Norvège : premier pays à s’engager à mettre un terme à la déforestation

Catégories : environnement
Mot-clé : durabilité, déforestation

De quoi s’agit-il? En mai 2016, le gouvernement norvégien a annoncé qu’il comptait modifier ses règles d’approvisionnement public afin d’éviter de contribuer à la destruction des forêts tropicales humides. Cette action découle de la sensibilisation croissante au fait qu’une vaste gamme de produits est liée à la déforestation tropicale. Par exemple, entre 2000 et 2011, la production de produits du bœuf, de l’huile de palme, du soja et du bois dans seulement sept pays (Argentine, Bolivie, Brésil, Paraguay, Indonésie, Malaisie et Papouasie-Nouvelle-Guinée) a été la cause de 40 % du total de la déforestation tropicale et de 44 % des émissions de carbone afférentes.

Et alors? Avec l’adoption de l’Accord de Paris, les engagements nationaux consistant à éviter la dégradation de l’écosystème et la destruction des puits de carbone naturels pourraient devenir plus populaires. Cela pourrait transformer la chaîne d’approvisionnement mondiale et contribuer à réduire la demande de ressources naturelles provenant de régions du monde qui présentent des écosystèmes vulnérables, notamment l’Arctique. Un tel changement de politique pourrait également contribuer à accroître la demande de ressources provenant des régions ayant une incidence limitée sur les émissions de gaz à effet de serre ou disposant de pratiques exemplaires en vigueur en matière d’intendance environnementale.

Source : http://www.climateactionprogramme.org/news/norway_commits_to_zero_deforestation

Icone scan signaux faibles économie
Icone scan signaux faibles environnement
Icone scan signaux faibles gouvernance
Icone scan signaux faibles sécurité
Icone scan signaux faibles sociale
Icone scan signaux faibles technologie