TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

L’avenir de l’Asie Rapports Travail complete

L’Avenir de l’Asie : Forces de changement et surprises potentielles – Rapport complémentaire

Partagez

La stabilité régionale est menacée par les conflits frontaliers et la montée du nationalisme

Sur cette page

De quoi s’agit-il?

Pourquoi est-ce important?

Références

De quoi s’agit-il?

L’Asie est le théâtre de nombreux conflits frontaliers ancestraux. Les querelles récentes au sujet des îles Senkaku-Diaoyu illustrent à quel point les esprits s’échauffent rapidement, et les risques qu’encourent les gouvernements qui menacent de s’interposer si telle ou telle action est posée1.

Certaines des frontières les plus disputées sont celles du Cachemire (Inde-Pakistan), de l’Aksai Chin (Chine-Inde), des îles Senkaku-Diaoyu (Chine-Japon) et des rochers Liancourt (Japon-Corée du Sud), et tout conflit à leur égard pourrait déstabiliser la région. Les querelles entre le Japon et la Chine, ainsi que les litiges sur les frontières terrestres qu’entretient l’Inde avec le Pakistan et la Chine sont les plus médiatisés, mais une escalade est aussi à craindre autour des îles Spratly, un archipel constitué de quelque 750 récifs, îlots, atolls, cayes et îles au large des Philippines, de la Malaisie et du Vietnam2. Pour une bonne part, les îles Spratly n’appartiennent officiellement à aucun pays, mais différentes parties sont revendiquées par Brunéi, la Chine, la Malaisie, Taiwan et le Vietnam. Si les activités d’exploration pétrolière et gazières menées actuellement par Taiwan aboutissent, il faut s’attendre à une surenchère des revendications nationales sur ces îles3.

La Corée du Nord demeure un point chaud, qui risque à tout moment de faire basculer la région dans l’instabilité. La destitution et l’exécution récentes de Jang Song Thaek, oncle par alliance et mentor du dirigeant Kim Jong Un, pourraient présager des luttes de pouvoir au sein de l’élite dirigeante de ce pays, et de profonds changements dans ses politiques et ses relations avec les pays voisins, notamment au sujet du statut incertain de la zone économique spéciale nord-coréenne de Rason, accolée à la Chine et à la Russie4. Les luttes intestines des instances dirigeantes, la pénurie alimentaire, les ambitions nucléaires et les tensions diplomatiques, parallèlement à des signes précoces d’ouverture économique dans un cadre contrôlé5  6  7  8 pourraient donner lieu à des changements importants en Corée du Nord, dont les répercussions sur l’Asie restent à découvrir.

Pourquoi est-ce important?

Il est difficile de juger de l’efficacité des efforts diplomatiques visant à résoudre les conflits frontaliers et relatifs au droit de la mer en Asie, car les dirigeants se montrent toujours optimistes en public quant à leur capacité de résoudre les conflits entre États ou, du moins, d’en freiner l’escalade. Le projet de code de conduite dans la mer de Chine méridionale pourrait être un pas dans la bonne direction,9 au même titre que les pourparlers en cours pour améliorer les communications entre les autorités chinoises et indiennes dans les zones litigieuses10. Divers facteurs auront une incidence sur la probabilité de conflits, notamment les sentiments nationalistes, les actions des particuliers échappant au contrôle gouvernemental, et l’influence des États-Unis dans la région. L’absence de règles internationales à l’égard de l’utilisation de drones dans les territoires en litige pourrait être problématique,11 de même que le chevauchement entre la zone d’identification de défense aérienne (ou ADIZ, un espace aérien à l’intérieur duquel les aéronefs non identifiés peuvent être interpellés et interceptés) du Japon et celle dont la Chine a récemment annoncé la création12. La Corée du Sud a délimité sa propre ADIZ, et les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud n’ont pas encore reconnu officiellement la zone d’identification chinoise13.

Même si les gouvernements asiatiques admettent que les revendications territoriales sont des sources potentielles de conflits, personne ne peut prédire avec certitude les facteurs qui pourraient déclencher une intervention militaire, la durée des conflits, le mode de résolution ou le rôle des autres pays. Le déroulement des événements aurait une grande incidence sur les suites d’une confrontation militaire éventuelle. En cas de conflit prolongé ou même de petite escarmouche entre des pays asiatiques, toutes les sphères des institutions et des sociétés de la région s’en ressentiraient, mais les conséquences sur les relations commerciales, la croissance économique et la migration seraient particulièrement néfastes.

Références

  1. D. Sevastopulo et J. Soble. « China-Japan relations take turn for worse », The Financial Times, octobre 2013. http://www.ft.com/intl/cms/s/0/db42ec8e-3fab-11e3-8882-00144feabdc0.html#axzz2kIaARh5g(link is external)
  2. J. Himmelman et A. Gilbertson. « A Game of Shark and Minnow », The New York Times, octobre 2013. http://www.nytimes.com/newsgraphics/2013/10/27/south-china-sea/(link is external)
  3. Spratly Islands, Ethnographic Edge, http://www.ethnographicedge.com/event/spratly/(link is external)
  4. Public purge in Pyongyang puts stability in question, Oxford Analytica, décembre 2013. https://www.oxan.com/display.aspx?ItemID=DB187722&StoryDate=20131210(link is external)
  5. A. Yenko. « North Korea: Kim Jong Eun Launches Own Version of Apple’s iPhone or Google’s Android OS? », International Business Times, août 2013. http://au.ibtimes.com/articles/498556/20130813/smartphone-apple-iphone-google-android-os-north.htm(link is external)
  6. B. Habib. « North Korea’s surprising status in the international climate change regime », East Asia Forum, novembre 2013. http://www.eastasiaforum.org/2013/11/09/north-koreas-surprising-status-in-the-international-climate-change-regime/(link is external)
  7. R. Winstanley-Chesters. « Hydrological Engineering, Coastal Land Reclamation and the Multifunctional Paradigm in the DPRK », Sino-NK, mai 2012. http://sinonk.com/2012/05/06/taegyedo-tidal-reclamation-multifunction/(link is external)
  8. F. Noor. « China paves way for new gold rush », New Straits Times, octobre 2013. http://www.nst.com.my/opinion/columnist/china-paves-way-for-new-gold-rush-1.381016(link is external)
  9. « Code of Conduct for South China Sea », The Japan Times, novembre 2013. http://www.japantimes.co.jp/opinion/2013/11/03/editorials/code-of-conduct-for-south-china-sea/(link is external)
  10. A. Krishnan. « India, China conclude talks; to strengthen border mechanism », The Hindu, juin 2013. http://www.thehindu.com/news/international/world/india-china-conclude-talks-to-strengthen-border-mechanism/article4862865.ece(link is external)
  11. Idem. Sevastopulo et Soble. « China-Japan relations take turn for worse », The Financial Times, octobre 2013.
  12. D. Welch. « What’s an ADIZ? », Foreign Affairs, décembre 2013. http://www.foreignaffairs.com/articles/140367/david-a-welch/whats-an-adiz(link is external)
  13. Ibid.; S. Tiezzi. « China Is Surprisingly OK with South Korea’s New ADIZ », The Diplomat, décembre 2013. http://thediplomat.com/2013/12/china-is-surprisingly-ok-with-south-koreas-new-adiz/
Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être