé par un organisme sans but lucratif afin de promouvoir l’ouverture l’innovation et la participation sur Internet.
  • Les laboratoires ouverts, ou hackerspaces, sont des espaces de travail communautaires qui permettent à des personnes de collaborer et de partager des compétences, des outils et des ressources. Ces laboratoires servent de bases de lancement d’entreprises et de produits perturbateurs.

Apprentissage collaboratif

  • Les cours en ligne ouverts à tous comportent du matériel pédagogique et des forums permettant des interactions à distance entre étudiants et enseignants. Ils représentent une solution de rechange abordable à l’enseignement supérieur en institution.
  • Baidu Baike est une encyclopédie Web gratuite en chinois, qui ressemble à Wikipédia.

Finances collaboratives

  • Wujudkan est une plateforme Web indonésienne de financement collectif, qui ressemble à Kickstarter. Ces plateformes Web soutiennent le financement de projets par des personnes qui souhaitent leur réussite.
  • Le Lending Club est un marché du prêt qui met des emprunteurs en lien avec des prêteurs individuels.

Économie collaborative

L’économie collaborative, également appelée « économie du partage41 », s’appuie sur les technologies Web pour relier des groupes de personnes dispersés afin d’optimiser l’utilisation des biens, des compétences et d’autres services utiles. L’économie collaborative est tributaire de la capacité de communiquer et de partager de l’information, un élément essentiel pour établir un climat de confiance par l’intermédiaire d’interactions enrichissantes42. Les modèles d’économie collaborative ont connu une croissance rapide au XXIe siècle, grâce entre autres aux appareils mobiles intelligents et aux médias sociaux(link is external)43. Ces nouveaux modèles se répercutent maintenant sur tous les aspects de l’économie, y compris la consommation, la production, les finances, le marketing et la distribution, et atteignent divers stades d’évolution selon les marchés (se reporter à la figure 4)44L’investissement de 100 millions de dollars américains dans Tujia.com(link is external)45, un concurrent chinois du site Web de partage de logement Airbnb(link is external), ou la  fusion(link is external)46récente des deux principaux services de taxi en Chine pour contrer l’arrivée du populaire service de covoiturage Uber constituent des exemples d’économie collaborative.(link is external) On pense que les revenus mondiaux tirés de l’ensemble des modèles d’affaires fondés sur la collaboration ont dépassé les 15 milliards de dollars en 2014. Avec une croissance de plus de 25 %(link is external)47 par année, ces revenus pourraient atteindre 335 milliards de dollars d’ici 2025(link is external)48.

Vidéo à l’appui

The evolving Sharing Economy in South Korea(link is external) — (1 min 53)

Code source ouvert et propriété intellectuelle

Qui dit code source ouvert (ou libre) dit gratuité d’utilisation, de modification et de partage d’un design ou d’un avant-projet. On constate déjà les effets perturbateurs de ces pratiques sur le marché. Par exemple, des versions ouvertes du logiciel d’exploitation Linux ont détrôné le logiciel de marque Windows, de Microsoft, dans 67,2 % des serveurs Web du monde49, et 84,4 % des téléphones intelligents fonctionnent sur Android, le logiciel à code source ouvert de Google50. La communauté du code source ouvert est encore relativement restreinte en Asie, mais de grandes entreprises comme Huwaei, Baidu et Alibaba51 font des investissements importants dans les infrastructures. La Chine, préoccupée par les questions de sécurité, est à concevoir son propre logiciel pour les appareils de bureau et les portables, dont l’objet sera d’évincer les produits rivaux d’importation de Microsoft, d’Apple et de Google52. Au cours des 10 à 15 prochaines années, le code source ouvert sera utilisé dans d’autres secteurs grâce au partage, à la vente et à la production de gabarits d’impression 3D53, ou aux forums sur la biologie synthétique comme le concours international de mécanismes génétiquement modifiés (International Genetically Engineered Machine – iGEM)54, un événement d’envergure mondiale de développement de systèmes biologiques simples. La popularité croissante du code source ouvert est un autre signe de l’inadéquation du modèle occidental fondé sur la propriété intellectuelle (PI) pour l’Asie, comme l’ont démontré récemment la Chine(link is external)55 et l’Inde(link is external)56 à l’égard des produits pharmaceutiques.La fracture s’alourdira encore si les pays asiatiques continuent d’adopter des modèles d’affaires frugaux pour satisfaire aux demandes de produits abordables de la classe de consommateurs émergents. Les modèles commerciaux traditionnels risquent d’être ébranlés sous l’action de ces forces combinées, dont la progression est parfois si rapide que la réglementation et les politiques fiscales des gouvernements ont peine à suivre.

Perturbations sociales possibles

Nombreux sont les facteurs qui pourraient entraîner une perturbation sociale et catalyser des mouvements en faveur de réformes alors que l’Asie subit un changement économique et technologique rapide. La croissance économique de la région a été accompagnée d’une hausse des inégalités de revenus, dont bon nombre de personnes n’ont pas profité.On estime qu’un milliard de personnes en Asie n’ont toujours pas accès aux services sociaux et économiques de base, ni aux possibilités d’emploi, et qu’elles travaillent toujours dans de mauvaises conditions57. La faible assiette de l’impôt nuira cependant à la capacité de la région à promouvoir l’équité par l’intermédiaire de l’investissement public de même que, d’ici peu, l’augmentation des coûts relatifs au vieillissement des sociétés et aux pressions environnementales58. Une concentration de villes côtières ne possédant pas l’infrastructure suffisante place l’Asie parmi les endroits les

plus vulnérables aux perturbations liées aux changements climatiques59 : pénurie alimentaire et en eau, déplacement et concurrence pour des ressources rares pourraient être à l’origine d’un mécontentement de la population et de conflits à venir60. L’utilisation des ressources et la dégradation des terres61, des réserves en eau douce62 et de la qualité de l’air63 la réapparition de conflits religieux profondément ancrés64 et les récents mouvements syndicaux65 et en faveur de la démocratie66 soulèvent des problèmes qui pourraient galvaniser de nombreux asiatiques à l’ère de l’Internet. Alors que certains pays d’Asie connaissent depuis longtemps des mouvements locaux de la société civile, bon nombre de gouvernements asiatiques demeurent mal à l’aise lorsqu’il s’agit de l’organisation sociale : certains pays commencent à peine à être plus tolérants quant à de telles activités (sur des questions précises)67 et nombreux sont les gouvernements qui continuent à réprimer la dissidence politique68. Toutefois, la croissance des réseaux sociaux entraînera vraisemblablement un mouvement de contestation sans précédent sur un sujet chaud,quel qu’il soit. Reste à savoir si ces problèmes se résoudront par le dialogue et la réforme,la répression ou la révolution. L’Asie étant au centre d’une montée rapide de perturbations et de l’augmentation de l’influence, ainsi que de mouvements émergents, des alternatives dépassant l’échelle locale peuvent également prendre forme, comme le maoïsme et le gandhisme par le passé.

Des mutations sociales qui risquent de perturber les normes et valeurs mondiales

L’Asie vit actuellement de profonds changements culturels qui pourraient se faire sentir dans tous les domaines, depuis les relations familiales jusqu’aux institutions juridiques et sociales. Dans un monde de plus en plus numérique, la présence grandissante de l’Asie dans le cyberespace fera en sorte que nous serons tous touchés par cette révolution culturelle.

Changement rapide des normes et des valeurs de l’Asie

La modernisation accélérée de la région économique la plus dynamique du monde provoque des changements culturels, dont les signes sont notamment l’augmentation de l’égalité entre les sexes(link is external) 69la réduction(link is external) de la taille des familles et leur plus grande diversité70,et la plus grande tolérance(link is external) à l’égard de la diversité et de la non-conformité71. Ces changements peuvent être annonciateurs de l’adhérence croissante à des valeurs auto-expressionnistes en Asie (se reporter à la figure 5), et ce qui inclut un intérêt grandissant pour les questions de droits de la personne et d’autodétermination72. Cette transition risque de susciter d’importants débats sur le rôle de l’État par rapport à celui de la famille comme source de soutien social. De plus, ce mouvement pourrait fouetter le dynamisme de la société civile et amener les gouvernements à respecter les principes de la démocratie. Si l’histoire de l’Occident semble se répéter, ce n’est pas nécessairement le cas. L’Asie doit composer avec des héritages culturels qui lui sont propres(institutions collectivistes, États plus forts) dans une ère complètement différente, caractérisée par les défis actuels que sont les changements climatiques, la sécurité et l’économie numérique en constante évolution. Cette conjoncture pourrait donner naissance à des solutions inexplorées, dont les résultats pourraient être uniques et inattendus. Par exemple, la participation et l’influence croissantes des pays asiatiques au sein des institutions internationales pourraient se traduire par une redéfinition des droits de la personne,ou par une plus grande intégration des valeurs collectivistes dans les normes et la réglementation mondiales.

Figure 5 – Carte culturelle du monde, Inglehart-Welzel

Carte culturelle du monde, Inglehart-Welzel

Ce diagramme s’intitule « Carte culturelle du monde, Inglehart-Welzel ». Il utilise des données tirées de la World Values Survey, 2015. L’axe des X marque la transition entre les valeurs survivalistes et les valeurs d’auto-expression, sur une échelle débutant à -2 et se rendant jusqu’à 2,5 par intervalles de 0,5. L’axe des Y débute avec les valeurs traditionnelles et marque la transition jusqu’aux valeurs laïques-rationnelles, sur une échelle débutant à -2 et se rendant jusqu’à 2, par intervalles de 0,5.

La présence grandissante de l’Asie dans le cyberespace façonnera les normes et la culture mondiales

Étant donné que le contenu du Web 2.0 est créé par les utilisateurs et que l’Asie compte 60 % de la population mondiale, on peut soutenir qu’en 2030, la majeure partie du contenu en ligne émergera de l’Asie. Les fonctions intégrées de traduction permettront la consommation de contenu à l’échelle mondiale (YouTube, Chrome, Skype et WeChat offrent déjà des fonctionnalités intégrées de traduction automatique).Des entreprises technologiques asiatiques éliminent rapidement l’écart avec leurs concurrentes de la Silicon Valley (se reporter à la figure 6). On assiste à la mise au point d’une application qui pourrait bien être la plus évoluée du monde73 ainsi qu’au lancement du fabricant de téléphones intelligents ayant la croissance la plus rapide74L’Internet des objets(link is external) 75 permettra la fusion des dimensions virtuelles et non virtuelles, et changera la manière dont nous interagissons avec le monde. La mise en ligne du Web 3.0(link is external) marquera une transition vers la société savante76,pour qui le suivi en temps réel et les données réelles seront au coeur de la population. Dans cette nouvelle ère, le Web dominé par l’Asie fera partie intégrante de l’économie créative mondiale. En résumé, une grande partie des contenus, des plateformes et des appareils qui façonneront la vie numérique moderne pourraient être produits et réglementés en Asie, ce qui influera sans doute considérablement sur les flux d’influence culturelle.

Figure 6 – Le Web en pleine croissance en Asie 

Le Web en pleine croissance en Asie

Ce diagramme s’intitule « Le Web en pleine croissance en Asie ». Il se divise en deux parties : Imposantes et Créatives. La partie du haut intitulée Imposantes comprend un diagramme à barres. Le diagramme à barres présente les six plus importantes sociétés Internet cotées en bourse dans le monde selon leur capitalisation, au 1er octobre 2014. L’axe des x présente l’année de création, et l’axe des y, la capitalisation en milliards de dollars US. La première barre verticale correspond à une société américaine étiquetée « Amazon » : créée en 1994 et capitalisée à 150 milliards de dollars US. La deuxième barre verticale correspond à une société américaine étiquetée « Google » : créée en 1998 et capitalisée à environ 400 milliards de dollars US. La troisième barre verticale correspond à une société chinoise étiquetée « Tencent » : créée en 1998 et capitalisée à environ 130 milliards de dollars US. La quatrième barre verticale correspond à une société chinoise étiquetée « Alibaba » : créée en 1999 et capitalisée à environ 200 milliards de dollars US. La cinquième barre verticale correspond à une société chinoise étiquetée « Baidu » : créée en 2000 et capitalisée à environ 80 milliards de dollars US. La dernière barre verticale correspond à une société américaine étiquetée « Facebook » : créée en 2004 et capitalisée à 200 milliards de dollars US. SOURCE DES DONNÉES : http://www.lgcnsblog.com/wp-content/uploads/2014/12/china_01.png (link is external) La partie du bas s’intitule « et CRÉATIVES ». Elle se lit comme suit : « L’application WeChat, développée par Tencent (voir ci-dessus), combine les fonctionnalités d’une douzaine d’applications parmi les plus en vogue ». En-dessous de cette explication, on trouve l’icône de WeChat et, entre parenthèses, les icônes de plusieurs autres plateformes de médias sociaux : Skype, Whatsapp, Instagram, Twitter, Google Wallet et Dropbox.

Évolution des modèles de gouvernance en Asie

Le Web change les rapports de force entre l’État et les citoyens. Ceux-ci ont désormais un moyen de demander des comptes à leurs gouvernements, qui à leur tour peuvent se servir d’Internet pour connaître les préoccupations des citoyens et établir leur légitimité. En Asie, on peut penser au site indien ipaidabribe.com(link is external)77 ainsi qu’au phénomène Human Flesh Search(link is external)78 en Chine et en Corée, grâce auxquels les internautes peuvent recréer la chronologie d’événements en regroupant des images en ligne. En réponse, des gouvernements asiatiques79 ont mis au point des mécanismes de censure intelligente(link is external)80 qui leur permettent de réagir proactivement aux demandes des citoyens81. Tandis que le Web transforme le rapport de forces entre les citoyens et l’État en Asie et ailleurs sur la planète, son évolution dans les États où il n’existe qu’un seul parti politique recèle un intérêt tout particulier. Par exemple, la Chine emploie actuellement quelque 2 millions d’analystes de l’opinion publique sur Internet, chargés de surveiller les médias sociaux dans l’intention avouée de « préserver la stabilité(link is external)82», ce qui démontre la volonté croissante du Parti communiste d’obtenir l’approbation du public83. Les internautes apprennent à jongler avec des questions délicates et à redoubler de prudence pour faire avancer les choses sans changer de régime. Certains États auparavant considérés comme répressifs pourraient augmenter leur efficience et leur légitimité sans avoir à passer par les processus traditionnels de la démocratie. Grâce à la surveillance numérique et à l’habilitation de la population, des États autoritaires pourraient évoluer vers un modèle renouvelé du pouvoir centralisé : l’autoritarisme adaptatif. Dans une économie en plein essor et stable, ce modèle pourrait être assimilé à une forme de démocratie numérique directe.

Figure 7 – Exemple d’innovation frugale en santé

Exemple d’innovation frugale en santé

Ce diagramme s’intitule « Exemple d’innovation frugale en santé ». Il s’agit d’un résumé graphique. Dans le haut du diagramme on peut lire : « L’Aravind Eye Hospital Network, en Inde, un réseau privé spécialisé dans les chirurgies de la cataracte, a optimisé ses protocoles et réalisé d’impressionnantes économies d’échelle ». Sur la gauche se trouve une grande icône d’un médecin et 16 petites icônes du même médecin immédiatement à la droite. La description suit dans le texte narratif suivant : « Chez Aravind, les médecins effectuent 16x plus d’interventions que la moyenne nationale aux États-Unis. » Au milieu du résumé graphique, on peut lire une citation : « Aravind obtient des résultats équivalents à ceux de ses pairs du domaine de la santé dans les pays développés ». Sur la droite se trouve l’icône d’une tirelire avec des signes $ qui s’y insèrent. La description suit dans un texte narratif situé juste en-dessous : « Une intervention pratiquée par Aravind coûte environ 20 $, alors qu’elle coûte en moyenne de 3 000 $ à 5 000 $ aux États-Unis. SOURCES DES DONNÉES :HTTP://WWW.GOVERNING.COM/TOPICS/HEALTH-HUMAN-SERVICES/GOV-EYE-SURGERY-THAT-COULD-SAVE-WORLD.HTML etHTTP://WWW.NPR.ORG/2011/11/29/142526263/INDIA-EYE-CARE-CENTER-FINDS-MIDDLE-WAY-TO-CAPITALISM/.

Ascendance possible de l’Asie sur l’innovation en matière de politiques sociales au XXie siècle

Aux prises avec des changements majeurs, l’Asie n’a d’autre choix que de forger des solutions uniques pour surmonter des défis complexes et, dans certains cas, surpasser les modèles existants. Partout en Asie, les appareils(link is external)84 et la distribution(link is external)85 numériques commencent à transformer le monde de l’éducation, au point où l’Asie est maintenant le marché le plus dynamique(link is external) dans le domaine du cyberapprentissage86. Les gouvernements et les entreprises asiatiques continuent de promouvoir le cyberapprentissage87 comme moyen de combler d’importantes lacunes au chapitre des compétences et, dans la foulée, ils pourraient proposer des formules à faible coût et de haute qualité qui deviendront des modèles d’éducation frugale de calibre mondial. L’expansion rapide de la demande de soins de santé en Asie, associée à la diminution des contraintes réglementaires en matière de recherche et de développement, pourrait également faire de ce continent une plaque tournante du développement d’outils de soins de santé, comme l’impression 3D de parties du corps(link is external)88, et de modèles frugaux de prestation des services de santé (se reporter à la figure 7)89. En raison de la croissance du marché régional induite par une population vieillissante de plus en plus nombreuse, l’Asie pourrait devenir un important exportateur de produits et de services, en plus d’une destination mondiale pour le tourisme médical90. Dans les régions où l’Asie aura trouvé des solutions judicieuses à des défis planétaires – par exemple, en érigeant un régime d’État providence efficient et efficace à l’ère numérique91 les politiques sociales mises en oeuvre pourraient devenir des modèles à suivre.

Figure 8 – Évolution de la demande de pétrole en Asie

Évolution de la demande de pétrole en Asie

Ce graphique s’intitule « Évolution de la demande de pétrole en Asie » et il suggère que la demande pour les combustibles fossiles en Asie pourrait atteindre un sommet plus rapidement que prévu dans les 10 à 15 prochaines années. Du côté gauche de l’image se trouve un graphique linéaire dont l’axe des x représente l’année 2015 et l’année 2030, et l’axe des y représente la demande de pétrole en millions de barils par jour.
Le texte narratif situé à la droite de l’image apparaît sous les trois rubriques suivantes : Avenir prévu, Avenir plausible ainsi que Technologies émergentes et Changements de comportement.
Avenir prévu
La demande augmente de 11,2 Mb/j de 2013 à 2030. La demande recule de 6,1 Mb/j dans les pays de l’OCDE, mais la baisse est largement compensée par une hausse dans les pays non membres. L’Asie compte pour 14,3 des 17,3 Mb/j de la nouvelle demande. Près de la moitié de la nouvelle demande provient de la Chine (5,3 Mb/j) et de l’Inde (3,3 Mb/j).
Avenir plausible
La demande asiatique augmente plus lentement que prévu, car la Chine et l’Inde sont les chefs de file de la région au chapitre des changements technologiques et comportementaux destinés à réduire la demande en carburants à base de pétrole. Le niveau indicatif d’un avenir plausible est fondé sur la réduction proportionnelle de la demande de pétrole par pays, conformément à une trajectoire énergétique axée sur la limitation de la hausse mondiale des températures à 2 oC par la réduction des gaz à effet de serre dans l’atmosphère à une concentration approximative de 450 parties par million de CO2.
Nouvelles technologies et changements de comportement
Travailler et vivre en ligne
Le télétravail et la téléprésence réduisent les déplacements journaliers et les voyages d’affaires en avion. Les emplois fondés sur des tâches virtuelles et les plateformes de réseaux sociaux, de consommation et de loisirs en ligne diminuent les déplacements pour le travail, la consommation et les loisirs.
Villes compactes connectées
L’aménagement et le renouvellement des villes, axés sur les zones à densité élevée et multifonctionnelles, encouragent les modes de transport autres que l’automobile.
Impression 3D
La hausse de la production locale de biens sur demande grâce à l’impression 3D diminue le transport sur de longues distances.
Transition vers le transport ferroviaire
Le transport des marchandises et des personnes par train électrique haute vitesse entre les villes réduit le transport par camion, l’utilisation de l’automobile et les vols court-courriers.
Carburants de substitution
L’utilisation de véhicules électriques est encouragée pour atteindre les objectifs en matière de qualité de l’air et mettre en œuvre les politiques industrielles. Les véhicules lourds sont alimentés au gaz naturel et au biodiésel.
Électricité de sources renouvelables dans les regions éloignées
Des énergies renouvelables à coût concurrentiel et des technologies de stockage améliorées se substituent au diésel pour la production d’électricité dans les régions éloignées.

La mutation de la demande d’énergie en Asie

La demande de pétrole pourrait culminer plus tôt et décliner plus rapidement que prévu en Asie. L’Asie délaisse peu à peu le modèle économique de production à faible coût axé sur le pétrole pour un modèle économique numérique alimenté à l’électricité92. La convergence des tendances nouvelles touchant les technologies et les comportements qui sont imbriquées dans ce changement structurel pourrait entraîner une diminution de la demande de carburants à base de pétrole (se reporter à la figure 8). Parmi ces tendances se trouvent la présence accrue sur le marché des véhicules électriques(link is external)93 (se reporter à l’encadré à la page suivante) et au gaz naturel(link is external)94, les gains d’efficience des flottes existantes grâce à une logistique améliorée, ainsi que la hausse du transport ferroviaire(link is external)95. Se greffent à ces tendances des changements qui réduisent le recours au transport physique des biens et des personnes, comme la fabrication additive(link is external) (impression 3D)96, l’augmentation du travail virtuel et du télétravail, favorisée par l’amélioration des technologies de téléprésence(link is external)97, ou encore, l’évolution de l’aménagement urbain en vue de réduire les distances de déplacement et d’augmenter l’utilisation des transports publics98. Les préoccupations soulevées par la sécurité énergétique99la pollution atmosphérique(link is external)100 et les incidences croissantes des changements climatiques101 pourraient également influencer la demande de pétrole en favorisant l’adoption de politiques visant à réduire les importations et l’utilisation de carburants à base de pétrole. Le recul de la demande en Asie risque d’entraîner une demande plus faible que prévu de la demande mondiale de pétrole. Pour s’assurer d’écouler les réserves sur les marchés mondiaux avant que le pétrole perde sa suprématie comme source d’énergie, certains pays producteurs à plus faible coût pourraient maintenir l’approvisionnement à des niveaux élevés pour que les prix restent bas et évincer ainsi du marché les pays dont les coûts de production sont plus élevés.

Exemples d’innovations asiatiques en mobilité électrique

Au Japon, Toyota met au point une voiture électrique ultracompacte appelée i-ROAD(link is external). La Corée du Sud a testé un autobus électrique, appelé OLEV(link is external), qui se recharge sans fil sur la route, à l’arrêt ou pendant la conduite. Il n’est donc pas nécessaire d’arrêter à une station de recharge ou de construire des infrastructures ferroviaires pantographes. En Chine, le programme Kandi EV Car-Share(link is external) permet de louer un véhicule électrique dans un garage automatisé pour 3,25 $ US l’heure, ce qui lève l’obstacle du coût initial élevé associé à l’achat d’un véhicule.

Transition des énergies fossiles aux énergies renouvelables en Asie

L’Asie pourrait opérer une transition plus marquée et plus rapide que prévu vers une économie axée sur les énergies renouvelables à faibles émissions de carbone. Les avancées technologiques et la chute rapide des prix ramènent le coût de l’électricité produite à partir d’énergies renouvelables au niveau du coût de la production à partir d’énergies fossiles presque partout en Asie102. Les politiques gouvernementales favorables et l’accroissement des investissements privés rendent possible le déploiement à grande échelle d’installations de production à partir d’énergies renouvelables sur le continent asiatique, allant des applications individuelles hautement décentralisées(link is external)103aux mégaprojets reliés au réseau central(link is external)104. Les connexions internationales de réseaux électriques nationaux et les ententes connexes sur le partage de l’énergie font augmenter la production d’énergie renouvelable à l’échelle régionale en donnant aux pays connectés à des super-réseaux(link is external)105 la possibilité de déployer les technologies les mieux adaptées pour tirer profit des avantages comparatifs de la production électrique à partir de l’énergie éolienne, solaire, hydraulique ou géothermique. Les problèmes découlant de l’instabilité de l’approvisionnement d’énergie éolienne ou solaire sont résolus grâce aux avancées dans les domaines du stockage et de la gestion de la distribution(link is external)106. Le recours aux énergies renouvelables pour électrifier leurs économies de plus en plus numériques décharge les pays asiatiques de l’obligation de faire des compromis entre la consommation accrue d’énergie pour soutenir le développement économique et la réduction des émissions de gaz à effet de serre, tant et si bien qu’ils pourraient dominer le débat sur les changements climatiques107. De plus en plus aux commandes de l’agenda international, ces pays pourraient faire pression en vue de l’adoption d’objectifs ambitieux de réduction des émissions(link is external)108 et de la libéralisation du commerce109 des biens et des services axés sur les énergies renouvelables afin de réduire les risques associés aux changements climatiques et d’accaparer des parts du marché des technologies à faibles émissions de carbone.

Exemple

La ville de Songdo(link is external), en Corée du Sud, fournit un exemple d’implantation de l’Internet des objets dans un centre-ville à des fins d’efficience énergétique.

L’architecture institutionnelle de l’Asie pourrait modifier les relations internationales

Les institutions économiques panasiatiques émergentes, ainsi que de nouvelles ententes commerciales et en matière de sécurité, pourraient perturber les structures de gouvernance internationales actuelles en proposant des modèles différents de ceux défendus par l’occident. La Banque asiatique d’investissement dans les Infrastructures (link is external)(BAII), la ceinture économique de la Route(link is external) de la soie et plusieurs autres initiatives liées au commerce régional, et autres formes de collaboration pourraient donner naissance à un ordre commercial et économique multilatéral Asie-Pacifique110. De même, l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (CIMCA) et les appels à l’élargissement du concept de la sécurité asiatique(link is external) pourraient procurer à l’Asie une infrastructure régionale de sécurité qui offrirait des solutions locales à des problèmes locaux111. Axées sur les demandes de la région, les institutions asiatiques pourraient déloger les institutions internationales en place et rendre les pays asiatiques encore plus imperméables aux requêtes des organisations internationales dominées par l’Occident (se reporter à la figure 9). Défendant de plus en plus farouchement leurs structures régionales,es pays asiatiques pourraient utiliser davantage leurs propres institutions comme instruments d’influence et de contrôle politique à l’étranger. Les institutions asiatiques pourraient s’ériger en modèles concurrentiels et attrayants à l’échelle mondiale, et qu’elles auront une influence croissante sur les grandes structures internationales, changeant du coup les valeurs, les normes et les principes sur lesquels repose l’ordre mondial actuel112.

Figure 9 – S’agira-t-il d’une infrastructure parallèle, concurrente ou complémentaire de la structure mondiale?

S’agira-t-il d’une infrastructure parallèle, concurrente ou complémentaire de la structure mondiale

Cet image s’ intitule « S’agira-t-il d’une infrastructure parallèle, concurrente ou complémentaire de la structure mondiale? »

L’évolution possible des sources de conflits géopolitiques

La cybersécurité et l’incapacité à résoudre les problèmes auxquels sont confrontés des États fragiles pourraient constituer de nouvelles priorités en matière de sécurité. Un certain nombre de facteurs pourraient déclencher un conflit géopolitique en Asie : par exemple, conflits frontaliers, xénophobie et nationalisme, appui de terroristes et d’extrémistes, course aux ressources, réfugiés des changements climatiques, pénurie alimentaire et en eau. Le Canada devrait prévoir de tels problèmes et s’y préparer. Cependant, deux enjeux devront probablement être examinés plus attentivement. La cybersécurité se présente comme un défi important et très perturbateur, composé de cybermenaces qui se multiplient toujours plus rapidement par rapport aux capacités d’intervention113, donnant lieu à de possibles réactions inefficaces, comme les interréseaux localisés114. L’incapacité à lutter contre le cyberterrorisme et le cybercrime(link is external) pourrait miner l’économie numérique émergente et rendre les sociétés modernes vulnérables aux perturbations de l’infrastructure essentielle. Les États fragiles constituent l’autre défi en matière de sécurité qui refait surface. Il en existe plus de 50 dans le monde et 6 en Asie (la plupart se trouvent à la frontière entre l’Inde et la Chine). Le conflit intra état est une réalité du quotidien dans plusieurs États fragiles asiatiques. La possibilité que l’un de ces états, voire plusieurs, chute ou devienne un État en déroute augmentera vraisemblablement en période de changement rapide. La naissance de l’État islamique en Irak et en Syrie (EIIS) a encore une fois mis en lumière les conséquences négatives des États en déroute. L’expérience de l’Afghanistan prouve la faiblesse des approches internationales actuelles, malgré des dépenses de milliards de dollars en interventions étrangères sur le plan militaire et sur celui de l’aide au développement. Il est possible qu’une pression de plus en plus forte soit exercée pour réfléchir à une nouvelle méthode de gestion des États en déroute et fragiles, étant donné le coût élevé des approches actuelles, et celui encore plus élevé de leur échec.

Côté sombre de l’ère numérique

Les technologies émergentes, moteur du développement économique asiatique, pourraient également donner un pouvoir important à des individus violents, à des entreprises criminelles et à des groupes militants, en minant les fondements mêmes sur lesquels repose l’économie émergente de l’Asie. La nouvelle technologie met en lumière de nouvelles vulnérabilités, ce qui donne naissance à de nouvelles formes de perturbations et de guerre de masse pouvant s’avérer particulièrement attirantes pour des groupes non étatiques115. La technologie des drones, les monnaies virtuelles, les armes produites par l’impression 3D et les progrès en robotique et en armes biologiques pourraient permettre à des individus et à des groupes de projeter leurs forces en Asie et dans le monde. La montée de la puissance relative de certains groupes non étatiques et les liens de plus en plus étroits entre l’ethnicité et la politique (link is external)risquent de miner la puissance des États. La perte de contrôle sur le territoire pourrait attiser les rivalités entourant les ressources naturelles rares, accentuer l’insécurité alimentaire et accroître les problèmes d’anarchie, de criminalité et de piraterie116.

Notes

16 Calculs internes d’Horizons à partir des chiffres de l’OCDE et de la Banque mondiale. Tous les chiffres sont en dollars de 2014 selon la PPA. Les feuilles de calcul détaillées peuvent être fournies sur demande.

Note technique : Les projections économiques jusqu’en 2030 sont fondées sur les Perspectives de l’OCDE jusqu’en 2060, http://stats.oecd.org/economicoutlook/stories/home.xml(link is external) pour les pays membres de l’OCDE. Les régressions régionales sont fondées sur le classement des revenus locaux et les taux de croissance projetés selon les données de la Banque mondiale pour les pays ne faisant pas l’objet d’une modélisation distincte dans les ensembles de données des perspectives de l’OCDE. Pour chaque pays,une modélisation de la population est donnée pour 2015 et 2030, à partir d’une distribution lognormale des revenus intégrant un facteur de correction des ménages de la Banque mondiale et des coefficients de Gini, calculés en fonction du revenu après impôt et paiements de transfert des ménages, selon les données les plus récentes de la Banque mondiale. Le nombre de personnes vivant dans un ménage dont le revenu après impôt et paiements de transfert est supérieur à 19 500 $/personne/année selon la PPA (la « classe consommatrice mondiale »), ou se situe entre 9 500 et 19 500 $/personne/année selon la PPA (la « classe des consommateurs émergents ») est calculé et indiqué dans la représentation infographique et le rapport. Ces seuils coïncident de près avec les définitions les plus récentes de pays « à revenu élevé » et « à revenu moyen à élevé » de la Banque mondiale. Les coefficients de Gini de l’inégalité sont fixes dans le temps dans le scénario par défaut, sauf une légère hausse d’ici à 2030, laquelle est attribuable à la part croissante des gains d’un sous-groupe de la population hautement qualifié, selon les travaux de Braconier et Ruiz-Valenzuela pour le compte de l’OCDE, après correction en fonction de l’impôt et des paiements de transfert dans les régions où les taux d’imposition et de transfert sont plus élevés.

17 Encadré sur l’innovation frugale

Y. Bhatti. 2011. « What is frugal innovation? Definition », Frugal Innovation, 25 juillet. http://www.frugalinnovation.com/author/yasserbhatti/(link is external)

The rise of the frugal economy, Vidéo de Nesta. https://www.youtube.com/watch?v=NTZem7lCRww(link is external)

Tata Motors. http://www.ibtimes.co.in/tata-nano-twist-active-spied-testing-again-expected-launch-pricefeature-details-623077(link is external)

Tablette Aakash. http://www.akashtablet.com/(link is external)

18 Wikipédia. 2015. Foldscope. http://en.wikipedia.org/wiki/Foldscope(link is external)

19 K. Bound et I. Thornton. 2013. « Our Frugal Future: Lessons from India’s innovation system », Nesta, 16 mars 2015. http://www.nesta.org.uk/sites/default/files/our_frugal_future.pdf(link is external)

20 The Economist. 2015. « The Xiaomi shock ». http://www.economist.com/news/business/21645217-chinas-booming-smartphone-market-has-spawned-genuine-innovator-xiaomi-shock?frsc=dg%7Ca(link is external)

21 The Indian Express. 2014. « Xiaomi now third largest smartphone maker, Indian companies more dominant at home: Canalys ». http://indianexpress.com/article/technology/mobile-tabs/xiaomi-now-no-3-globally-indian-companies-becoming-more-dominant-at-home-canalys/(link is external)

22 Rebecca Fannin. 2013. « Frugal Innovation Evolves In The Next Phase Of China’s Rise As Tech Economy », Forbes, 19 novembre. http://www.forbes.com/sites/rebeccafannin/2013/11/19/frugal-innovation-evolves-in-the-next-phase-of-chinas-rise-as-tech-economy/(link is external)

23 J. Yarrow. 2015. « Apple is taking 93% of the profits in the smartphone industry now », Business Insider, 13 mars 2015. http://uk.businessinsider.com/apple-is-taking-93-of-the-profits-in-the-smartphone-industry-now-2015-2(link is external)

24 E. Chan, P. Carsten, J. Ruwitch. 2015. « Alibaba in major initiative to court China consumer for U.S. retailers », Reuters, 16 mars 2015. http://www.reuters.com/article/2015/01/16/us-alibaba-group-usa-china-insight-idUSKBN0KP0F620150116(link is external)

25 Andrew Bainsbridge. 2015. « Waiting in the wings – Asia’s next Tata and Alibaba », Standard Chartered –Beyond Borders, 21 janvier. https://www.sc.com/BeyondBorders/waiting-wings-asias-next-tata-alibaba/(link is external)

26 D. Pilling. 2015. « Corporate China not yet ready to rule the world », Financial Times, 4 février.https://www.sc.com/BeyondBorders/waiting-wings-asias-next-tata-alibaba/(link is external)

27 Y. Kono. 2014. « International Student Mobility Trends 2014: The Upward Momentum of STEM Fields », World Education News and Reviews, 5 mars 2015. http://wenr.wes.org/2014/03/international-student-mobility-trends-2014-the-upward-momentum-of-stem-fields/(link is external)

28 Meghan Neal. 2014. « South Korea’s Internet Is About to Be 50 Times Faster Than Yours », Motherboard Vice, 22 janvier. http://motherboard.vice.com/blog/south-koreas-internet-is-about-to-be-50-times-faster-than-yours(link is external)

29 OCDE. Portail de l’OCDE sur le haut débit, 19 février. http://www.oecd.org/fr/internet/hautdebit/portaildelocdesurlehautdebit.htm(link is external)

30 Carsten, Paul. 2015. « China will spend $182 billion to boost Internet speed by the end of 2017. » Reuters. http://www.reuters.com/article/2015/05/20/us-china-internet-idUSKBN0O50JH20150520(link is external)

31 « Digital Evolution Index », MasterCard Insights. http://insights.mastercard.com/digitalevolution/

32 Elance. 2013. Global Online Employment Report. https://www.elance.com/q/node/1578?mpid=cj_10777892_4003003(link is external)

33 Phoebe Magdirila. 2013. « Elance records 90% more jobs for Philippine freelancers this year », Tech in Asia, 23 août. https://www.techinasia.com/elance-jobs-philippine-freelancers-trust-global-businesses/(link is external)

34 Forbes. 2013. « How An Exploding Freelance Economy Will Drive Change In 2014 », 25 novembre. http://www.forbes.com/sites/groupthink/2013/11/25/how-an-exploding-freelance-economy-will-drive-change-in-2014/(link is external)

35 Wikipédia. 2015. « List of countries by average wage ». http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_countries_by_average_wage(link is external)

36 Reuters. 2015. « Robot replacements for Foxconn’s workers », 28 janvier. http://www.reuters.com/video/2015/01/28/robot-replacements-for-foxconns-workers?videoId=363019897(link is external)

37 Lucas Mearian. 2014. « HP’s move into 3D printing will radically change manufacturing »,Computerworld, 31 octobre. http://www.computerworld.com/article/2841414/hps-move-into-3dprinting-will-radically-change-manufacturing.html(link is external)

Steven Millward. 2015. « China just 3D-printed an entire mansion. Here’s what it looks like », Tech in Asia, 19 janvier. https://www.techinasia.com/china-3d-printed-mansion-and-tower-block/(link is external)

38 Derek Thompson. 2014. « Here Are The 47% Of Jobs At High Risk Of Being Destroyed By Robots », Business Insider, 24 janvier. http://www.businessinsider.com/robots-overtaking-american-jobs-2014-1(link is external)

39 Donghyun Park et Kwanho Shin. 2012. The Service Sector in Asia: Is It an Engine of Growth?, Banque asiatique de développement, décembre. http://www10.iadb.org/intal/intalcdi/PE/2013/10825.pdf(link is external)

40 Olson, Parmy. 2013. “Rise of the Telepresence Robots.” Forbes. June 27. http://www.forbes.com/sites/parmyolson/2013/06/27/rise-of-the-telepresence-robots/(link is external)

41 J. Owyang. 2014. « Collaborative Economy Honeycomb », Crowd Companies, 14 décembre. http://crowdcompanies.com/blog/collaborative-economy-honeycomb-2-watch-it-grow/(link is external)

42 Kathleen Stokes, Emma Clarence, Lauren Anderson et April Rinne. 2014. « Making Sense of the UK Collaborative Economy », Nesta, septembre. http://www.nesta.org.uk/sites/default/files/making_sense_of_the_uk_collaborative_economy_summary_fv.pdf(link is external)

43 Ryan Holmes. 2014. « Travel Buddies and Toilets: How Social Media Jumpstarted the Share-Everything Economy », Hootsuite. http://blog.hootsuite.com/how-social-media-jumpstarted-the-sharing-economy/(link is external)

44 Les références pour chaque section du diagramme sont les suivantes :

Consommation collaborative

Zipcar : http://www.zipcar.ca/(link is external)

Yongche : http://www.yongche.com/(link is external)

Kijiji : http://kijijiblog.ca/about-us/(link is external)

Production collaborative

Firefox : https://www.mozilla.org/en-US/(link is external)

Hackerspaces : http://www.hackerspaces.org/(link is external)

Apprentissage collaboratif

Massive Open Online Courses : http://en.wikipedia.org/wiki/Massive_open_online_course(link is external)

Baidu Baike : http://en.wikipedia.org/wiki/Baidu_Baike(link is external)

Finances collaboratives

Wujudkan : https://wujudkan.com/(link is external)

Lending Club : https://www.lendingclub.com/(link is external)

45 Sonja Cheung. 2014. « China’s Answer to Airbnb, Tujia.com, Raises $100M », The Wall Street Journal, 18 juin. http://blogs.wsj.com/venturecapital/2014/06/18/chinas-answer-to-airbnb-tujia-com-raises-100m/(link is external)

46 Adam Westlake. 2015. « Uber faces increased competition in China as top 2 rivals merge », SlashGear, 15 février. http://www.slashgear.com/uber-faces-increased-competition-in-china-as-top-2-rivals-merge-15369166/(link is external)

47 Tomio Geron. 2013. « Airbnb And The Unstoppable Rise Of The Share Economy », Forbes, 23 janvier. http://www.forbes.com/sites/tomiogeron/2013/01/23/airbnb-and-the-unstoppable-rise-of-the-share-economy/(link is external)

48 PwC. 2014. Five key sharing economy sectors could generate £9 billion of UK revenues by 2025, 15 août.http://pwc.blogs.com/press_room/2014/08/five-key-sharing-economy-sectors-could-generate-9-billionof-uk-revenues-by-2025.html(link is external)

49 W3 Techs. 2015. Usage of operating systems for websites, 18 mars. http://w3techs.com/technologies/overview/operating_system/all(link is external)

50 IDC. 2015. « Smartphone OS Market Share, Q3 2014 ». http://www.idc.com/prodserv/smartphone-osmarket-share.jsp.(link is external)

51 M. Say. 2014. « China Will Change The Way All Software Is Bought And Sold », ReadWrite, 13 mars 2015. http://readwrite.com/2014/08/11/china-opensource-software-ip-programmers-united-states(link is external)

52 S. Gibbs. 2014. « China Wants To Replace Microsoft, Apple, And Android Software By October », Business Insider, 13 mars 2015. http://www.businessinsider.com/china-wants-to-replace-microsoft-apple-and-android-software-by-october-2014-8(link is external)

53 Shapeways. 2015. About Us. http://www.shapeways.com/about?li=footer(link is external)

54 iGEM. 2015. IGEM/Learn About: What is the iGEM Competition? http://igem.org/wiki/index.php?title=IGEM/Learn_About(link is external)

55 Amiti Sen. 2012. « India, Brazil & China defend generic drugs at WTO », The Times of India, 25 juin. http://articles.economictimes.indiatimes.com/2012-06-25/news/32409062_1_counterfeit-medicines-fake-drugs-generic-drugs(link is external)

56 Lisa Kilday. 2013. « Global IP Reaction to India’s Rejection of the Novartis Drug Patent », IPWatchdog, 28 mai. http://www.ipwatchdog.com/2013/05/28/global-ip-reaction-to-indias-rejection-of-the-novartis-drug-patent/id=40778/(link is external)

57 Organisation internationale du Travail. Local development for decent work. http://www.ilo.org/asia/decentwork/adwd/WCMS_098229/lang–en/index.htm(link is external)

58 Durant les années 2000, le ratio entre les recettes fiscales et le produit intérieur brut (PIB) s’établissait en moyenne à 17,8 % dans les pays en développement d’Asie, contre une moyenne mondiale de 28,6 %. http://www.adb.org/news/developing-asia-should-use-public-spending-narrow-inequality(link is external)

59 ZDNet. 2012. « Asian cities at highest risk to climate change, study says », 12 novembre. http://www.zdnet.com/article/asian-cities-at-highest-risk-to-climate-change-study-says/(link is external)

60 R. McKie. 2014. « Global warming to hit Asia hardest, warns new report on climate change », The Guardian, 22 mars. http://www.theguardian.com/environment/2014/mar/22/global-warming-hit-asia-hardest(link is external)

61 Martin Khor. « Land Degradation Causes $10 Billion Loss to South Asia Annually », Global Policy Forum. https://www.globalpolicy.org/global-taxes/49705-land-degradation-causes-10-billion-loss-to-south-asiaannually-.html(link is external)

62 U.S. Geological Survey. 2014. Pollutants Pose Threat to Mekong River Residents, 27 février. http://www.usgs.gov/newsroom/article.asp?ID=3813&from=rss#.VVN5rflVhBc(link is external)

63 Global Times. 2014. « Smog pushes emigration », 27 février. http://www.globaltimes.cn/content/845032.shtml(link is external)

64 A. Croissant et C. Trinn. 2009. « Culture, Identity and Conflict in Asia and South-east Asia », janvier.http://www.uniheidelberg.de/md/politik/personal/croissant/forschung/croissant_trinn_2009_asien.pdf(link is external)

The Economist. 2014. « The plural society and its enemies », 2 août. http://www.economist.com/news/asia/21610285-our-departing-south-east-asia-correspondent-explains-how-plural-society-remains-key(link is external)

The Economist. 2013. « Fears of a new religious strife », 25 juillet. http://www.economist.com/news/asia/21582321-fuelled-dangerous-brew-faith-ethnicity-and-politics-tit-tat-conflict-escalating(link is external)

65 The Wall Street Journal. 2014. « Crackdown Upends Cambodia Labor Movement’s Show of Strength »,13 janvier. http://www.wsj.com/articles/SB10001424052702303754404579312142849073778(link is external)

Radio Free Asia. 2015. Burmese, Cambodians Mark International Workers’ Day With Wage Protests, 1er mai. http://www.rfa.org/english/news/myanmar/workers-05012015190714.html(link is external)

Quartz. 2015. China’s “factory girls” have grown up—and are going on strike, 10 mars. http://qz.com/351393/chinas-factory-girls-have-grown-up-and-are-going-on-strike/(link is external)

66 New Statesman. 2014. Hong Kong’s pro-democracy movement is a challenge to all of Asia’s autocrats, 2 octobre. http://www.newstatesman.com/politics/2014/10/hong-kongs-pro-democracy-movement-challenge-all-asias-autocrats(link is external)

Mong Palatino. 2014. « Coup Revives Thailand’s Democracy Movement », The Diplomat, 27 mai. http://thediplomat.com/2014/05/coup-revives-thailands-democracy-movement/(link is external)

67 Fondation pour l’Asie. 2012. Civil Society in Vietnam: A Comparative Study of Civil Society Organizations in Hanoi and Ho Chi Minh City, octobre. https://asiafoundation.org/resources/pdfs/CivilSocietyReportFINALweb.pdf (link is external)(Vietnam)

Ruge Gao. 2013. « Rise of Environmental NGOs in China: Official Ambivalence and Contested Messages », The Journal of Political Risk, vol. 1, no 8, décembre. http://www.jpolrisk.com/rise-of-environmental-ngos-in-china-official-ambivalence-and-contested-messages/(link is external)

Banque asiatique de développement. Civil Society Briefs: Lao People’s Democratic Republic.http://www.adb.org/sites/default/files/publication/28968/csb-lao.pdf(link is external)

68 BBC News. 2013. Vietnam internet restrictions come into effect, 1er septembre. http://www.bbc.com/news/world-asia-23920541(link is external)

ChinaFile. 2014. Are Ethnic Tensions on the Rise in China?, 13 février. http://www.chinafile.com/conversation/are-ethnic-tensions-rise-china(link is external)

The Globe and Mail. 2014. « In remote Xinjiang province, Uighurs are under siege », 15 août. http://www.theglobeandmail.com/news/world/inside-chinas-war-on-terror/article20074722/(link is external)

Deutsche Welle. 2014. Persecution hinders human rights activities in Bangladesh, 1er juillet.http://www.dw.de/persecution-hinders-human-rights-activities-in-bangladesh/a-17749851(link is external)

Human Rights Watch. 2015. Laos remains silent on civil society leader missing for two years, 9 janvier. http://www.hrw.org/news/2015/01/08/laos-remains-silent-civil-society-leader-missing-two-years(link is external)

Aljazeera. 2014. Pakistan passes tough anti-terrorism law, 4 juillet. http://www.aljazeera.com/news/asia/2014/07/pakistan-passes-tough-anti-terrorism-law-20147214141127451.html(link is external)

69 SciDev.Net. 2014. « More Asian women find success in science », 4 octobre. http://www.scidev.net/asia-pacific/gender/feature/more-asian-women-find-success-in-science.html(link is external)

70 Joel Kotkin. 2012. « Decline Of The Asian Family: Drop In Marriages, Births, Threatens Economic Ascendancy », Forbes, 23 octobre. http://www.forbes.com/sites/joelkotkin/2012/10/23/the-decline-of-the-asian-family-drop-in-marriages-births-threaten-economic-ascendancy/(link is external)

71 Jeyup S. Kwaak. 2013. « Poll Shows Koreans Warming to Homosexuality », The Wall Street Journal, 12 juin. http://blogs.wsj.com/korearealtime/2013/06/12/poll-shows-koreans-warming-to-homosexuality/(link is external)

72 World Values Survey. Findings and Insights. http://www.worldvaluessurvey.org(link is external)

73 J. Horwitz. 2014. « 5 ways China’s WeChat is more innovative than you think », Tech in Asia, 7 février. https://www.techinasia.com/5-ways-wechat-is-innovative/(link is external)

74 Chris O’Brien. 2015. « Samsung who? New phablets mean it’s Xiaomi vs Apple in battle for mobile’s future », VentureBeat News, 15 janvier. http://venturebeat.com/2015/01/15/samsung-who-new-phablets-mean-its-xiaomi-vs-apple-in-battle-for-mobiles-future/(link is external)

75 Cisco. 2015. « Internet of Everything (IoE) ». http://www.cisco.com/web/about/ac79/innov/IoE.html(link is external)

76 European Internet Foundation. 2014. « The Digital World in 2030 ». https://www.eifonline.org/digitalworld2030.html(link is external)

77 Malini Goyal. 2012. « ipaidabribe.com: A website that encourages Indians to share their bribe giving experiences », The Economic Times, 2 décembre. http://articles.economictimes.indiatimes.com/2012-12-02/news/35530547_1_ipaidabribe-com-financially-responsible-corporate-conduct-bribery(link is external)

78 Jessica Levine. 2012. « What a ‘‘Human Flesh Search’’ Is, And How It’s Changing China », Tea Leaf Nation, 4 octobre. http://www.tealeafnation.com/2012/10/what-a-human-flesh-search-is-and-how-its-changing-china/(link is external)

79 The Economist. 2013. « China’s internet: A giant cage », 4 avril. http://www.economist.com/news/special-report/21574628-internet-was-expected-help-democratise-china-instead-it-has-enabled(link is external)

80 Emma Reynolds. 2014. « China’s internet censorship machine has become even more advanced to cope with social media », news.com.au, 12 septembre. http://www.news.com.au/technology/online/chinas-internet-censorship-machine-has-become-even-more-advanced-to-cope-with-social-media/story-fn5j66db-1227056004179(link is external)

81 The Freedom House. « Party officials mine online chatter as WeChat challenges Weibo dominance »,China Media Bulletin, no 91. https://freedomhouse.org/article/china-media-bulletin-issue-no-91#9(link is external)

82 Michelle Fong. 2014. « China Monitors the Internet and the Public Pays the Bill »,Global Voices Advocacy, 29 juillet. http://advocacy.globalvoicesonline.org/2014/07/29/china-monitors-the-internet-and-the-public-pays-the-bill/(link is external)

83 Louise Watt. 2015. « China courts public with a ‘sensitive’ approach to waste », The Japan Times,janvier. http://www.japantimes.co.jp/news/2015/01/27/asia-pacific/politics-diplomacy-asia-pacific/chinacourts-public-sensitive-approach-waste/#.VONGxfnF_g0(link is external)

84 Sam Adkins. 2012. « The Asia Market for Self-paced eLearning Products and Services: 2011-2016 Forecast and Analysis », Ambient Insight, octobre. http://www.ambientinsight.com/Resources/Documents/AmbientInsight-2011-2016-Asia-SelfPaced-eLearning-Market-Abstract.pdf(link is external)

85 The Open University of China. 2014. Courses Go Online on the World’s First Chinese MOOC Platform. http://en.ouchn.edu.cn/index.php/news-109/academic-news/1058-courses-go-online-on-the-worlds-first-chinese-mooc-platform(link is external)

86 Docebo. 2014. E-Learning Market Trends & Forecast 2014 – 2016 Report, mars. https://www.docebo.com/landing/contactform/elearning-market-trends-and-forecast-2014-2016-docebo-report.pdf(link is external)

87 Lynda Gratton. 2011. « The Skill Gap: Asian Style », Forbes, 14 octobre. http://www.forbes.com/sites/lyndagratton/2011/10/14/the-skill-gap-asian-style/(link is external)

88 Mary-Ann Russon. 2014. « Chinese Doctors Use 3D-Printing in Pioneering Surgery to Replace Half of Man’s Skull », International Business Times, 29 août. http://www.ibtimes.co.uk/chinese-doctors-use-3d-printing-pioneering-surgery-replace-half-mans-skull-1463148(link is external)

89 Dylan Scott. 2013. « The $20 Eye Surgery That Could Save the World », Governing the States and Localities, février. http://www.governing.com/topics/health-human-services/gov-eye-surgery-that-couldsave-world.html(link is external)

90 The Economist Intelligence Unit. A regional medical-tourism hub. http://www.eiu.com/industry/article/642338448/a-regional-medical-tourism-hub/2014-10-01(link is external)

91 The Economist. « Asian welfare states: New cradles to graves ». http://www.economist.com/node/21562210(link is external)

92 McKinsey & Company. 2014. China’s digital transformation, juillet. http://www.mckinsey.com/insights/high_tech_telecoms_internet/chinas_digital_transformation(link is external)

Exxon Mobil. 2015. The Outlook for Energy: A View to 2040, Texas (États-Unis), Exxon Mobil, p. 34. http://cdn.exxonmobil.com/~/media/Reports/Outlook%20For%20Energy/2015/2015-Outlook-for-Energy_printresolution.pdf(link is external)

McKinsey & Company. 2013. « What’s next for China? », janvier. http://www.mckinsey.com/insights/asia-pacific/whats_next_for_china(link is external)

McKinsey & Company. 2013. « China’s e-tail revolution », mars. http://www.mckinsey.com/insights/asia-pacific/china_e-tailing(link is external)

Cary Springfield. 2015. « Indian economy growth sectors and significant opportunities », International Banker. http://internationalbanker.com/finance/indian-economy-growth-sectors-significant-opportunities/(link is external)

Yuthika Bhargava. 2015. « India has second fastest growing services sector », The Hindu, 23 février. http://www.thehindu.com/business/budget/india-has-second-fastest-growing-services-sector/article6193500.ece#comments(link is external)

93 ABB. 2014. « China rolls out the world’s largest electric car charging network », 12 février. https://www.youtube.com/watch?v=UkYHxiSrsHY(link is external)

94 Sam Ro. 2013. « CHART: The Global Rise Of The Natural Gas Vehicles », Business Insider, 10 juin. http://www.businessinsider.com/global-natural-gas-vehicle-growth-2013-6(link is external)

Inde. 2012. National Electric Mobility Mission Plan 2020, août. http://dhi.nic.in/NEMMP2020.pdf(link is external)

Joao Peixe. 2012. « China Targets 5 Million Electric Vehicles by 2020 », OilPrice.com, 17 juillet.

The China Post. 2014. Korea aims for 200,000 electric cars by 2020, décembre. http://www.chinapost.com.tw/asia/korea/2014/12/22/424581/Korea-aims.htm(link is external).

Kandi. 2015. Kandi Technologies Announces the Expansion of Micro Public EV Sharing Program to Nine Chinese Cities with 14,398 pure EVs Delivered as of the end of 2014, 7 janvier : « À la fin de 2014, 9 852 véhicules électriques de marque Kandi ont été livrés à Hangzhou, 686 à Shanghai, 1 020 à Chengdu, 340 à Nanjing, 700 à Guangzhou, 612 à Wuhan, 388 à Changsha, 500 à Changzhou et 300 à Rugao. » http://en.kandivehicle.com/NewsDetail.aspx?newsid=189(link is external)

Navigant Research. 2012. Electric Scooters in Asia Pacific Will Increase Nearly Tenfold from 2012 to 2018, 4 octobre. http://www.navigantresearch.com/newsroom/electric-scooters-in-asia-pacific-will-increase-nearly-tenfold-from-2012-to-2018(link is external)

95 Guilin China International Travel Service. « Important High-Speed Railway Lines in China », China Highlights. http://www.chinahighlights.com/travelguide/transportation/china-high-speed-rail.htm(link is external)

Chen Binglin. 2015. « Wireless rail is on track as China seeks to develop world-first power system », South China Morning Post, 15 février. http://www.scmp.com/lifestyle/technology/article/1713454/wireless-rail-track-china-seeks-develop-world-first-power(link is external)

BBC News. 2014. China: High Speed Rail Network To Be Doubled, 13 janvier. https://www.youtube.com/watch?v=_j2yT5SIaDQ(link is external)

96 John Licata. 2013. « How 3D printing could revolutionise the solar energy industry », The Guardian, 22 février. http://www.theguardian.com/environment/blog/2013/feb/22/3d-printing-solar-energy-industry(link is external)

Deloitte University Press. 2014. « Additive manufacturing: A 3D opportunity », 8 avril. http://dupress.com/articles/additive-manufacturing-3d-opportunity-video/(link is external)

Jon Fingas. 2014. « 3D-printed wind turbine puts 300W of power in your backpack », Engadget, 17 août. http://www.engadget.com/2014/08/17/airenergy-3d-wind-turbine/(link is external)

M. Gebler, et coll. 2014. « A global sustainability perspective on 3D printing technologies », ScienceDirect, Energy Policy, novembre, p. 158-167. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0301421514004868(link is external)

Megan Kreiger, et coll. 2013. « Environmental Life Cycle Analysis of Distributed Three-Dimensional Printing and Conventional Manufacturing of Polymer Products », ACS Sustainable Chem. Eng., vol. 1, no12, p. 1511. http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/sc400093k(link is external)

Christian Baechler, Matthew DeVuono et Joshua M. Pearce. 2013. « Distributed recycling of waste polymer into RepRap feedstock », Rapid Prototyping Journal, vol. 19, no 2, p. 118. http://www.emeraldinsight.com/action/doSearch?ContribStored=Baechler%2C+C(link is external)

97 David Hill. 2012. « U.S. Being Left In The Dust Of The Global Telecommuting Revolution », Singularity Hub, 21 février. http://singularityhub.com/2012/02/21/u-s-being-left-in-the-dust-of-the-global-telecommuting-revolution/(link is external)

Karen Hickey. 2013. What the world thinks of telecommuting, document infographique, 12 juin. http://www.ipass.com/blog/what-the-world-thinks-of-telecommuting-infographic/(link is external)

Verdantix. 2010. Carbon Disclosure Project Study 2010: The Telepresence Revolution. https://www.cdproject.net/CDPResults/Telepresence-Revolution-2010.pdf(link is external)

Double Robotics. 2014. Double + Portalarium, 11 octobre. https://www.youtube.com/watch?v=1sICyevgBXw(link is external)

Cisco. 2014. Cisco Telepresence Vision: Future Technology, 15 novembre. https://www.youtube.com/watch?v=-yvLSCGwHw0(link is external)

98 Siemens. 2014. The Mobility Opportunity. http://www.siemens.com/press/pool/de/feature/2014/infrastructure-cities/2014-06-mobility-opportunity/Study-mobility-opportunity-preview.pdf(link is external)

The Wall Street Journal. 2015. « China Amps Up an Old Dream of Green Belts », 8 janvier. http://blogs.wsj.com/chinarealtime/2015/01/08/china-amps-up-an-old-dream-of-green-belts/(link is external)

99 Banque asiatique de développement. 2013. « Energy Access and Energy Security in Asia and the Pacific, décembre ». http://www.adb.org/publications/energy-access-and-energy-security-asia-and-pacific(link is external)

T.L. Sankar, et coll. « Regional Energy Security for South Asia: Regional Report », Energy for South Asia. http://pdf.usaid.gov/pdf_docs/PNADS866.pdf(link is external)

100 Banque asiatique de développement. 2012. Key Indicators for Asia and the Pacific 2012: Highlights, p.3. http://www.adb.org/publications/key-indicators-asia-and-pacific-2012(link is external)

Jane Qiu. 2012. « Megacities pose serious health challenge », Nature, 12 octobre. http://www.nature.com/news/megacities-pose-serious-health-challenge-1.11495(link is external)

Le Monde. 2014. « Chine : comprendre l’ampleur de la pollution en trois minutes », 13 février. http://www.lemonde.fr/planete/video/2014/02/13/chine-comprendre-l-ampleur-de-la-pollution-en-troisminutes_4366169_3244.html(link is external)

Euronews. 2013. Toxic smog chokes India capital, 1er février. https://www.youtube.com/watch?v=6_HXEHf6IPg(link is external) 101GIEC. 2014. Climate Change 2014: Impacts, Adaptation, and Vulnerability, chapitre 24. http://www.ipcc.ch/report/ar5/wg2/index.shtml(link is external)

Foreign Policy. 2014. « Why South Asia Is So Vulnerable to Climate Change », 22 avril. http://foreignpolicy.com/2014/04/22/why-south-asia-is-so-vulnerable-to-climate-change/ (link is external)

102 Agence internationale pour les énergies renouvelables. 2015. Renewable Power Generation Costs in 2014, Figure 2.1, janvier, p. 27. http://www.irena.org/DocumentDownloads/Publications/IRENA_RE_Power_Costs_2014_report.pdf(link is external)

Giles Parkinson. 2015. « Why solar costs will fall another 40% in just two years », RenewEconomy, 20 janvier. http://reneweconomy.com.au/2015/why-solar-costs-will-fall-another-40-in-just-two-years-21235(link is external)

Deutsche Bank. 2015. Deutsche Bank’s 2015 solar outlook: accelerating investment and cost competitiveness, 13 janvier. https://www.db.com/cr/en/concrete-deutsche-banks-2015-solar-outlook.htm(link is external) : À l’heure actuelle, l’électricité produite à partir de panneaux solaires de toit non subventionnés coûte entre 0,13 et 0,23 $ du kWh, ce qui est bien en deçà du prix de détail dans bien des marchés dans le monde. La rentabilité de l’énergie solaire s’est beaucoup améliorée par suite de la réduction du prix des panneaux solaires, des coûts de financement et des autres coûts liés aux systèmes. On prévoit que les coûts des systèmes à l’énergie solaire diminueront d’au moins 5 à 15 % par année dans les trois prochaines années, de sorte qu’ils pourraient atteindre la parité avec ceux du réseau dans la moitié environ des marchés cibles. En supposant une hausse de 3 % par année des prix de l’électricité dans le monde, et un recul des coûts de 5 à 15 % (TCAC), l’énergie solaire atteindra la parité avec le réseau dans un autre 30 % environ des marchés visés dans le monde. Nous estimons que la part cumulative totale du marché disponible pour le solaire est d’environ 140 GW/année, et qu’elle pourrait augmenter à 260 GW/année environ dans les cinq prochaines années si la parité avec le réseau est atteinte dans plus de marchés et si la demande en électricité augmente.

103 Banque mondiale. 2013. Women Empowered by Solar Energy in Bangladesh, 6 août. https://www.youtube.com/watch?v=6K7q7l_BAAk(link is external)

104 John A. Mathews et Hao Tan. 2014. « Economics: Manufacture renewables to build energy security », Nature, vol. 513, no 7617, 10 septembre.

Agence internationale de l’énergie. 2014. « World Energy Outlook 2014 », 12 novembre, p. 240. Christina Larson. 2014. « China’s Coal Demand May Peak Before 2020 », Bloomberg Business, décembre.

The Energy Collective. 2015. China’s Coal Consumption Fell in 2014, janvier. http://theenergycollective.com/lauri-myllyvirta/2187741/it-s-official-china-s-coal-consumption-fell-2014(link is external)

GeoBeats News. 2013. World’s Largest Solar Power Plant to Be Built in India, 26 septembre. https://www.youtube.com/watch?v=PLf6aVxUMYI(link is external)

WildFilmsIndia. 2014. Massive solar installation at Thailand’s Sunny Bangchak PV power plant, 24 juin. https://www.youtube.com/watch?v=nRUgIzndkMw(link is external)

105 L’Asie du Sud a réussi à créer un superréseau régional de production d’électricité en novembre 2014 en signant le Framework Agreement for Energy Cooperation (Electricity) de l’ACRAS. Les pays membres peuvent ainsi profiter des avantages mutuels des échanges et du commerce transfrontaliers de l’électricité en vue d’optimiser l’utilisation des ressources régionales de production d’électricité, et de renforcer la sécurité du réseau et les échanges d’électricité grâce à la diversification des sources pour faire face aux périodes de pointe et aux variations saisonnières.

Association pour la coopération régionale de l’Asie du sud. 2014. SAARC Framework for Energy Cooperation (Electricity), 27 novembre. http://www.saarc-sec.org/userfiles/SAARC-FRAMEWORKAGREEMENT-FOR-ENERGY-COOPERATION-ELECTRICITY.pdf(link is external)

Breyer, et coll. 2014. North-East Asian Super Grid: Renewable Energy Mix and Economics, 6th World Conference of Photovoltaic Energy Conversion.

Jinsoo Song. 2014. « Super grid in North-East Asia through renewable energy », Tech Monitor. http://www.techmonitor.net/tm/images/2/2d/14jan_mar_sf3.pdf(link is external)

KEPCO. 2013. « Energy Co-operation through Establishing North-East Asia Supergrid ».

The Daily Bangladesh. 2014. « Handshake, signatures salvage Saarc », 28 novembre. http://www.thedailybangladesh.com/2014/11/27/handshake-signatures-salvage-saarc/(link is external)

106 Paul Hockenos. 2014. « Germany’s Revolution in Small Batch, Artisanal Energy », FP, 31 octobre. http://www.foreignpolicy.com/articles/2014/10/31/german_green_energy_revolution_backyard_windmills_solar_gas(link is external)

Breyer, et coll. 2014. « North-East Asian Super Grid: Renewable Energy Mix and Economics », 6th World Conference of Photovoltaic Energy Conversion (WCPEC-6), 24-27 novembre, Kyoto (Japon).

Red Ferret. 2014. Nissan Leaf To Home – your electric car as emergency home generator, 23 juin. https://www.youtube.com/watch?v=Zd-crZIHWYM(link is external)

Onlycars. 2014. Nissan Launched “LEAF to Home” V2H EV Power Supply System, 14 juillet. https://www.youtube.com/watch?v=roXasxxuViA(link is external)

107 Reuters. 2015. South Korea launches world’s second-biggest carbon market, 12 janvier. http://in.reuters.com/article/2015/01/12/southkorea-carbontrading-idINKBN0KL05K20150112(link is external)

International Centre for Trade and Sustainable Development. 2014. China confirms 2016 national carbon market plans, 27 novembre. http://www.ictsd.org/bridges-news/biores/news/china-confirms-2016-national-carbon-market-plans(link is external)

Banque mondiale. 2014. State and Trends of Carbon Pricing. Un régime d’échange des droits d’émission sera mis en oeuvre en janvier 2015 en Corée du Sud. Le Japon et la Thaïlande envisagent d’établir un programme d’échange des droits d’émission.

AIEDE. 2013. « Kazakhstan: The World’s Carbon Markets: A Case Study Guide to Emissions Trading », septembre. http://www.ieta.org/assets/Reports/EmissionsTradingAroundTheWorld/edf_ieta_kazakhstan_case_study_september_2013.pdf(link is external)

Banque mondiale. 2014. « Putting a Price on Carbon with a Tax ». http://www.worldbank.org/content/dam/Worldbank/document/SDN/background-note_carbon-tax.pdf(link is external)

Les recettes (estimées à 262,3 milliards de yuans par année) soutiennent les mesures d’énergie renouvelable et d’économie d’énergie.

108 Banque mondiale. 2014. « Un nouveau rapport met en évidence un recours accru aux mécanismes de tarification du carbone », 28 mai. http://www.banquemondiale.org/fr/news/feature/2014/05/28/state-trends-report-tracks-global-growth-carbon-pricing(link is external)

109 OMC. 2014. « Déclaration commune relative au lancement des négociations en vue de la conclusion d’un accord sur les biens environnementaux », juillet. http://www.international.gc.ca/trade-agreementsaccords-commerciaux/topics-domaines/env/plurilateral.aspx?lang=fra(link is external)

110 Jeremy Page. 2014. « China Sees Itself at Center of New Asian Order », The Wall Street Journal, 9 novembre. http://www.wsj.com/articles/chinas-new-trade-routes-center-it-on-geopolitical-map-1415559290(link is external)

Reuters. 2014. « China to establish $40 billion Silk Road infrastructure fund », 8 novembre. http://www.reuters.com/article/2014/11/08/us-china-diplomacy-idUSKBN0IS0BQ20141108(link is external)

The Indian Express. 2014. « India, 20 others set up Asian Infrastructure Investment Bank », 24 octobre. http://indianexpress.com/article/business/economy/india-20-others-set-up-asian-infrastructure-investment-bank/(link is external)

111 David Emerson. 2013. « Comfortable Canada: But for how long? », Options politiques, juillet-août. http://policyoptions.irpp.org/fr/issues/summer-reading/emerson/(link is external)

Jane Kelsey. 2013. « US-China Relations and the Geopolitics of the Trans Pacific Partnership Agreement (TPPA) », Global Research, novembre. http://www.globalresearch.ca/us-china-relations-and-the-geopolitics-of-the-trans-pacific-partnership-agreement-tppa/5357504(link is external)

Mireya Solis. 2014. « China flexes its muscles at APEC with the revival of FTAAP », East Asia Forum, 23 novembre. http://www.eastasiaforum.org/2014/11/23/china-flexes-its-muscles-at-apec-with-the-revival-of-ftaap/(link is external)

Ashley Tellis, Abraham Denmark et Travis Tanner (éd.). 2013. Asia in the Second Nuclear Age, Washington(D.C.), National Bureau of Asian Research. http://carnegieendowment.org/files/SA13_Tellis.pdf(link is external)

Patrick Cronin, et coll. 2013. The Emerging Asia Power Web: The Rise of Bilateral Intra-Asian Security Ties, Center for a New American Security, 10 juin. http://www.cnas.org/publications/emerging-asia-powerweb#.VI8-CyvF_h4(link is external) . http://www.cnas.org/publications/emerging-asia-power-web#.VI8-CyvF_h4(link is external)

Ankit Panda. 2014. « China Creates New ‘Asia for Asians’ Security Forum », The Diplomat, 15 septembre. http://thediplomat.com/2014/09/china-creates-new-asia-for-asians-security-forum/(link is external)

Curtis Chin. 2014. « Xi Jinping’s ‘Asia for Asians’ mantra evokes imperial Japan », South China Morning Post, 14 juillet. http://www.scmp.com/comment/insight-opinion/article/1553414/xi-jinpings-asia-asians-mantra-evokes-imperial-japan(link is external)

New Asian security concept for new progress in security cooperation. Ministère chinois des Affaires étrangères, 28 mai 2014. Texte intégral du discours donné par le président chinois, Xi Jinping, au quatrième Sommet de la Conférence pour l’interaction et les mesures de confiance en Asie (21 mai 2014). http://www.china.org.cn/world/2014-05/28/content_32511846_2.htm(link is external)

112 Lee Jong-Wha. 2014. « China’s new world order », Economia, 13 novembre. http://economia.icaew.com/opinion/november-2014/chinas-new-world-order(link is external)

Bonnie Glaser. 2014. Notes from the Xiangshan Forum, The Asia Maritime Transparency Initiative and The Center for Strategic and International Studies, 25 novembre. http://amti.csis.org/notes-from-the-xianshang-forum/(link is external)

The Economist. 2014. « Why China is creating a new “World Bank” for Asia », 11 novembre. http://www.economist.com/blogs/economist-explains/2014/11/economist-explains-6(link is external)

Prashanth Parameswaran. 2014. « The Truth About China’s ‘Big, Bad’ Infrastructure Bank », The Diplomat, 16 octobre. http://thediplomat.com/2014/10/the-truth-about-chinas-big-bad-infrastruc…(link is external)

Barry Desker. 2013. « Why the world must listen more carefully to Asia’s rising powers », Europe’s World,1er février. http://europesworld.org/2013/02/01/why-the-world-must-listen-more-carefully-to-asiasrising-powers/#.VIC_yjHF98E(link is external)

Matthew Werth. 2013. « Effects of Collectivist vs. Individualist Approaches to Ethics on Sino-US Relations », Global Ethics Network, 29 avril. http://www.globalethicsnetwork.org/profiles/blogs/collectivist-vs-individualist-approaches-to-ethics-their-effects(link is external)

Dimitri Vanoverbeke et Michael Reiterer. 2014. « ASEAN’s Regional Approach to Human Rights: The Limits of the European Model? », dans European Yearbook on Human Rights 2014, p. 188. http://www.globalethicsnetwork.org/profiles/blogs/collectivist-vs-individualist-approaches-to-ethics-their-effects(link is external)

The Telegraph. 2015. « Britain’s plan to join China’s ‘World bank’ angers Washington ». Le 12 mars. http://www.telegraph.co.uk/finance/newsbysector/banksandfinance/11468997/Britains-plan-to-join-Chinas-World-Bank-angers-Washington.html(link is external)

Lawrence H. Summers. 2015. « Time US leadership woke up to new economic era ». Le 5 avril. http://larrysummers.com/2015/04/05/time-us-leadership-woke-up-to-new-economic-era/(link is external)

113 Business Insider. 2015. « The US is losing its cyber edge and ‘a black swan’ event is increasingly likely », 8 mai. http://www.businessinsider.com/bremmer-and-cyberwarfare-2015-5#ixzz3ZwAcqxrY(link is external)

Ian Bremer : « [Les cybertechnologies] prolifèrent beaucoup plus rapidement [que les technologies militaires traditionnelles], ce qui signifie que les stratégies d’intervention sont réactives et incomplètes. Les États-Unis se retrouvent donc à devoir répondre à une surprise stratégique lorsque les ennemis font usage de leurs capacités cybernétiques. »

114 Organisation des Nations Unies. 2014. An International Code of Conduct for Information Security: China’s perspective on building a peaceful, secure, open and cooperative cyberspace, soumission aux Nations Unies, 10 février. http://www.unidir.ch/files/conferences/pdfs/a-cyber-code-of-conduct-the-bestvehicle-for-progress-en-1-963.pdf(link is external)

James A. Lewis. 2013. « Asia: The Cybersecurity Battleground », Center for Strategic and International Studies, 23 juillet. http://csis.org/files/attachments/130723_jimlewis_testimony_v2.pdf(link is external)

Timothy Farnsworth. 2011. « China and Russia Submit Cyber Proposal », Arms Control Association, 2 novembre. https://www.armscontrol.org/act/2011_11/China_and_Russia_Submit_Cyber_Proposal(link is external)

Eric Sterner. 2014. « China, Russia Resume Push for Content Restrictions in Cyberspace », World Politics Review, 1er mai. http://www.worldpoliticsreview.com/articles/13745/china-russia-resume-push-for-content-restrictions-in-cyberspace(link is external)

115 Goure, Daniel. 2014. « Private Companies Will Be The Core Of A New “Offset” Strategy Against Cyber Attacks ». Lexington Institute. August 12. http://www.lexingtoninstitute.org/private-companies-will-bethe-core-of-a-new-offset-strategy-against-cyber-attacks/#sthash.4vo4NJBJ.dpuf(link is external)

Chickowski, Ericka. 2014. « Internet of Things Contains Average Of 25 Vulnerabilities Per Device ». Dark Reading. July. http://www.darkreading.com/vulnerabilities—threats/internet-of-things-contains-average-of-25-vulnerabilities-per-device/d/d-id/1297623(link is external)

116 The Fund for Peace. 2014. Fragile State Index. http://ffp.statesindex.org/rankings-2014

Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être