Veille et prospective

Nous prévoyons de nouveaux défis politiques et de nouvelles occasions favorables dans un monde complexe et en évolution rapide. Par des activités de veille et des études prospectives, nous surveillons et nous étudions des changements sociaux, économiques, environnementaux et technologiques au Canada, comme ailleurs dans le monde. Nous nous penchons ensuite sur les effets combinés que ces changements pourraient avoir.

Chaque année, nous examinons un thème ou un ensemble de sujets connexes. Nous publions les résultats de ce travail dans MetaScan, des projets de prospective, ainsi que d’autres publications. Nos publications aident les organismes fédéraux à adopter une approche holistique à long terme, tout en faisant face à leurs priorités à court terme.

Que sont les activités de prospective et de veille?

Nous nous appliquons à prévoir les nouveaux défis et les nouvelles occasions en matière de politiques dans un monde complexe qui évolue rapidement. Pour ce faire, nous utilisons des processus de prospective et de veille :

  • Le processus de veille permet de cerner les changements dans les environnements nationaux et internationaux qui pourraient avoir une incidence sur les politiques et les programmes du gouvernement.
  • Le processus de prospective permet d’explorer la façon dont ces changements pourraient évoluer et interagir et ainsi entraîner de nouveaux défis et de nouvelles occasions sur le plan des politiques.

Il peut être difficile pour les organisations de se pencher sur des questions de politiques à long terme lorsqu’elles sont confrontées à de nombreuses priorités pressantes à court terme. Nous faisons appel à ces processus pour les aider à cet égard. Nous utilisons ces processus pour cerner les questions qui pourraient avoir une influence sur leur programme de politiques à long terme.

Nous essayons non pas de prévoir l’avenir, mais bien d’explorer l’éventail d’avenirs possibles. Cette information peut être utilisée par les organisations fédérales afin d’élaborer des politiques et des stratégies qui permettent d’atténuer les menaces et de tirer avantage des occasions.

Nous mettons à l’essai les processus de prospective et de veille. Notre processus actuel est conçu pour un environnement de politiques qui met l’accent sur la vérification d’hypothèses, la compréhension du système et le fait de cerner de nouveaux défis et de nouvelle surprises.

 

Figure 1 : La méthode prospective d’Horizons

la méthode de prospective d'Horizons

Étape préliminaire : Définir le problème. Souvent, la pression est forte pour que l’on définisse le sujet d’une étude prospective en termes très réducteurs. Les gens pensent qu’il sera plus facile d’effectuer une petite étude bien circonscrite. Dans la majorité des cas, cela vous aidera à comprendre l’avenir anticipé, mais pas à déterminer les surprises qui perturberont le système. De manière générale, vous devriez inclure les trajectoires et les systèmes qui constituent le contexte de votre sujet. La définition du problème peut changer à mesure que vous en apprenez au sujet des multiples trajectoires que les moteurs de changement pourraient emprunter pour influer sur le système.

Étape 1 : Mettre au jour les hypothèses actuelles. Avant d’entreprendre toute activité de prospective, la méthode prospective d’Horizons commence par le recensement des hypothèses actuelles généralement reconnues relativement à l’enjeu ou au problème à l’étude. Ce sont les hypothèses de base qui façonnent le dialogue public et la politique publique au sujet de la question. Ces hypothèses sont recueillies d’entrée de jeu au moyen d’entrevues et de recherches, puis elles sont mises de côté et leur robustesse sera mise à l’essai plus tard au cours du processus.

Étape 2 : Effectuer une veille pour repérer les signaux faibles. La veille permet de cerner les changements dans l’environnement national et international susceptibles d’avoir une incidence marquée sur l’enjeu et le système dans lequel il est intégré. Elle peut comprendre des analyses de la documentation et des entrevues au moyen desquelles on tentera de recenser et de mettre au jour les modèles mentaux de personnes qui connaissent le système. L’accent est mis sur le repérage de signaux faibles qui pourraient indiquer des changements importants possibles ou en cours. Les signaux faibles qui semblent posséder un potentiel important de perturbation sont développés sous la forme de perspectives. La veille des perspectives est le fondement même d’une prospective efficace.

Étape 3 : Cartographier le système. Les participants à l’étude et les experts invités font une représentation de leur modèle mental du système. Ces cartes peuvent comprendre de simples schémas de processus ou même des diagrammes complexes de boucles causales. On tente ensuite d’élaborer une cartographie commune du système qui englobe les éléments que les participants considèrent comme susceptibles de subir des changements.

Étape 4 : Sélectionner les moteurs du changement. Toutes les perspectives issues de l’étape de veille sont passées en revue, et celles qui semblent avoir une incidence importante et perturbatrice sur au moins un des éléments de la carte du système sont choisies en tant que moteurs du changement pour l’exercice fondé sur des scénarios. À ce stade, les diagrammes d’impact sont utilisés pour examiner les incidences potentielles de deuxième, troisième et quatrième ordre, et l’analyse des interactions est utilisée pour examiner la manière dont les facteurs et les perspectives retenues pourraient interagir les uns avec les autres pour ajouter de nouveaux renseignements sur la manière dont le système pourrait évoluer.

Étape 5 : Élaborer des scénarios. Pour chaque scénario, une logique d’archétype et de scénario est personnalisée pour pouvoir examiner les perspectives d’avenir utiles sur le plan stratégique. L’état de chaque facteur et de chaque perspective est déduit de la logique appliquée au scénario. Ensuite, l’état de chaque élément du système est déduit de toutes les étapes précédentes. À ce moment-là, les participants peuvent voir à quoi le système pourrait ressembler compte tenu des conditions données. Ces scénarios offrent une image saisissante des principaux éléments du système pour chacune des perspectives d’avenir.

Étape 6 : Mettre à l’essai la robustesse des hypothèses et cerner les défis. L’imagerie guidée est utilisée pour plonger les participants dans chacun des scénarios. On leur demande de repérer les défis et les possibilités auxquels les politiques et les institutions actuelles ne sont pas préparées. Finalement, les hypothèses actuelles (tirées de l’étape 1) sont mises à l’essai en fonction de chaque scénario afin d’en mesurer la robustesse. Les hypothèses faibles sont révisées de manière à améliorer leur robustesse.

Pour plus de détails sur notre processus de prospective visitez notre manuel de formation