TÉLÉCHARGEMENT EN COURS

Entrer les critères de recherche

L’avenir de l’Asie Nouvelles perspectives Travail complete

De la fuite à l’afflux des cerveaux : la migration en sens inverse en Asie

Partagez

PDF: De la fuite à l’afflux des cerveaux : la migration en sens inverse en Asie

Sur cette page

Où en sont les choses?
Pourquoi s’agit-il d’un enjeu important?
Comment l’Asie sera-t-elle concernée?

Comment le Canada sera-t-il concerné?
Références

Où en sont les choses?

De meilleures circonstances politiques, économiques, sociales et académiques en Asie ouvrent de nouvelles possibilités aux talents, aux étudiants et aux travailleurs migrants. Les migrants potentiels d’Asie commencent donc à remettre en question l’intérêt de quitter la région pour des pays comme le Canada. Ces nouvelles possibilités se présentent également aux membres des diasporas asiatiques du Canada (dont les communautés chinoise, indienne et sud-coréenne), en particulier à ceux frustrés par la difficulté de dépasser un certain niveau professionnel,, qui trouvent leurs compétences sous-appréciées et sous-utilisées (« gaspillage des cerveaux »), et qui n’éprouvent pas de sentiment d’appartenance envers la société canadienne (voir figure 1). L’attrait s’exerce même sur des Canadiens qui n’entretiennent pas de liens familiaux avec l’Asie, mais dont les compétences leur permettraient de tirer profit des perspectives professionnelles de la région. Ces facteurs pourraient causer l’inversement du courant migratoire actuel en provenance d’Asie.

Figure 1 – Écart salarial

Écart salarial

Diagramme montrant les écarts salariaux plus précisément la différence dans un salaire hebdomadaire moyen pour un travailleur immigré au Canada et au États-Unis. Le graphique montre trois aspects différents: par statut d’immigrant, selon le temps au pays et par pays d’origine.
Source: Le Wall Street Journal

Pourquoi s’agit-il d’un enjeu important?

Durant les dernières décennies, un afflux continu de main-d’oeuvre qualifiée immigrante de l’Asie a donné aux pays d’accueil, comme le Canada, un avantage compétitif dans une économie mondiale fondée sur la connaissance. Nombre de ces migrants apportent avec eux un bagage de formation et de compétences en grande demande, alimentant ainsi le bassin des talents et contribuant au maintien d’une population de contribuables jeune et féconde dans un monde hautement mobile et vieillissant. Par conséquent, l’attrait qu’exerce un pays pour le capital humain du monde entier est à présent considéré comme étant crucial à l’ensemble de son développement social et économique.

Attirer le talent est important pour les économies en plein essor, comme celles de la Chine (voir figure 2), de l’Inde (voir figure 3) et de divers pays de l’Asie du Sud-Est, dont la demande en travailleurs qualifiés excède la capacité domestique de formation. Selon les prédictions actuelles, le besoin de main-d’oeuvre en Asie devrait augmenter de 22 % au cours des dix prochaines années. Attirer une main-d’oeuvre jeune et féconde est maintenant essentiel pour les pays qui affichent une population vieillissante et un faible taux de natalité, comme la Corée du Sud et le Japon. Par ailleurs, les pays d’Asie comme Singapour et la Malaisie font maintenant du développement des secteurs de la recherche et de l’éducation une priorité pour attirer à la fois la crème des chercheurs et les étudiants internationaux bien nantis. De cette manière, le renversement du mouvement migratoire pourrait permettre de répondre à plusieurs besoins émergents en Asie.

Dans un même temps, la migration de travailleurs canadiens parmi les plus qualifiés vers l’Asie aura un impact sur la capacité du Canada à maintenir le rythme dans la course mondiale pour le talent et le progrès. L’incapacité du Canada à conserver sa plus importante population migrante nuira à sa démographie et à son économie,. De plus, la perte de talent de calibre international du Canada aura une incidence négative sur le développement du pays.

Figure 2 – Offre et demande de travailleurs en Chine selon le niveau d’éducation, estimation de 2020

Offre et demande de travailleurs en Chine selon le niveau d’éducation, estimation de 2020

Tableau montrant l’offre et demande de main-d’œuvre en Chine par niveau d’éducation. La demande pour des travailleurs diplômés ou spécialisés en Chine devrait excéder l’offre par 24 m de travailleurs en 2020.
Source: Bureau national des statistiques de Chine; McKinsey Global Institute

Comment l’Asie sera-t-elle concernée?

La migration en sens inverse permettra à la région de répondre aux demandes grandissantes en matière de talent, d’étudiants et de jeunes travailleurs. Cependant, les pays d’Asie devront aussi prendre en considération les conséquences négatives potentielles de cette tendance.

De la fuite à l’afflux des cerveaux

Depuis ces dernières années, plusieurs pays d’Asie font concurrence au reste du monde pour attirer le talent et les travailleurs qualifiés. L’Inde et la Chine ont consacré des ressources financières importantes pour inciter le retour de certains de leurs plus grands talents à l’étranger en offrant des incitatifs, des emplois bien rémunérés, un statut socio-économique élevé et des possibilités de développement personnel. La Chine a établi une politique nationale de développement des ressources humaines, qui comprend des initiatives comme le Programme des mille talents. Lancé en 2008 pour attirer 2 000 professeurs d’universités et d’instituts de recherche étrangers sur une période de dix ans, le programme a jusqu’à présent réussi à en recruter 4 000. D’autres pays tels que le Japon, la Corée du Sud, les Philippines et le Vietnam, commencent eux aussi à investir de manière significative dans de nouvelles politiques visant à attirer les expatriés et les travailleurs qualifiés. Le Vietnam, par exemple, aurait dépensé plus de 7 millions de dollars à cette fin. Les différents changements politiques comprennent des incitatifs fiscaux, des compensations financières, l’augmentation du nombre d’écoles internationales, ainsi que la réforme des critères d’obtention de visa et de résidence permanente. La tendance migratoire en sens inverse sera sans doute complémentaire aux efforts de l’Asie pour recruter et conserver le talent.

Carrefours de l’éducation en devenir

Des pays comme la Malaisie et le Japon tentent de devenir des centres névralgiques de l’éducation internationale dans la région, car leurs écoles ont fort à gagner d’un renversement du mouvement des étudiants internationaux. Les pays sont en compétition non seulement pour conserver leurs élites, mais font aussi concurrence aux institutions occidentales pour attirer les meilleurs étudiants et enseignants des autres régions du monde. La Malaisie a réussi à accroître le nombre d’étudiants locaux au doctorat de 4 000 à presque 40 000 entre 2002 et 2012, alors que la proportion d’étudiants internationaux au doctorat est passée de 25 % à 50 % au cours de la même période. Les meilleurs établissements de la Chine, du Japon, de Singapour et de la Corée du Sud sont en voie d’acquérir une reconnaissance au niveau mondial, alors qu’ils grimpent le classement universitaire international et attirent de plus en plus d’étudiants internationaux.

Solutions démographiques

L’Asie, en particulier l’Asie de l’Est, connaît actuellement une transition démographique majeure en raison de sa population vieillissante et de son faible taux de natalité. Selon des prévisions médianes de l’Organisation des Nations Unies, 40 % de la population du Japon et de la Corée du Sud et 28 % de la population de la Chine auront plus de 65 ans d’ici 2050. Les économies les plus développées d’Asie, dont Taïwan, le Japon, la Corée du Sud, Singapour et Hong Kong, ont actuellement des taux de natalité parmi les plus faibles au monde. Plusieurs parties de l’Asie du Sud-Est et du Sud ont commencé, dans une moindre mesure, à observer des tendances similaires. Le vieillissement de la population du Vietnam s’est amorcé en 2011, et les décideurs politiques de Brunei s’inquiètent de leur taux de natalité à la baisse. La migration en sens inverse pourrait contribuer à la stabilité démographique de ces pays et contribuer à exposer un taux plus favorable de la population en âge de travailler personnes d’âge actif par rapport aux aînés.

Problèmes d’intégration

Les dirigeants devront se préparer au bouleversement potentiel des sociétés en Asie, en particulier celles depuis longtemps homogènes, par l’accélération de la migration en sens inverse. Les nouveaux pays d’accueil comme la Corée du Sud et le Japon observent déjà des réactions xénophobes à l’égard des travailleurs étrangers, et des chocs culturels avec les expatriés qui reviennent. Singapour a récemment freiné son objectif d’attirer 150 000 étudiants internationaux d’ici 2015 en raison du malaise croissant du public à l’égard de l’afflux d’étrangers. Sans un environnement accueillant pour ses immigrants, les avantages de cette tendance seront éphémères.

Incidence fiscale négative

Bien que l’incidence fiscale générale de l’immigration sur les pays de l’OCDE soit plutôt positive, quoique faible, les pays avec une population immigrante relativement âgée et titulaire de pensions ont constaté des niveaux négatifs de contribution fiscale. Par conséquent, les pays d’Asie dont l’infrastructure de bien-être collectif n’est pas stable ou facile à élargir doivent s’attendre à ce que l’afflux de migrants plus âgés ait une incidence fiscale négative. L’emploi est actuellement le premier facteur qui détermine si la contribution fiscale d’un migrant est positive. Les gouvernements d’accueil doivent donc préparer une infrastructure adéquate en vue d’offrir des perspectives d’emploi et des reconnaissances des titres de compétences pour éviter une incidence fiscale négative de la migration en sens inverse.

Figure 3 : Écart de compétences grandissant en Inde

Écart de compétences grandissant en Inde

Image montrant l’écart de compétences croissante entre les industries attendus pour 2022: infrastructure: 103mn, auto: 35mn, construction: 33mn, textile et habillement: 26.2mn, transports: 17.7mn, vente au détail 17.3mn, immobilier: 14mn, soins de santé: 12.7mn, nourriture: 9.3mn et éducation: 5.8mn.
Source : IMaCS, Aon Hewitt et NSDC

Comment le Canada sera-t-il concerné?

Comme les principaux courants d’immigration du Canada proviennent de pays d’Asie du Sud et d’Asie de l’Est, la possibilité du retour de ces immigrants à leur pays d’origine sera préjudiciable de plusieurs manières. D’une part, la réduction de la population jeune, immigrante, de la diaspora ou avide de possibilités rendra le Canada plus vulnérable aux conséquences du vieillissement de la population et du faible taux de fécondité. D’autre part, la migration en sens inverse entraînera avec elle une perte considérable de talents et d’employés qualifiés. Les immigrants au Canada ont apporté des contributions importantes dans des secteurs variés, dont la recherche, la littérature et les arts du spectacle. Le retour en Asie de ce bassin de ressources et le départ de talent international de haut niveau du Canada auront des conséquences importantes sur le pays. Enfin, si le Canada échoue à réagir à la migration en sens inverse et à conserver ses migrants qualifiés, son image de champion du multiculturalisme et du recrutement de talents mondiaux pourrait en souffrir. Les entreprises et les gouvernements canadiens qui dépendent du talent étranger pour répondre à des pénuries devront donc exiger des mesures plus importantes pour attirer et conserver le talent mondial et aider le Canada à rester concurrentiel.

Références

« Aging Society, Low Birth Rate ‘Challenges’: MOE.(link is external) » The China Post. le 5 décembre 2013.

« A Cut Below.(link is external) » Business Today India, 31 mars 2013.

« Asia Faces a Declining Demographic Dividend.(link is external) » Asian Pacific Post. le 29 mai 2013.

« Au moins un transfuge nord-coréen sur dix quitte la Corée du Sud pour un pays tiers(link is external) [탈북자 10명 중 한 명 이상 한국 떠나 제3국행].» Joongang Sunday. le 29 septembre 2013.

« Attracting Talent to Make Breakthrough.(link is external)» Vietnam Breaking News. le 13 août 2013.

« Birth Rate Drop, Ageing Population Cause for Concern. (link is external)» The Brunei Times. le 7 juillet 2013.

« Brain drain in Israel and India.(link is external)», The Times of India. le 19 septembre 2013.

Chai, Carmen. « Many Canadians Returning to Land of Their Forebears; Changing World Economy Sparks an Unprecedented Reverse Migration. » Edmonton Journal. le 14 mars 2011.

« Canada Seeks Immigrants Who Fit Better.(link is external) » The Wall Street Journal. le 31 août 2013.

Chen, Li-Kai et al. « The $250 Billion Question : Can China Close the Skills Gap?(link is external) » McKinsey & Company China. mai 2013.

« Chine : situation actuelle et enjeux de l’emploi pour les étudiants qui reviennent [중국: 귀국유학생의 취업상황과 문제점]. » Rapport sur l’éducation en Chine [중국교육보]. le 30 novembre 2012.

« China Launches 12 Programs to Attract Talent.(link is external) » China Daily. le 11 novembre 2011.

« China Releases Notice on Thousand Foreign Experts Plan for 2013.(link is external)» China Briefing. le 12 mars 2013.

« Doctoral and International Student Numbers Soar. (link is external)» University World News. le 1er juin 2013.

« Émigration en-dessous de 1 000, hausse de la migration en sens inverse(link is external) [해외이주 1000명 아래로 ‘뚝’… 역이주 현상 늘어나]. » Chunjee Ilbo. le 12 juillet 2011.

« Employers Struggle to Find Talent. (link is external)» China Daily, le 6 juin 2013.

« From Hong Kong to Canada and Back : The Migrants Who Came Home From Home.(link is external) », South China Morning Post, 28 mai 2013,

« Foreign Student Numbers Drop Sharply After Climbing Steadily.(link is external) », AsiaOne News, le 10 octobre 2012,

« Going for 100,000.(link is external) », China Daily, le 21 novembre 2013,

« Home is Where Grass is Greener.(link is external) », Philippine Daily Inquirer, le 14 mai 2011,

« HK’s Schooling Woes Dim City’s Role as Financial Hub.(link is external) », The Malaysian Insider, le 5 septembre 2011,

« Hong Kong Youth Frustrated With Politics And Property Prices Look To Emigrate.(link is external) », Huffington Post, le 16 novembre 2013,

« Migration en sens inverse à la hausse en raison des coûts des soins de santé à l’étranger(link is external) [한인 의료비 부담..한국 역이민 증가]. », RadioKorea, le 4 mai 2012,

« India Inc Runs Dry of Skilled Workers.(link is external) », The National, le 1er janvier 2012,

« Indian Students Breach Great Wall.(link is external) », The Times of India, le 13 avril 2013,

« Japan Leads in New Asia Top 100 University Rankings.(link is external) », University World News, le 11 avril 2013,

« Lack of Skilled Workers a Challenge for Indonesia. (link is external)», Khabar Southeast Asia, le 25 juin 2013,

« Malaysia’s Raids Reflect Goal of Higher-Skilled Workers. (link is external)», The Wall Street Journal : Southeast Asia Real Time, le 2 septembre 2013,

Ministère de l’Éducation, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie du Japon, « Outline of the Student Exchange System : Study in Japan and Abroad.(link is external) », 2008,

« New Zealand, Australia And Canada Rank High In Global Talent Competitiveness Index.(link is external)», International Business Times Australia, le 27 novembre 2013,

OCDE, International Migration Outlook 2013.(link is external), Éditions OCDE,

« Overseas Koreans’ Reverse Immigration Challenges Cultural Differences. (link is external), Yonhap News, le 31 mai 2013,

Oxford Economics, « Global Talent 2021 : How the New Geography of Talent will Transform Human Resource Strategies.(link is external) », juillet 2012,

« Policies Needed to Encourage Manufacturers to Return Home.(link is external) », Korea Herald, le 22 août 2013,

« Returnees are ‘Seed Capital’ for Startups.(link is external) », China Daily, le 25 octobre 2013,

« Reversal of Fortune Bringing Asians Home From the West.(link is external) », Jakarta Globe, le 5 juillet 2009,

« ‘Reverse Brain Drain Swifter’.(link is external) », The Times of India, le 19 septembre 2013,

« Reverse Migration Looming. (link is external)», Philippine Daily Inquirer, le 30 juin 2013,

« Reverse Migration of 3L Indians on card?(link is external) », The Times of India, le 2 novembre 2012,

« Search for Skilled Workers Moves Inland.(link is external) », China Daily, le 15 janvier 2013,

« Talent Programs and Developing an Innovation System in China.(link is external) », China.Org.Cn, le 5 novembre 2013,

« Tens of Thousands of Hongkongers Return from Canada since 1996. (link is external)», South China Morning Post, le 25 mai 2013,

« ‘Thousand Talents’ Academic Return Scheme Under Review.(link is external) », University World News, le 25 mai 2013,

« Le diplôme dispendieux mais sans valeur à l’étranger dans la patrie(link is external) [빛나는 졸업장 받았지만 돌아와선 백수 기러기]. », Seoul News, le 7 septembre 2013,

« The Great U-Turn.(link is external) », The Wall Street Journal, le 6 juin 2009,

« Thousands of Chinese-Canadians lured back to Hong Kong by better job prospects than Vancouver can offer.(link is external) », National Post, 27 mai 2013,

« US Universities Top World Ranking; Asia Surging Strongly But Latam Disastrous.(link is external) », MercoPress, le 10 octobre 2012,

« Vice President Touts Plan to Attract Education Talent.(link is external) », Taipei Times, le 24 janvier 2010,

« Vietnam’s Expats Come Home. (link is external)», Jakarta Globe, le 8 décembre 2008,

« Vietnam’s Population is Aging the Fastest in the World.(link is external) », VietNamNet, le 12 juillet 2013,

Wei, Yu and Zhaojun Sun. « China : Building an Innovation Talent Program System and Facing Global Competition in a Knowledge Economy.(link is external) », The Academic Executive Brief, 2(1), 2012.

« Why would you leave the West for India? (link is external)(link is external)», British Broadcasting Corporation, le 22 octobre 2013, http://www.bbc.co.uk/news/world-asia-india-19992062(link is external)

Zweig, David and Huiyao Wang. « Can China Bring Back the Best? The Communist Party Organizes China’s Search for Talent. », The China Quarterly, 215, septembre 2013 : 590-615.

Mots-clés :
Policy Horizons | Horizons de politiques

Horizons de politiques Canada, également connu sous le nom de Horizons de politiques, est une organisation au sein de la fonction publique fédérale qui mène des activités de prospectives stratégiques sur des enjeux transectoriels qui informent les fonctionnaires sur les conséquences des politiques publiques possibles au cours des 10 à 15 prochaines années.

  • 1

Vous aimeriez peut-être