TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

L’avenir de l’Asie Rapports Travail complete

L’Avenir de l’Asie : Forces de changement et surprises potentielles – Rapport complémentaire

Partagez

Les conséquences des mutations démographiques pour la migration, l’emploi et la santé

Sur cette page

De quoi s’agit-il?
Pourquoi est-ce important?
Références

De quoi s’agit-il?

L’évolution démographique – vieillissement et rajeunissement des populations, déséquilibre de la répartition hommes-femmes– se manifestera différemment dans les diverses parties de l’Asie et dans un contexte de croissance rapide de l’économie et de l’urbanisation. Beaucoup de pays de l’Asie de l’Est connaissent actuellement une forte croissance économique en raison de leur importante population en âge de travailler, mais un déclin de ce groupe s’annonce pour bientôt. Parmi les pays où le vieillissement est le plus rapide se trouvent le Japon, la Corée du Sud et Singapour, talonnés de près par la Chine. D’ici à 2025, les Japonais de plus de 65 ans représenteront 34 % de la population, ce qui en fera le pays le « plus âgé » du monde1. Durant la même période, la proportion des Chinois de 65 ans et plus passera de 10 % à 15 %2,une situation qui ira de mal en pis puisque la population des 60 ans atteindra 360 millions en 2030, et 430 millions en 20403.

Pendant que l’Asie de l’Est vieillit, l’Asie du Sud rajeunit. En fait, dans les 30 prochaines années, la croissance démographique se fera essentiellement dans la partie méridionale de l’Asie. En 2030, 68 % environ de la population de l’Inde sera en âge de travailler4.

Plusieurs pays asiatiques sont aux prises avec un déséquilibre entre les sexes, dont la Chine, l’Inde, le Népal et le Vietnam. C’est en Chine, où le rapport est de 119 garçons pour 100 filles selon les estimations, que la surmasculinité des naissances est la plus prononcée5. D’ici à 2020, on estime que 24 millions de Chinois ne pourront pas trouver une épouse dans leur pays6.

Le phénomène d’urbanisation rapide contribue aussi à la mutation démographique de l’Asie. Au cours des 15 prochaines années, environ 1,1 milliard de personnes (soit 100 000 par jour) s’installeront en milieu urbain et, en 2020, la moitié de la population asiatique vivra en ville. Dans nombre de pays de l’Asie de l’Est et du Sud-Est, le moteur du développement industriel a été l’exode de la main-d’œuvre agricole vers les usines.

Pourquoi est-ce important?

Dans les prochaines années, les effets combinés, tant positifs que négatifs, de l’évolution démographique formeront un écheveau complexe auquel les pays asiatiques ne sont pas encore préparés ou dont ils n’ont pas encore saisi l’ampleur.

Migration massive : Les mouvements migratoires seront mus par trois facteurs. Tout d’abord, les Asiatiques continueront d’affluer vers les centres urbains en quête d’opportunités, y compris un revenu plus élevé, l’accès à des services de santé et d’éducation, ainsi qu’à des réseaux sociaux. Certains grimperont l’échelle sociale, mais d’autres seront plus vulnérables aux conséquences de la dislocation sociale, notamment lestaux plus élevés de suicide, de criminalité et de violence.

Le deuxième facteur a trait à l’afflux de jeunes travailleurs originaires de l’Asie du Sud que devrait provoquer la pénurie de personnes en âge de travailler en Asie de l’Est. La demande dans le secteur des services aux aînés (également sujet à une pénurie parce que la main-d’œuvre y est traditionnellement féminine) jouera un rôle clé. D’ici à 2030, la Chine à elle seule aura besoin d’environ 10 millions de fournisseurs de soins pour combler les besoins de sa population vieillissante7. Pour l’heure, seules 300 000 personnes travaillent dans ce domaine8.

Le manque de femmes résultant de la surmasculinité des naissances causera une hausse de la mobilité des personnes.Le mariage fait partie des attentes sociales. La concurrence accrue entraînera des attentes plus élevées de sécurité matérielle envers le futur époux. Plusieurs hommes devront prendre femme à l’étranger, reporter leur mariage ou se résoudre au célibat. La surmasculinité risque aussi d’avoir pour conséquence une recrudescence de l’industrie du sexe et de la traite des personnes. Une enquête auprès de 3 000 travailleuses du sexe indiennes a révélé que 73 % d’entre elles avaient travaillé dans des marchés étrangers9. La traite des personnes est souvent à l’origine des mouvements migratoires des travailleuses du sexe. En 2001, la police chinoise a libéré quelque 42 000 femmes et enfants enlevés et vendus en mariage ou à des réseaux de prostitution10.

Risque sanitaire : L’intensification des mouvements de population accroît le risque de dissémination des maladies. En 2013, l’épidémie causée par une nouvelle souche de la grippe aviaire en Chine (H7N9) a causé 45 décès11. Avec ses quelque 10 millions de travailleuses et 75 millions de clients, l’industrie du sexe en Asie présente des risques très élevés de propagation des infections transmissibles sexuellement et du VIH/sida12. La propagation des maladies causée par la migration pourrait alourdir le fardeau des services sociaux qui est inégalement distribué entre pays.

Ouverture économique : La dépendance grandissante à la main-d’œuvre étrangère pour combler les pénuries confrontera les pays à certains enjeux, tels que lesliens diplomatiques, le contrôle frontalier, le commerce, la citoyenneté, la rémunération et conditions de travail, qui devront être améliorés pour convaincre le nombre limité de jeunes travailleurs.De même, les pays qui tablent sur l’immigration devront prendre des mesures pour améliorer les relations interculturelles et la cohésion sociale.

Abolition des barrières culturelles et sociales traditionnelles : L’ouverture sera aussi propice à l’abolition des barrières culturelles et sociales, notamment dans les pays très homogènes comme le Japon. L’immigration et la diversification de la main-d’œuvre et des populations marqueront un important changement pour quelques pays de l’Asie. Certaines normes pourraient être assouplies, notamment celles qui interdisent les mariages intercastes et interethniques, ou celles qui bloquent l’accès des femmes au travail, et particulièrement aux emplois spécialisés bien rémunérés. En revanche, la migration des travailleurs risque d’exacerber l’éclatement des structures familiales traditionnelles dans leur pays et à l’étranger. Ceux qui restent derrière doivent éponger les coûts sociaux de cette migration massive. À preuve, on estime que 9 millions d’enfants philippins sont élevés par des membres de leur famille élargie13. Or, il a été démontré que ces enfants sont en général plus souvent victimes de violence physique et mentale, et plus à risque de développer des problèmes d’alcoolisme et de toxicomanie au cours de leur vie.

Références

  1. « Meet the 2020 Chinese Consumer », McKinsey Consumer & Shopper Insights, McKinsey Insights China, McKinsey & Company 2012, mars 2012. http://www.mckinseychina.com/wp-content/uploads/2012/03/mckinsey-meet-the-2020-consumer.pdf(link is external)
  2. Ibid.
  3. T. Schure. « China’s Gender Imbalance », Worldpress.org, janvier 2011. http://www.worldpress.org/Asia/3676.cfm(link is external); E. Cary. « China’s People Problem », The Diplomat, février 2013. http://thediplomat.com/2013/02/chinas-people-problem/(link is external)
  4. Drysdale, P. « Asia’s demographic transition over the next 30 years. » East Asia Forum. March 2013. http://www.eastasiaforum.org/2013/03/18/asias-demographic-transition-over-the-next-30-years/(link is external)
  5. J. Golley et R. Tyers. « China’s Gender Imbalance and its Economic Performance », Australian Centre on China in the World, août 2012. http://www.thechinastory.org/chinas-gender-imbalance-and-its-economic-performance(link is external)
  6. « China faces growing gender imbalance », BBC News, janvier 2010. http://news.bbc.co.uk/2/hi/asia-pacific/8451289.stm(link is external)
  7. A. Kleinman et H.Chen. Looking after the Elderly – Asia’s Next Big Challenge, Fung Global Institute, avril 2012. http://www.fungglobalinstitute.org/en/looking-after-elderly-asia%E2%80%99s-next-big-challenge(link is external)
  8. Ibid.
  9. J. Kaufman. « HIV, Sex Work, and Civil Society in China », The Journal of Infectious Diseases, vol. 204, suppl. 5, décembre 2011. http://jid.oxfordjournals.org/content/204/suppl_5/S1218.full(link is external)
  10. L. Liu et W. Leonard. Influence of China’s One Child Policy on Sexual Economy: Wife Trafficking in Urban vs. Rural China, North Western University, Global Health. http://www.ipd.northwestern.edu/images/students-research/Influence%20of%20Chinas%20One%20Child%20Policy%20on%20Sexual%20Economy.pdf(link is external)
  11. K. Kelland. « New bird flu poses ‘serious threat’ scientists say », Reuters, mai 2013. http://www.reuters.com/article/2013/05/01/us-birdflu-threat-idUSBRE94011D20130501(link is external)
  12. Idem. « HIV, Sex Work, and Civil Society in China », The Journal of Infectious Diseases, vol. 204, suppl. 5, décembre 2011.
  13. M. M. Reyes. «Migration and Flilipino Children Left=Behind.: A Literature Review», UNICEF, juillet 2008. http://www.unicef.org/philippines/Synthesis_StudyJuly12008.pdf(link is external).
Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être