Fournir des outils de gestion intégrée du territoire pour l’élaboration des politiques : Relier l’information, les connaissances et le processus décisionnel au gouvernement fédéral

Auteur (s): 

Horizons de politiques Canada

Type de document: 

Archives

Date de publication: 

2011-07

Numéro ISBN: 

PH4-81/2011F-PDF
978-1-100-97459-0

Média substitut: 

NOTE: Hyperliens

  Tous les liens étaient valides à la date de publication.

Introduction

Les fonctionnaires fédéraux ont déterminé que le rôle de connaissances que pourrait jouer le gouvernement fédéral en matière d’approches adaptées au milieu est une occasion de renforcer la coordination entre les ministères fédéraux ainsi que la compatibilité des politiques intergouvernementales au Canada. Afin d’examiner cette occasion plus en profondeur, le Projet de recherche sur les politiques (maintenant Horizons de politiques Canada) et ses partenaires fédéraux ont organisé un atelier[1] portant sur le rôle d’échange de connaissances que doit jouer le gouvernement en matière d’initiatives territoriales.

« Les approches adaptées au milieu sont en plein essor. Nous devons trouver un moyen de les intégrer car sinon, nous laisserons filer le train en marche. »
– Un participant à l’atelier

L’atelier de deux jours, intitulé Fournir des outils de gestion intégrée du territoire pour l’élaboration des politiques – Relier l’information, les connaissances et le processus décisionnel au gouvernement fédéral, a exploré les conceptions portant sur la manière dont rôle de connaissances du gouvernement en matière d’approches adaptées au milieu peut aider à faire avancer les objectifs stratégiques de développement durable du gouvernement fédéral,[2] notamment dans des domaines englobant les écosystèmes naturels, les collectivités et le bien-être en général. Cet événement a rassemblé plus de 90 participants, qui étaient pour la plupart des fonctionnaires de divers ministères, à l’œuvre dans des projets territorialisés.

L’atelier était assorti d’exposés officiels donnés par des experts des États-Unis et de la Nouvelle-Zélande et portant sur les processus adaptées au milieu en gestation dans les pays précités. Cet événement fut en outre l’occasion pour les représentants du gouvernement fédéral et des régions d’indiquer les faits saillants des projets et des pratiques qui se déroulent à l’heure actuelle au Canada. La majeure partie de la conférence fut consacrée à des discussions de groupe centrées sur le rôle d’échange des connaissances que doit jouer le gouvernement fédéral en matière d’approches adaptées au milieu[3] et sur la manière de rendre plus efficace le processus décisionnel. On trouvera dans l’Annexe 1, l’ordre du jour de l’atelier et la liste des participants.

Les participants ont observé que les approches adaptées au milieu sont essentielles pour répondre aux enjeux fédéraux horizontaux et intergouvernementaux, mais que la démarche du gouvernement fédéral est peu systématique et nécessite une orientation politique claire. Ils ont également signalé qu’il faudrait faire appel à la haute direction pour définir un cadre conceptuel fédéral de l’approche adaptée au milieu. Plus particulièrement, ils ont présenté diverses conceptions du rôle d’échange des connaissances que pourrait jouer le gouvernement fédéral en matière d’approches adaptées au milieu et ont examiné les moyens de les mettre en œuvre.

Les cloisonnements politiques et les différences de langage ont présenté certaines difficultés lors des discussions en atelier. Alors que le terme « développement durable » englobe la dimension environnementale, sociale, culturelle et économique, il était parfois synonyme d’environnement naturel dans l’esprit de certains participants.

Une deuxième conversation directement liée à l’atelier a eu lieu entre le PRP et l’Initiative de gouvernance réglementaire de l’Université Carleton. Cette discussion portait sur les priorités essentielles du gouvernement fédéral en matière d’initiatives adaptées au milieu, selon le point de vue stratégique de la haute direction. Le compte rendu exhaustif de cet événement est accessible sur le site Web du Horizons de politiques Canada.

Le présent rapport décrit les conceptions présentées tout au long de l’atelier Fournir des outils de gestion intégrée du territoire pour l’élaboration des politiques. Ces conceptions sont exprimées par six domaines thématiques : adopter l’intégration territorialisée; organiser le rôle d’échange des connaissances du gouvernement fédéral; tirer les enseignements des réussites antérieures et évaluer les résultats obtenus; la présence dans les régions; produire des connaissances et des outils d’analyse communs; une politique de « dévoilement ». Chaque thème est remis dans le contexte des résultats de recherche constante du PRP (maintenant Horizons) et des activités de sensibilisation ministérielles, puis se termine par des mesures à prendre telles que suggérées par les participants à l’atelier.

Notes

[1] Cet atelier s’est déroulé du 22 au 23 février 2010 à l’hôtel Sheraton d’Ottawa, au Canada. Il a été accueilli par Environnement Canada, Affaires indiennes et du Nord Canada, Ressources naturelles Canada, l’Agence de la santé publique du Canada, Santé Canada et le Projet de recherche sur les politiques.

[2] Le développement durable est la prise en considération globale, dans le processus décisionnel, d’enjeux économiques, sociaux et environnementaux dans une perspective à long terme. Nous soulignons ici l’inclusion des collectivités et du bien-être pour mettre en évidence l’intégration des éléments humains et de l’environnement naturel.

[3] Les approches adaptées au milieu sont des processus à intervenants multiples – dirigés par une collectivité ou le gouvernement et souvent menés en collaboration – qui proviennent de la nécessité de répondre à des enjeux stratégiques socioéconomiques et environnementaux constants, dont les interactions se font sentir dans un lieu bien défini et qui nécessitent une collaboration accrue afin de trouver une solution.