TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

L’avenir de l’Asie Rapports Travail complete

L’Avenir de l’Asie : Forces de changement et surprises potentielles – Rapport complémentaire

Partagez

La montée de la para-diplomatie : les conséquences des relations avec des entités sous-nationales pour le commerce et la diplomatie

Sur cette page

De quoi s’agit-il?
Pourquoi est-ce important?
Références

De quoi s’agit-il?

La mondialisation croissante a exacerbé la concurrence entre les régions. La nécessité de préserver les avantages économiques propres à chaque région a entraîné des changements stratégiques et institutionnels. Nous assistons à une montée de la para-diplomatie, c’est-à-dire des relations entre des entités sous-nationales de divers pays. Au début d’octobre 2013, le ministre d’État aux Affaires étrangères et au Commonwealth du Royaume-Uni s’est rendu au Brésil pour signer un accord bilatéral officiel avec São Paulo, l’État le plus riche de l’Amérique latine1. À la fin de mars 2013, les États-Unis ont signé un accord analogue. C’était la première fois que le Département d’État américain concluait un accord directement avec un gouvernement sous-national dans l’hémisphère sud2. Le Canada, la France, l’Allemagne et quelques autres pays de l’Europe et de l’Asie signeront sous peu leurs propres accords avec São Paulo3.

En raison de l’urbanisation croissante, les économies de certains États, provinces, villes et régions a l’envergure de celle d’un pays. Par exemple, l’État allemand de Baden-Württemberg est devenu une plaque tournante mondiale pour les technologies de développement durable et l’une des régions les plus prospères de l’Europe4. La province du Guangdong offre un autre exemple d’économie florissante autonome. Selon l’OCDE, l’apport du Guangdong au succès de la Chine dans les domaines de la production et des exportations en fait une destination privilégiée des investissements étrangers directs5. La contribution de la province du Guangdong au produit national (665 milliards de $US) provient essentiellement du delta de la rivière des Perles. Guangdong doit une bonne partie de sa croissance à la liberté de mener des initiatives internationales qui lui a été reconnue à la suite des réformes des années 1980.

Le renforcement des pouvoirs locaux a permis aux villes, aux provinces et aux États les plus importants au monde d’adopter des politiques internationales, ce qui était auparavant la prérogative des gouvernements nationaux, et de trouver les ressources nécessaires à la protection de leurs intérêts à l’étranger. La mondialisation oblige les gouvernements sous-nationaux à interagir avec le monde pour s’acquitter de leurs responsabilités constitutionnelles dans les domaines de l’éducation, de la santé, du développement économique, des transports, de l’environnement et autres. Ces instances locales dépendent des investissements, du savoir et du capital humain étrangers pour mener à bien leurs programmes publics. À l’inverse, la para-diplomatie habilite les administrations locales et les États et provinces à prendre les commandes dans les dimensions internationales de ces enjeux. Certains signes annoncent l’émergence d’une para-diplomatie en Inde. Des États comme le Gujarat et le Pendjab, notamment, organisent des sommets d’investisseurs internationaux et font du commerce interfrontalier.

Pourquoi est-ce important?

La para-diplomatie pourrait modifier les relations entre les pays, de même que les modèles commerciaux. De nos jours, les sociétés privées de renseignement, les groupes de réflexion et les ONG ont souvent plus facilement accès à des interlocuteurs de qualité que les diplomates eux-mêmes. Plusieurs pays ont amorcé une modernisation du corps et des fonctions diplomatiques pour satisfaire aux demandes économiques et sociales croissantes qui découlent de la mondialisation et de la déréglementation des marchés. Certains pays, dont l’Allemagne, Singapour et les États-Unis, ont réaménagé leurs missions à l’étranger afin d’en faire des centres axés sur le commerce et les investissements6.

L’une des conséquences les plus marquées de ce phénomène sera sans doute qu’il nous forcera à voir au-delà du paradigme axé sur des pays bien délimités et « l’édification des nations », la tendance étant actuellement à l’intégration directe d’une population mondiale de plus en plus urbanisée aux marchés régionaux et internationaux. Il faut s’attendre aussi à ce que les institutions, les tribunes et les ententes bilatérales et multilatérales actuelles soient ébranlées ou, à tout le moins, qu’elles nécessitent d’importantes adaptations.

Références

  1. R. Tavares. « Foreign Policy Goes Local: How Globalization Made São Paulo into a Diplomatic Power », Foreign Affairs, octobre 2013. http://www.foreignaffairs.com/articles/140091/rodrigo-tavares/foreign-policy-goes-local(link is external)
  2. Ibid.
  3. Ibid.
  4. « The State of Baden-Wuerttemberg », The Climate Group. http://www.theclimategroup.org/who-we-are/our-members/the-state-of-baden-wuerttemberg(link is external)
  5. OECD Territorial Reviews: Guangdong, China, OCDE, 2010. http://www.keepeek.com/Digital-Asset-Management/oecd/urban-rural-and-regional-development/oecd-territorial-reviews-guangdong-china-2010_9789264090088-en#page1(link is external)
  6. Ibid.
Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être