TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

L’avenir de l’Asie Rapports Travail complete

L’Avenir de l’Asie : Forces de changement et surprises potentielles – Rapport complémentaire

Partagez

La complexité croissante de la sécurité alimentaire

Sur cette page

De quoi s’agit-il?
Pourquoi est-ce important?
Références

De quoi s’agit-il?

Une transition structurelle mondiale menant à une hausse du coût des aliments s’est produite vers la fin des années 2000, les enjeux de longue date liés à la sécurité alimentaire ayant atteint un point culminant. Pour parer aux troubles sociaux avérés ou anticipés, plusieurs pays de l’Asie ont adopté diverses mesures protectionnistes1. En dépit de ces précautions, les prix des aliments se sont emballés et les problèmes de sécurité alimentaire persistent, voire s’aggravent2  3  4. En Asie, ces problèmes incluent la qualité et la disponibilité de l’eau, la concurrence pour les terres entre les villes et les producteurs de biocombustibles, l’intensification des dommages causés par les tempêtes, la décroissance des populations de pollinisateurs, la résistance aux pesticides, l’acidification des océans et la consommation croissante de viande. Les pays réagissent en adoptant des politiques alimentaires plus proactives que réactives. Les plus récentes politiques préconisent essentiellement des approches descendantes, notamment l’industrialisation accrue de la production agricole, l’achat ou la location de terres à l’étranger, le stockage des céréales, les grands projets d’infrastructure et le recours accru aux organismes génétiquement modifiés (OGM)  6  7. Ces mesures ne touchent néanmoins qu’à la surface du problème. Elles entraînent aussi d’autres risques ou aggravent ceux qui existaient déjà, ce qui ajoute à la complexité de la question de la sécurité alimentaire.

Pourquoi est-ce important?

Des nombreux risques sont apparus ou se sont aggravés.

  • L’industrialisation de l’agriculture peut freiner, voire remplacer les activités des agriculteurs de subsistance et des petits exploitants.
  • Les exploitations agricoles industrielles nécessitent énormément de ressources (p.ex., les combustibles fossiles, les pesticides et les engrais), augmentent la monoculture (la production d’une culture ou d’une plante unique sur de vastes superficies) et appauvrissent les sols au fil du temps.
  • Lorsque ces grosses exploitations appartiennent à des intérêts étrangers, elles peuvent susciter la grogne des populations locales.
  • Les ententes sur les terres conclues avec des intérêts étrangers peuvent susciter des tensions dans les relations extérieures et accentuer la dépendance aux importations.
  • Les stocks de céréales sont vulnérables à diverses menaces (p.ex., les parasites et le terrorisme).
  • Les grands projets d’infrastructure peuvent dresser l’une contre l’autre les régions d’un même pays ou de divers pays8.
  • Les OGM sont loin de faire l’unanimité en raison des risques connus et inconnus qui leur sont attribués, à tort ou à raison.

De nombreux experts de la sécurité alimentaire sont d’avis que des solutions globales et ascendantes, faisant intervenir l’éducation, l’autonomisation et un appui élargi des personnes et des collectivités, seraient beaucoup plus efficaces pour assurer la résilience alimentaire9. Ces solutions sont cependant peu mises en pratique, et la faim, la sous-alimentation et le caractère imprévisible de la production alimentaire constituent toujours une réalité pour des dizaines de millions d’Asiatiques. En raison de ces problèmes et des enjeux sous-jacents et persistants susmentionnés, les crises chroniques liées à la disponibilité de l’eau et de la nourriture continueront de menacer la stabilité de la région et la santé de ses habitants au cours des 10 à 15 prochaines années.

L’état des ressources halieutiques illustre bien la complexité grandissante et les conséquences de l’insécurité alimentaire croissante en Asie. Le poisson et les fruits de mer constituent une denrée de base pour les Asiatiques. Par exemple, les Chinois consomment deux fois plus de poisson (kg par personne) par année que la moyenne des habitants de la planète10. Dans le monde, environ 85 % des stocks de poisson sont surexploités, appauvris, exploités à pleine capacité ou en reconstitution par suite de la surexploitation11. Les scientifiques s’entendent pour dire que si les pratiques et les tendances actuelles se maintiennent, 2050 « sonnera le glas » de toute vie océanique12. D’autres, encore plus pessimistes, devancent l’échéance aux années 202013  14 15. Cette prédiction est plus alarmante que les pires hypothèses communément avancées à ce jour, et l’on peine encore à apprécier à leur pleine mesure les conséquences de la disparition du poisson pour la région Asie-Pacifique.

  • Sécurité alimentaire : La disparition du poisson de la chaîne d’approvisionnement alimentaire aura d’importantes conséquences. De fait, le poisson est la seule source de protéine animale pour au moins un milliard de personnes en Asie16.
  • Mode de subsistance : Des millions d’Asiatiques dépendent de l’industrie de la pêche pour leur subsistance. La pêche artisanale (à petite échelle) compte pour la moitié des captures dans le monde, mais elle procure 90 % des emplois dans ce secteur17. En Asie du Sud-Est, près de 100 millions de personnes dépendent directement des industries de la pêche et des secteurs de services connexes18.

On en sait encore très peu sur les autres effets néfastes que ce scénario catastrophique pourrait avoir, s’il se matérialisait, sur l’offre énergétique et la sécurité de la région.

  • Menaces pour la sécurité : La diminution des stocks de poisson et l’énergie déployée pour accéder aux régions poissonneuses mettent en lumière le rôle important que joue le secteur des pêches dans la sécurité en Asie-Pacifique19  20 21.
  • Approvisionnement énergétique : La surpêche et la détérioration des milieux océaniques nuiront à l’approvisionnement énergétique de la région. Les technologies énergétiques liées à l’eau occupent une part croissante de l’approvisionnement énergétique de l’Asie (hydroélectricité et nucléaire notamment)22. La surpêche et la détérioration des sources d’eau océanique et douce créent des « zones mortes » propices aux infestations d’algues et de méduses. Or, quand les réserves d’eau sont gorgées d’algues et d’autres espèces envahissantes, elles ne peuvent plus approvisionner les installations énergétiques hydrauliques23.

Ces effets nuisibles surviendront même si l’approvisionnement en poisson sauvage n’a pas complètement disparu d’ici à 2025.

Références

  1. S. Jayasuriya, et coll. « Food Security in Asia: Recent Experiences, Issues and Challenges », Economic Papers, septembre 2013. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/1759-3441.12051/abstract(link is external)
  2. Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. Perspectives alimentaires (Les marchés en bref), Organisation des Nations Unies, novembre 2013. http://www.fao.org/docrep/019/i3473e/i3473e.pdf(link is external)
  3. R. Dobbs, et coll. Resource revolution: Tracking global commodity markets, McInsey Global Institute, septembre 2013. http://www.mckinsey.com/Insights/Energy_Resources_Materials/Resource_revolution_Tracking_global_commodity_markets?cid=other-eml-alt-mgi-mck-oth-1309(link is external)
  4. Centre for International Security Studies. Food Security in Asia-A Report for Policymakers, University of Sydney, février 2013. http://sydney.edu.au/arts/ciss/downloads/CISS_Food_Security_Policy_Report.pdf(link is external)
  5. H. Mann et C. Smaller. « Foreign land purchases for agriculture: what impact on sustainable development? », Sustainable Development Innovation Briefs, no 8, ONU, janvier 2010. http://www.un.org/esa/dsd/resources/res_pdfs/publications/ib/no8.pdf(link is external)
  6. N. Thukral. « Asia Grain ‘Mountains’ Swell as Governments Fret Over Food Security », Reuters, octobre 2013. http://in.reuters.com/article/2013/10/02/us-asia-food-stocks-idINBRE99118H20131002(link is external)
  7. « Global Status of Commercialized Biotech/GM Crops: 2012 », International Service for the Acquisition of Agri-Biotech Applications, 2012. http://www.isaaa.org/resources/publications/briefs/44/executivesummary/default.asp(link is external)
  8. « South–North Water Transfer Project », Wikipédia. http://en.wikipedia.org/wiki/South%E2%80%93North_Water_Transfer_Project#Project_controversy(link is external)
  9. Idem. Food Security in Asia-A Report for Policymakers, University of Sydney, février 2013.
  10. Département des pêches et de l’aquaculture de la FAO. La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2012, Organisation des Nations Unies, 2012. http://www.fao.org/docrep/016/i2727f/i2727f00.htm(link is external)
  11. G. Vince. « How the world’s oceans could be running out of fish », BBC Future, septembre 2012. http://www.bbc.com/future/story/20120920-are-we-running-out-of-fish(link is external)
  12. Ibid.
  13. Ibid.
  14. C.L. Delgado, et coll. Outlook for Fish to 2020: Meeting Global Demand, Institut international de recherche sur les politiques alimentaires, octobre 2003. http://www.hubrural.org/IMG/pdf/ifpri-fish2020-3.pdf(link is external)
  15. A.B. Sielen. « The Devolution of the Seas: The Consequences of Oceanic Destruction », Foreign Affairs, novembre-décembre 2013. http://www.foreignaffairs.com/articles/140164/alan-b-sielen/the-devolution-of-the-seas(link is external)
  16. C. Safina. « World’s Imperilled Fish (Global Fish Declines) », Scientific American, novembre 1995. http://www.seaweb.org/resources/articles/writings/safina6.php(link is external)
  17. Small-scale and artisanal fisheries: Key features of small-scale and artisanal fishing, Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, 2013. http://www.fao.org/fishery/topic/14753/en(link is external)
  18. M.J. Williams. Enmeshed: Australia and Southeast Asia’s Fisheries, Lowy Institute, novembre 2007. http://www.lowyinstitute.org/files/pubfiles/LIP20_EnmeshedWEB.pdf(link is external)
  19. J. Yardley. « Two Hungry Nations Collide Over Fishing », International New York Times, septembre 2012. http://www.nytimes.com/2012/09/05/world/asia/sri-lanka-and-india-battle-over-fishing-grounds.html?_r=0(link is external)
  20. « Fishing trips: attempts fail to get a relationship off the rocks », The Economist, août 2013. http://www.economist.com/news/asia/21583272-attempts-fail-get-relationship-rocks-fishing-trips(link is external)
  21. H.S. Schiffman. Out of the Frying Pan: Pacific Fisheries and a Fresh Take on Security in Asia, Centre for International Security Studies, juillet 2013. http://cogitasia.com/out-of-the-frying-pan-pacific-fisheries-and-a-fresh-take-on-security-in-asia(link is external)
  22. J. Daly. « Russia Builds Floating Nuclear Power Plants », Environment News Service, juillet 2013. http://ens-newswire.com/2013/07/17/russia-builds-floating-nuclear-power-plants/(link is external)
  23. « Jellyfish shuts down nuclear reactor », Sky News, octobre 2013. http://www.skynews.com.au/offbeat/article.aspx?id=912064
Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être