Combler le fossé entre les politiques et la recherche : exploration de nouvelles avenues

Auter(s): Policy Horizons Canada
Type de document: Archives
Date de publication: Dimanche, Mai 1, 2011 - 4:00am
INuméro ISBN: PH4-82/2011E-PDF , 978-1-100-18773-0
Média substitut: 2011-0063-fra.pdf

Les choses évoluent; c’est la seule règle immuable. De nos jours et pendant un avenir prévisible, la différence réside dans le rythme accéléré du changement et les occasions et difficultés que cela signifie pour le monde dans lequel nous vivons. Les changements dans la géopolitique, les structures démographiques autant chez nous qu’à l’étranger, les modèles émergents de gouvernance participative, les progrès rapides de la technologie de l’information, la transition vers la durabilité environnementale, voilà quelques-uns des thèmes relevés au cours du processus Priorités de recherche sur les politiques, mené en collaboration entre des universitaires et la collectivité fédérale des politiques publiques au cours des quatre derniers mois. Ce processus a été facilité par Horizons de politiques Canada (anciennement le Projet de recherche sur les politiques), qui s’en est remis à des méthodes de collaboration en ligne culminant en une rencontre en personne entre hauts dirigeants fédéraux et chercheurs en décembre 2010.

Synthèse des enjeux émergents

Le résultat de ces séances est exposé dans un document de synthèse, qui présente un éventail de questions de politiques complexes ayant des implications à moyen et à long terme pour le Canada. Tout en n’étant ni exhaustive ni classée par ordre de priorité, cette liste d’enjeux servira à stimuler la réflexion et la discussion entre la collectivité des politiques du gouvernement fédéral et les chercheurs universitaires dans le but de cerner des domaines de recherche en matière de politiques envisageables à l’avenir et de renforcer la capacité des chercheurs universitaires à avoir une incidence sur les politiques publiques. Les sections du document de synthèse dans lesquels sont abordés des sous-thèmes précis comprennent les suivantes :

  • Des changements à la structure démographique : Le Canada connaîtra des changements démographiques importants dans les années à venir. Les tendances observées indiquent un vieillissement de la population, un plus fort taux d’immigration et une augmentation de la population autochtone. Ces changements engendrent une série d’enjeux et d’occasions qui remettront en cause les approches du Canada en matière de gestion de la diversité, d’évolution vers une croissance durable, de gestion d’enjeux liés au sexe, à l’inégalité de revenu et à la cohésion sociale.
  • La transition vers un environnement durable : La conciliation de l’environnement et de l’économie aura des répercussions sur l’approche canadienne en matière de lutte aux changements climatiques et de sécurité énergétique dans sa transition vers une prospérité plus durable.
  • Les changements dans la géopolitique mondiale et le problème des ressources communes : Les changements observables dans la structure géopolitique auront un impact marqué sur la façon dont le Canada évoluera dans un monde en mutation, sur la manière de répondre aux enjeux globaux et sur l’influence du Canada sur la scène internationale.
  • La dynamique de la gouvernance en pleine évolution : Des modèles de gouvernance participative abordant un éventail de problèmes complexes sont en cours d’élaboration aux échelles mondiale, nationale et locale. Ces structures de gouvernance émergentes rassemblent une diversité d’acteurs au sein du processus de délibération et de décision.
  • L’évolution rapide des technologies de l’information : Le rythme des changements technologiques a des répercussions importantes sur les économies, les populations et les institutions sur la scène mondiale. La convergence de la technologie, de l’industrie et des sciences ouvrira des possibilités, posera des défis et soulèvera des enjeux déterminants pour l’avenir de la société canadienne et mondiale.
  • La résilience sera un atout important face aux défis : Traverser des périodes de changements importants demande de la résilience de la part des individus et des collectivités. Une meilleure compréhension du rôle de la résilience dans la gestion d’un certain nombre d’enjeux par les individus et les collectivités permettra d’y répondre de manière plus appropriée.
  • L’élargissement des mesures conventionnelles : L’adoption d’une approche holistique de l’évaluation du bien-être requiert l’intégration de facteurs traditionnels, comme les déterminants de la productivité et du PIB, à des éléments non traditionnels, y compris une série d’indicateurs sociaux et environnementaux. Il semble que l’on porte une attention de plus en plus grande à la prise en compte de ces mesures plus larges dans les processus de prise de décision.
  • Le défi de la compétitivité : Le Canada est perçu comme un joueur concurrentiel dans certains secteurs, et comme tirant de l’arrière dans d’autres. Avec les changements en cours sur la scène mondiale et l’accroissement de la concurrence internationale, le Canada doit trouver des façons nouvelles de garder le rythme afin d’augmenter sa compétitivité et d’accroître sa prospérité.

Bien que cette liste soit présentée sous forme de points distincts dans chacune des sections, on note des interconnexions manifestes entre eux, qu’il serait possible d’examiner conjointement et dont certaines sont signalées dans le document de synthèse. Les difficultés résident dans l’établissement de priorités parmi les enjeux mûrs pour une recherche en matière de politiques plus poussée et dans la détermination de la manière d’élaborer des politiques horizontales qui visent à ce que les enjeux soient abordés non pas isolément mais dans une perspective d’intégration.

Avancer

L’initiative sur les Priorités de recherche sur les politiques lance un processus visant à compléter les mécanismes de collaboration existants entre la collectivité des politiques publiques fédérale et celle des chercheurs. Dans l’avenir, Horizons de politiques Canada facilitera d’autres discussions entre les chercheurs et les analystes de la politique fédérale afin d’approfondir notre connaissance de plusieurs de ces enjeux en s’appuyant sur la recherche existante, en raffinant les questions de politiques publiques méritant d’être approfondies et en cernant les besoins de recherches plus poussées. Ensemble, nous pouvons saisir l’occasion de renforcer le dialogue entre nos collectivités respectives et créer un forum de discussions qui nous permettra de mieux préparer le Canada à surmonter les défis en matière de politiques qui surviendront dans les années à venir.

2016-08-05