TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

L’avenir de l’Asie Rapports Travail complete

L’Avenir de l’Asie : Forces de changement et surprises potentielles – Rapport complémentaire

Partagez

La classe moyenne émergente est plus exigeante

Sur cette page

De quoi s’agit-il?
Pourquoi est-ce important?
Références

De quoi s’agit-il?

Selon Goldman Sachs, le nombre de personnes touchant un revenu annuel de 6 000 à 30 000 $ devrait atteindre 4,9 milliards d’ici à 20301. La hausse se produira essentiellement dans les économies émergentes, notamment la Chine et l’Inde2. D’ici à 2030, on estime que l’Asie comprendra 64 % de la classe moyenne mondiale, et que cette classe moyenne asiatique comptera pour 40 % de la consommation de la classe moyenne mondiale3. Très éduqué, urbain, affirmé, mobile et à la fine pointe de la technologie, ce groupe a déjà et continuera d’avoir une très forte influence en Asie.

Pourquoi est-ce important?

En pleine expansion, la classe moyenne de l’Asie fera pression sur les ressources mondiales à mesure qu’elle s’enrichira et aspirera à s’occidentaliser. Son engouement pour les produits, la nourriture, l’énergie, le logement et le transport stimulera la consommation, certes, mais non sans conséquences pour les ressources4. Il est possible que des expériences culturelles semblables et les liens croissants entre les régions rapprocheront les classes moyennes de l’Asie. Ces nouveaux liens pourraient réduire les élans nationalistes et contribuer à stabiliser la région.

Très au fait de leurs droits et de leurs pouvoirs relatifs, combinés à leur intérêt pour l’organisation, les classes moyennes peuvent favoriser des améliorations aux conditions environnementales et aux droits civils dans leurs pays respectifs (pensons aux réactions du public à la mauvaise qualité de l’air, aux manifestations contre des projets d’usines, aux demandes à l’égard d’un renouvellement du modèle de croissance, etc.). Comparativement aux groupes ruraux et moins éduqués, la classe moyenne, du seul fait de son poids numérique et de son formidable pouvoir d’achat, est en meilleure position pour se faire entendre et obtenir gain de cause5.

La rue ne sera pas nécessairement l’arène de prédilection de ce groupe, de plus en plus rompu aux rouages du Web comme tribune de protestation. D’ici à 2018, l’Asie comptera le plus grand nombre d’abonnés à Internet dans le monde. Déjà, malgré la censure, les cybercitoyens chinois recourent abondamment aux pratiques d’externalisation ouverte (en anglais : crowdsourcing) pour dénoncer la corruption, identifier des criminels et prouver l’innocence de personnes accusées injustement. En réaction aux discussions en ligne, le gouvernement a démis des fonctionnaires, renversé des décisions judiciaires et créé un site Web dans lequel les citoyens peuvent dénoncer la corruption6  7  8. La Corée du Sud9, le Pakistan10, le Kazakhstan11 et d’autres États ont adopté des méthodes analogues de censure « intelligente ».

Le savoir scientifique et technologique de la classe moyenne peut favoriser l’innovation et l’esprit d’entreprise. Alors que les pays asiatiques font la promotion de la créativité et des compétences en gestion novatrice d’entreprise pour stimuler la croissance, les citoyens, notamment ceux des classes moyennes ne manqueront pas de réclamer la libéralisation des plateformes Web12. Pour permettre aux citoyens de discuter des problèmes sociaux et de proposer des changements positifs sans pour autant céder leur mainmise, les gouvernements pourraient assouplir leur réglementation du Web (parfois contre leur gré),13  14. De même, des initiatives de gouvernement en ligne telles que la plateforme MyGovHK du gouvernement de Hong Kong facilitera les échanges des citoyens et des entreprises avec le gouvernement et les services publics.

Références

  1. F. Fukuyama, « The Middle-Class Revolution », The Wall Street Journal, juin 2013. http://online.wsj.com/article/SB10001424127887323873904578571472700348086.html(link is external)
  2. « Inside the Data », dans Outlook on the Global Agenda 2014, Forum économique mondial, 2013. http://reports.weforum.org/outlook-14/wp-content/blogs.dir/30/mp/image-cache/site/2/8-spread-y-b.04357e72123c3ee3e5a91a96cd83b64e.png(link is external)
  3. D. Rohde. « The Swelling Middle », Reuters, 2012. http://www.reuters.com/middle-class-infographic(link is external)
  4. Top 10 Trends of 2014: 8. The Expanding Middle Class in Asia, World Economic Forum, 2013. http://reports.weforum.org/outlook-14/top-ten-trends-category-page/8-the-expanding-middle-class-in-asia/(link is external)
  5. Evan Osnos. « Will the Middle Class Shake China? », New Yorker, mars 2013. http://www.newyorker.com/online/blogs/comment/2013/03/will-the-middle-class-shake-china.html(link is external)
  6. Zhang Hong. « How Chinese reporters have turned to weibo to expose corruption », South China Morning Post, juillet 2013. http://www.scmp.com/news/china/article/1292945/chinese-reporters-try-weibo-expose-corruption-when-print-fails(link is external)
  7. M. FlorCruz. « Chinese Government Launches Anti-Corruption Site For Netizens To Submit Tips », International Business Times, septembre 2013. http://www.ibtimes.com/chinese-government-launches-anti-corruption-site-netizens-submit-tips-1402298(link is external)
  8. J. Levine. « Chinese Ask Whether Corruption Crackdown for Real or for Show », TeaLeafNation. septembre 2013. http://www.tealeafnation.com/2013/09/flies-over-tigers-three-months-into-xis-anti-corruption-campaign/(link is external)
  9. C. Oliver. « Sinking underlines South Korean view of state as monster », Financial Times, avril 2010. http://www.ft.com/intl/cms/s/0/d77d855e-3d26-11df-b81b-00144feabdc0.html#axzz2neSwpo2I(link is external)
  10. J. Liu et S. Kim. Internet and Social Media in Asia: Battleground for Freedom of Expression, Asian Forum for Human Rights and Development, 2012. http://www.forum-asia.org/uploads/press-release/2012/July/Freedom-of-Expression-and-Social-Media-LOWRES.pdf(link is external)
  11. Internet Enemies Report 2012, Reporters Without Borders, mars 2012. http://march12.rsf.org/i/Report_EnemiesoftheInternet_2012.pdfhttp://march12.rsf.org/i/Report_EnemiesoftheInternet_2012.pdf(link is external)
  12. J.T. Quigley. « China: Full Broadband Coverage by 2020, Gigabit Internet for Major Cities », The Diplomat, août 2013. http://thediplomat.com/2013/08/china-full-broadband-coverage-by-2020-gigabit-internet-for-major-cities/(link is external)
  13. J. Ng. « Weibo Keyword Un-Blocking Is Not a Victory Against Censorship », TeaLeafNation. juin 2013. http://www.tealeafnation.com/2013/06/its-confirmed-weibo-censors-are-treating-non-chinese-users-differently/(link is external)
  14. A. Ramzy. « China’s Nobel Laureate Mo Yan Defends Censorship », Time World, décembre 2012. http://world.time.com/2012/12/07/chinas-nobel-laureate-mo-yan-defends-censorship/
Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être