Vieillissement de la population : un problème, mais aussi une opportunité

Auter(s): Horizons de politiques Canada
Type de document: Archives
Date de publication: Dimanche, Juin 1, 2003 - 4:00am
INuméro ISBN:
Média substitut: 2003-0182-fra.pdf

L’incidence du vieillissement de la population est au centre du débat politique depuis le milieu des années 90. Une société qui prévoit la réduction de sa population active peut-elle supporter les coûts supplémentaires des rentes de retraite et des soins de santé, engendrés par le départ à la retraite des baby-boomers? Telle était la question principale du travail analytique à la phase préliminaire du projet de recherche horizontal sur le vieillissement de la population au Canada du Projet de recherche sur les politiques (PRP).

Toutefois, depuis peu, il existe un sentiment croissant selon lequel les tendances démographiques ne sont pas seulement la source d’éventuels problèmes, mais aussi à l’origine d’opportunités extraordinaires. Pour utiliser une expression en vogue, on peut parler d’une convergence probable des objectifs des politiques.

Comme l’annonçait le dernier numéro du bulletin Horizons, le PRP a récemment lancé plusieurs projets de recherche horizontaux, dont un intitulé « Vieillissement de la population et flexibilité du cycle de vie ». Tandis que les précédents travaux horizontaux sur la question se concentraient sur les répercussions fiscales du vieillissement de la population, le projet actuel adopte une approche totalement différente. En effet, il est axé sur la façon dont une meilleure flexibilité du cycle de vie pourrait résoudre la pénurie de main-d’oeuvre qu’entraînerait le prochain départ à la retraite de la génération d’après-guerre et, en même temps, donner aux gens davantage de choix quant à la gestion de leur travail, de leur formation, des soins qu’ils prodiguent, de leurs loisirs et autres activités quotidiennes – au cours de leur vie.

Ce numéro d’Horizons regroupe plusieurs articles traitant des conséquences du vieillissement de la population. On y retrouve notamment un article d’introduction de Peter Hicks, coordonnateur du travail de recherche du PRP dans ce domaine, qui décrit comment les récentes montées du niveau de bien-être matériel procurent un énorme bassin de temps sous-utilisé qui pourrait être dédié à la productivité et à la créativité. Grâce à un remaniement approprié des politiques gouvernementales, on peut entrevoir des résultats bénéfiques à tous. Ils se traduisaient par des gains en matière de rendement économique et par une amélioration de la flexibilité qu’ont les Canadiens pour l’allocation du temps de travail, de la formation, des soins qu’ils prodiguent et des loisirs tout au long de leur vie.

Par ailleurs, en s’appuyant sur son expérience à l’OCDE, Peter Hicks présente une description de l’étonnant changement dans la réflexion internationale sur les implications sur les politiques du vieillissement de la population. Cet article situe le débat politique canadien à venir et donne un aperçu intéressant de la relation entre la pensée politique internationale et nationale.

Un extrait de l’introduction de David Cheal, tiré de l’ouvrage Vieillissement et changement démographique dans un contexte canadien, la dernière publication du PRP dans le cadre du projet sur les tendances, porte sur les précédents travaux du PRP qui ont servi d’assises pour le projet en cours. L’article nous rappelle que les nombreuses craintes entourant le vieillissement de la population peuvent être exagérées et que nos idées reçues mériteraient d’être remises en question. Pour illustrer cette tendance à l’exagération, les auteurs s’appuient sur l’exemple de la croyance selon laquelle la croissance du nombre de personnes âgées, ayant de grands besoins médicaux, créerait une énorme et lourde demande en services médicaux coûteux. Pourtant, une recherche menée par Santé Canada, dont traite l’article de Sarah Hogan et Jeremey Lise, démontre que, de nos jours, la longévité accrue des gens n’est pas un facteur important de la hausse des coûts des soins de santé. En outre, l’article présente d’autres résultats surprenants concernant les effets du vieillissement sur la viabilité du financement des soins de santé et sur les départs à la retraite.

Par ailleurs, de bons outils statistiques et analytiques sont absolument essentiels pour mener des recherches de qualité sur les politiques. Geoff Rowe, de Statistique Canada, se penche sur le puissant outil analytique qu’est le model de microsimulation « LifePaths », vraisemblablement destiné à révolutionner les recherches sur les politiques traitant des décisions de vie personnelles et du passage d’un stage de vie à un autre. Ce modèle est l’une des pièces maîtresses du projet du PRP sur le vieillissement de la population et la flexibilité du cycle de vie. Dans la même veine, Christian Dea, Maxime Fougère et Bruno Rainville du DRHC, cosignent un court article sur une stratégie pour concevoir une nouvelle information statistique visant à appuyer les politiques sur le vieillissement de la population.

Dans la présente édition, le lecteur trouvera aussi de l’information sur les autres projets du PRP. André Downs, responsable du Projet sur les Liens nord-américains (LNA), a rédigé un article sur le nouveau programme de recherche du Projet LNA, adopté en accord avec les ministères qui ont participé à diverses réunions en avril et mai derniers. Un autre article illustre certaines idées préliminaires pour le contenu d’un cadre stratégique qui pourrait guider le travail de recherche du Projet « Nouvelles approches pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion ». Enfin, il est aussi question des derniers travaux sur le développement durable dans les rubriques Programme de recherche et Témoins.

Jean-Pierre Voyer
Directeur exécutif

2016-08-05