TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

L’avenir de l’Asie Rapports Travail complete

L’Avenir de l’Asie : Forces de changement et surprises potentielles – Rapport complémentaire

Partagez

Les avantages associés à l’utilisation accrue de la puissance douce de l’Asie

Sur cette page

De quoi s’agit-il?
Pourquoi est-ce important?
Références

De quoi s’agit-il?

La puissance douce, ou pouvoir de convaincre, permet de rallier les autres à ses vues grâce à l’attrait de ses valeurs, de sa culture ou de ses politiques1. Aux yeux de certains universitaires, la mondialisation culturelle est une forme de puissance douce. En Occident, la puissance douce est reliée essentiellement à l’image de marque internationale d’une nation (p. ex., l’exportation de la démocratie par les États-Unis). En Asie, la puissance douce ne vise pas seulement à établir l’image de marque d’une nation, mais elle sert aussi à la construire2.

Ce type de pouvoir de convaincre gagne du terrain en Asie. L’« asianisation » de la région asiatique et de certains pays occidentaux se fait à travers le rayonnement de la culture populaire, des médias, des sports et des langues, ainsi que de l’implantation stratégique d’établissements universitaires.

À ce jour, les initiatives asiatiques fondées sur la puissance douce ont donné de meilleurs résultats dans les pays voisins en raison de leur proximité, des liens culturels étroits, des relations commerciales et de la présence de diasporas3. Néanmoins, pour certains pays asiatiques traditionnellement homogènes, tels que le Japon et la Corée du Sud, il s’agit en soi d’une étape significative. La mondialisation culturelle en Asie pourrait faire tomber certaines normes culturelles et sociales qui nuisent à l’immigration, ainsi qu’aux relations et aux mariages interethniques.

Pourquoi est-ce important?

L’asianisation permet à l’Asie de projeter une image plus confiante et plus persuasive sur la scène internationale, ains que d’établir son propre plan de développement sans s’en tenir aux institutions et modèles occidentaux4. Dans la prochaine décennie, l’Orient et l’Occident verront un partage croissant d’influences culturelles.

Le renforcement du pouvoir de convaincre pourrait profiter à des pays non asiatiques :

  • Un attrait grandissant des Asiatiques pour les pays tournés vers l’Asie – Les Asiatiques qui vont étudier à l’étranger pourraient préférer les pays où la culture asiatique – nourriture, culture populaire, etc. – est mise en valeur.
  • Une hausse du tourisme et même des mouvements migratoires contribuent à la puissance douce en faisant reluire le meilleur d’un pays.
  • Une compréhension accrue de la culture asiatique dans d’autres pays – Par exemple, la vague populaire coréenne Hallyu, nourrie par l’engouement pour la musique coréenne dite « K-Pop », a énormément contribué à faire évoluer les perceptions de féodalité, de violence, de pauvreté et d’instabilité politique associée à la Corée du Sud5.
  • Un intérêt accru pour l’apprentissage et la dissémination des langues asiatiques.

Les pays occidentaux commencent à s’intéresser à diverses dimensions de la culture asiatique. Les pays plus ouverts à la puissance douce asiatique peuvent s’attendre à bénéficier davantage de la montée de l’Asie dans certains des domaines susmentionnés, tels que le tourisme, la migration et le flux d’étudiants étrangers, et pourraient se trouver plus enclins à développer des liens avec des États asiatiques qu’avec les alliés occidentaux traditionnels.

L’Australie est un bon exemple d’un Étant ayant une longue tradition de migration en provenance de l’Asie, remontant aux ruées vers l’or du XIXe siècle. Elle est très imprégnée de culture asiatique, notamment dans le domaine culinaire. Sa proximité géographique, combinée à une longue histoire de migration asiatique et à sa réceptivité croissante à la puissance douce asiatique telle qu’à travers le courant K-Pop, pourraient lui procurer un avantage par rapport à d’autres pays occidentaux pour ce qui est d’attirer les étudiants étrangers. L’Australie pourrait même se voir accorder un traitement préférentiel dans d’autres sphères de la politique, du commerce et de la diplomatie.

En revanche, la promotion des cultures asiatiques dans les pays occidentaux peut parfois nuire aux relations entre les pays de la région. À titre d’exemple, l’appréciation de la culture japonaise dans les pays occidentaux est perçue de manière négative par certains pays asiatiques dans le contexte de la relation nippo-américaine. En revanche, le mouvement culturel Hallyu a contribué à l’évolution des relations et des perceptions entre les deux Corées, avec les États voisins et avec l’Occident Selon l’écrivain Nick Desideri, en raison du mélange harmonieux de sensibilités occidentales et de valeurs asiatiques que propose la K-Pop, la Corée du Sud pourrait prétendre à faire le pont entre l’Orient et l’Occident6.

Références

  1. J. Nye. « Soft Power: The Means to Success in World Politics », Public Affairs, New York, 2004.
  2. I. Arshad. « La nouvelle révolution culturelle : puissance douce de la Chine au pays et à l’étranger », Horizons de politiques Canada, mars 2012. http://www.horizons.gc.ca/fra/contenu/la-nouvelle-revolution-culturelle
  3. Ibid.
  4. Ibid.
  5. N. Desideri. « Bubble Pop: An Analysis of Asian Pop Culture and Soft Power Potential », Res Publica – Journal of Undergraduate Research, vol. 18, no 1, article 9), 2013. http://digitalcommons.iwu.edu/cgi/viewcontent.cgi?article=1207&context=respublica(link is external)
  6. Ibid
Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être