Le côté positif des choses : Opportunités d'une Asie vieillissante

Auteur (s): 

Fondation Asie Pacifique du Canada

Type de document: 

Insight

Date de publication: 

2014-02

Média substitut: 

NOTE: Hyperliens

  Tous les liens étaient valides à la date de publication.

Où en sont les choses?

Le vieillissement de la population dans plusieurs parties de l'Asie est généralement considéré comme un défi économique considérable par les pays concernés et leurs gouvernements respectifs. Néanmoins, ce changement démographique catalyse une nouvelle façon d'envisager les opportunités dans des domaines tels que les soins de santé, la gestion des modes de vie, les milieux de travail, l'éducation des adultes et les droits de la personne âgée. Il sera aussi important d'identifier ces opportunités que de prendre des mesures pour relever les défis connexes.

Ces perspectives s'étendront à des pays hors de l'Asie, notamment à ceux où se trouvent des entreprises offrant des gammes de produits destinés aux consommateurs âgés ainsi qu'à leur famille. Ces perspectives englobent aussi la possibilité d'offrir des services, surtout à partir de pays dont les systèmes d'aide sociale, de sécurité sociale et de droits de la personne âgée peuvent être « exportés » puis adaptés à la situation économique et sociale variable en Asie.

Pourquoi s'agit-il d'une enjeu importante?

Dans des économies développés tels que Hong Kong, le Japon, Singapour et la Corée du Sud, les personnes âgées de 65 ans et plus représenteront presque 30 % de leurs populations dans les 10 à 15 prochaines années. Ce pourcentage continuera d'augmenter dans la majorité de la région. Le vieillissement dans les économies encore en développement, dont la Chine, l'Indonésie et la Tha&iulm;lande, présente les mêmes défis et opportunités, bien qu'ils soient d'ampleur plus considérable et qu'ils comportent des aspects plutôt distincts. Pour ces pays, un défi – et une opportunité – consisteront à gérer les coûts de soins de santé applicable aux citoyens âgés de manière à alléger la pression financière qui pèse sur les jeunes familles qui essayent d'accéder à la classe moyenne.

Un défi connexe sera de déterminer comment restructurer les régimes nationaux de pension pour les travailleurs retraités, et comment équilibrer les dépenses consacrées aux aînés avec d'autres priorités budgétaires. En Chine, malgré l'assouplissement récent de la politique de l'enfant unique, plusieurs millions de travailleurs seront soucieux de trouver des moyens d'alléger le fardeau d'être la seule personne à subvenir aux besoins financiers et affectifs d'une famille pouvant comporter jusqu'à deux parents et quatre grands-parents.

Le changement démographique est aggravé dans certains pays par la combinaison des mouvements migratoires, des règles et des normes quant à l'âge de la retraite. Par exemple, il est devenu fréquent pour les jeunes de nombreux pays asiatiques de quitter leur ville natale pour intégrer les grands centres métropolitains où les perspectives éducatives et commerciales sont plus abondantes. Ce faisant, ils laissent souvent derrière eux des membres plus âgés de leur famille. Étant donné qu'un grand nombre de ces sociétés offrent une protection de sécurité sociale insuffisante, voire aucune protection, ces citoyens âgés se retrouvent avec une structure de soutien très fragile, s'il en existe une. En conséquence, le taux de pauvreté parmi les personnes âgées de pays tels que la Corée du Sud atteint les 45 %. Cette situation nécessite de profonds changements d'attitude au sein des gouvernements, du monde des affaires et de la société pour prendre conscience des opportunités que présente le vieillissement de la population, plutôt que les difficultés qui s'y rapportent.

Comment l'Asie sera-t-elle concernée?

Le vieillissement de la population a déjà fait sentir ses effets sur les secteurs de la santé et du bien-être. En 2011, la Chine à elle seule a consacré presque 12 milliards de dollars américains, soit 25 % de la croissance globale de ces secteurs et ce chiffre, selon les attentes, devrait encore augmenter. Les marchés des produits pharmaceutiques et des fournisseurs de soins de santé devraient également connaître une croissance rapide. Le Japon représente déjà le deuxième marché pharmaceutique mondial (derrière les États Unis), un rang que la Chine s'apprête à occuper dès 2016. La classe moyenne grandissante revendique déjà de meilleurs services de soins de santé pour les personnes âgées, ce qui stimulera le développement des hôpitaux et de maisons de retraite. En outre, cet accroissement est susceptible d'entraîner la construction de logements spécialisés pour les aînés, tels que la résidence Golden Jasmine à Singapore (voir le vidéo), ainsi que l'essor des ressources consacrées aux programmes et aux centres communautaires.

De plus en plus, les sociétés asiatiques devront revoir leur modèle opérationnel pour tenir compte des besoins et des exigences d'une main-d'oeuvre vieillissante. Les réformes à l'examen consistent à permettre aux employés âgés de travailler à temps partiel ou depuis leur domicile, ainsi qu'à leur offrir un recyclage professionnel et un perfectionnement éducationnel pour les accompagner et les aider à s'adapter aux changements technologiques. Un changement de modèle opérationnel donnera la possibilité aux sociétés de concevoir des produits et services technologiques adaptés aux besoins d'une population vieillissante. Les téléphones cellulaires, le magasinage en ligne, les applications de livraison ainsi que les produits électroniques et technologiques de grande taille peuvent permettre à des populations âgées de rester productives et indépendantes. Au Japon, la chaîne 7-Eleven offre la livraison à domicile gratuitement aux personnes âgées, avec pour résultat que les aînés représentent à ce jour 35 % des clients de dépanneurs.

Une conséquence secondaire du vieillissement de la population en Asie – accompagnée d'une perspective favorable pour les pays encore dotés d'une population jeune – est le fait que le nombre de travailleurs disposés à occuper des emplois physiquement ardus, tels que ceux offerts dans les industries manufacturières, ira en diminuant. Des entreprises japonaises et coréennes ont déjà transféré leurs activités vers des pays sud-asiatiques tels que le Vietnam et l'Indonésie. À mesure que la Chine abandonnera son modèle économique fondé sur la fabrication et ses bassins de travailleurs disposés à travailler pour un salaire relativement faible, des pays tels que les Philippines et le Bangladesh y trouveront leur compte.

Voici un vidéo de la résidence Golden Jasmine à Singapour. (anglais seulement)

Figure 1

Diagramme : Les marchés en croissance de la santé et du bien-être 11-12. La Chine est à l'avance tandis que les autres sont très proches (Indonésie, l'Inde, le Canada, l'Australie, la Corée du Sud, Thaïlande et Vietnam).

Comment le Canada sera-t-elle concernée?

La forte expansion enregistrée dans le secteur des soins de santé donnera la possibilité aux entreprises canadiennes de vendre des produits et services de bien-être à l'Asie (voir figure 1). Ces produits et services comprennent notamment les vitamines et minéraux, les articles de sport et l'équipement de conditionnement physique, ainsi que de la formation et les services adaptés à des populations âgées.

De plus en plus de familles en Asie seront disposées à se doter d'une assurance de soins de longue durée à mesure que leur revenu augmentera. Ce type de services est nouveau en Asie, et les entreprises canadiennes sont bien placées pour les offrir aux pays asiatiques. À titre d'exemple, la compagnie d'assurance-vie la Financière Manuvie offre déjà des produits d'assurance pouvant répondre aux besoins des personnes âgées en Asie.

L'Asie a des politiques de sécurité sociale peu développées, et aura bientôt besoin d'en adopter de nouvelles pour soutenir ses populations qui vieillissent rapidement. L'expérience que possède le Canada pour mettre en place de tels systèmes d'aide sociale et pour les réformer compte tenu de l'évolution des besoins peut être utilisée comme modèle pour les soins de santé, les régimes de retraite, les résidences pour personnes âgées, les services au troisième âge et l'éducation permanente.

Références

« Health and Wellness the Trillion Dollar Industry in 2017: Key Research Highlights », Euromonitor International. le 29 novembre 2012. 

Kang, Chan-koo. « An aging society also has benefits », Korea Joongang Daily. le 10 octobre 2013. 

Kochien, James. « Photo/Interview: 'Grandmother Power' and the Challenges of an Aging Asia », The Asia Society. le 27 septembre 2013. 

Naidu-Ghelani, Rajeshni. « Eight Ways to Invest in Aging Asia », CNBC. le 25 octobre 2012. 

« No country for old men », The Korea Times. le 3 octobre 2013. 

Ordinario, Cai U. « Aging Asia to benefit PH – WB », ABS-CBN News. le 10 octobre 2013.

Shobert, Benjamin. « Today's Best Business Opportunity: Global Aging », Forbes. le 3 octobre 2013. 

« Singapore's aging population: An economic opportunity worth trillions of dollars », CCTV. le 29 août 2013. 

Von der Leyen, Ursula. « Demographic Shifts: We Must Work Differently », The Huffington Post. le 10 octobre 2013.

Wu, Jeffrey. « Asia to lead growth in global pharmaceutical market: consultancy », Focus Taiwan. le 17 juillet 2013.